Les forces économiques de l'Aquitaine mouillent le maillot pour la LGV

LGV-Ensemble-2012Près de 300 personnes se sont réunies le 9 février à la CCI de Bayonne pour encourager la mobilisation initiée par les CCI aquitaines et espagnoles autour du cri de ralliement : "LGV ENSEMBLE TRANSFORMONS L'ESSAI !". Parmi eux, une quinzaine de personnalités économiques et  ....

... politiques ont manifesté leur soutien en faveur de la nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse en portant un maillot de rugby aux couleurs de l'événement. Un engagement qu'ils ont aussi concrétisé en apposant leur signature sur trois maillots destinés au Président de la République, au Premier Ministre et à la Ministre de l'Ecologie et des Transports.

LGV-Ensemble-2012-04

De gauche à droite : M. Gregorio ROJO (Président de Eusko Ganberak - Cámaras vascas), M. Jean GRENET (Député-maire de Bayonne), M. Guillermo ETCHENIQUE (Secrétaire Général du département d'Action extérieure du Gouvernement d'Euskadi), M. Didier BOROTRA (Maire de Biarritz), M. André GARRETA (Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bayonne Pays Basque), M. Pierre GOGUET (Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bordeaux), M. Laurent COURBU (Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Région Aquitaine), M. Alain ROUSSET (Président du Conseil régional d'Aquitaine), M. Philippe JACQUEMAIN (Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie des Landes), M. Patrick de STAMPA (Président de la Chambre de Commerce et d'Industrie Pau Béarn), M. Christian RECONDO (Élu à la Chambre de Commerce et d'Industrie Lot-et-Garonne)

Leur credo : "LGV ENSEMBLE TRANSFORMONS L'ESSAI !"
Leur volonté : affirmer la nécessité d'une voie nouvelle

Pour l'occasion, les CCI d'Aquitaine et leurs homologues espagnols, ont réuni de nombreux acteurs du monde économique, politique et de la société civile autour de conférences et de tables rondes.LGV-Ensemble-2012-03

Ensemble, ils ont expliqué pourquoi une voie nouvelle est essentielle, tant en termes d'impacts écologiques, que de retombées économiques et d'amélioration de la qualité de vie de plus de 8 millions d'habitants du Sud-Ouest de l'Europe. Ils ont notamment rappelé l'importance stratégique de relier l'Aquitaine à Midi-Pyrénées et aux métropoles du grand sud, et d'assurer la desserte du Béarn et de la Bigorre.

A l'appui de leurs arguments :

  • Les résultats d'une enquête menée par les CCI d'Aquitaine auprès d'entreprises régionales.
  • Un numéro spécial d'"Infrastructures Aquitaine, la lettre des CCI d'Aquitaine".

LGV-Ensemble-2012-02

Enquête des CCI d'Aquitaine : la LGV, un levier économique

A l’occasion de leur enquête de conjoncture de janvier 2012, les CCI d’Aquitaine ont questionné les entreprises régionales sur l’impact de l'arrivée de la LGV sur leur activité et leur territoire. 395 entrepreneurs ont accepté de présenter leurs prévisions.

Des dirigeants unanimes : "la LGV aura des retombées positives" ....
La majorité des chefs d'entreprise interrogés entrevoit des perspectives positives dans l'arrivée de la LGV.

.... pour le développement de leur activité
66% envisagent de conquérir de nouveaux marchés (ils sont 75% dans les entreprises de plus de 50 salariés). 3 chefs d'entreprise sur 4 estiment que cette infrastructure permettra un rapprochement entre clients et fournisseurs (une proportion qui atteint 83% dans le secteur des services).

... pour le transport de leurs marchandises
83% des entreprises espèrent accroître l'utilisation du fret.

.... pour l'emploi
Pour 53% des entreprises, la hausse de l'activité impulsée par la LGV devrait amener au recrutement de nouveaux collaborateurs. A noter que ces prévisions concernent particulièrement l'industrie (56% d'opinions positives) et les services (60% d'opinions positives). La LGV conduirait même à un renforcement des formations engagées selon 78% des entreprises interrogées.

... pour le tourisme
Selon 85% des entreprises interrogées, la LGV améliorera considérablement l'image du territoire et 90% des entrepreneurs prévoient une fréquentation touristique en hausse.

Ouverture Laurent Courbu