Déchets abandonnés : équipement des espaces naturels littoraux

A compter de janvier 2023, la REP emballages ménagers sera étendue à la lutte contre les déchets abandonnés. Cette extension de la réglementation autour des déchets abandonnés souligne l’urgence de lutter contre leur prolifération, dont les conséquences sont nombreuses sur notre environnement.

Pour l’anticiper, en septembre 2021, Citeo, l’Association des Maires de France et des présidents d’intercommunalités et l’Office Français de la biodiversité, ont lancé un Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) pour répondre à cette problématique. Doté d'un million d'euros, il vise à faire émerger des initiatives en France métropolitaine pour lutter contre la pollution générée par les déchets abandonnés. 

La lutte contre les déchets abandonnés est au cœur de la mission de Citeo afin de réduire l’impact des emballages ménagers et papiers. Cet appel à manifestation d’intérêt doit nous permettre de faire émerger des solutions pérennes adaptées aux territoires permettant la préservation des ressources et de la biodiversité, souligne Jean Hornain, Directeur général de Citeo

L’abandon des déchets d’emballages ménagers relève de causes multiples (incivisme, météo, dispersion par animaux, etc.) qui complexifient leur collecte et leur valorisation. Cet AMI doit ainsi permettre de mieux appréhender et objectiver cette problématique pour contribuer à l’émergence d’actions efficaces contre leur prolifération. En parallèle, il a pour objectif d’anticiper l’extension de la REP « emballages ménagers » à la lutte contre les déchets abandonnés à compter de janvier 2023.

Les projets visés portent sur des territoires soumis à une pollution générée par des déchets abandonnés diffus du fait d’une fréquentation importante de population, de la présence de lieux de consommation nomade à proximité immédiate du domaine public ou d’une pollution chronique. Des évaluations périodiques vont permettre de mesurer l’efficacité des initiatives proposées, mais également d’identifier les solutions les plus efficaces à mettre en œuvre, en vue de leur diffusion plus large. Pour sélectionner et suivre les projets lauréats, Citeo a noué un partenariat avec l’Association des Maires de France (AMF) et l’Office Français de la Biodiversité (OFB). Ensemble, les partenaires veilleront à la qualité et à la cohérence des projets au regard des enjeux et des milieux.

Parmi les 18 projets lauréats, 3 sont néo-aquitains

Marre des Crados - Mairie de Gelos (Pyrénées-Atlantiques)

AMI Déchets Abandonnés Fiches projets lauréats 13
Sensibiliser la population en rendant visible l’incivilité et ses conséquences (montagne de déchets) et en marquant les esprits par des actions chocs.

Ces actions visent ainsi à lutter contre la banalisation et la déresponsabilisation liées aux incivilités et montrer leurs impacts sociaux, environnementaux et économiques.

Le projet inclut la production de contenus (films, affiches) et de conférences à destination de la population.

← Photo DR
 

Quali’ BAM - Office National des Forets et TEO (Gironde)

AMI Déchets Abandonnés Fiches projets lauréats 11
Equiper les espaces naturels littoraux gérés par l’O.N.F. de « bacs à marée » en partenariat avec les collectivités, permettant au grand public d’y déposer les déchets diffus collectés dans l’environnement.

Cet équipement consiste tout à la fois comme un outil de collecte en milieux naturels et un outil de sensibilisation du public.

Le projet inclut un volet de sensibilisation (écoles, centres de loisirs), de communication, des opérations professionnelles de ramassages linéaires dans les milieux dunaires et une caractérisation des déchets collectés.

← Photo DR

Lutte contre le 7ème continent - Syndicat Mixte du Bassin de l'Isle (Dordogne)

AMI Déchets Abandonnés Fiches projets lauréats 26
Déployer une politique intégrée de lutte contre les déchets abandonnés diffus, de l’origine du déchet aux actions de ramassages.

Il inclut la réalisation d’une étude sociologique sur le geste d’abandon, un diagnostic de la problématique à l’échelle des espaces ciblés, des actions préventives diverses (affichage, tags « ici commence la mer », communication, formation, organisation d’événement thématique) et des actions grand public de ramassage citoyen avec des clubs d’usagers (canoë, triathlon, randonnée, chasse, pêche, etc.).

Le projet prévoit également l’installation d’un système passif de ramassage des déchets (barrage flottant, bubble barrier, riverbin, etc.), l’installation des filets de récupération aux exutoires pluviaux et STEP et la mobilisation des propriétaires le long du cours d’eau.

← Photo DR

 

Vous aimerez également

+ d'infos du Sud Ouest