Pollution plastique : la lutte pour la protection notre planète bleue

Du 28 février au 2 mars 2022, se tenait à Nairobi la deuxième partie de la cinquième réunion de l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement, aussi appelée UNEA 5.2. Surfrider Europe salue l’adoption du mandat de négociation par l’instance onusienne.

A l’agenda, les contours et l’octroi du mandat de négociation à un comité intergouvernemental en charge de définir le contenu d’un traité international sur le plastique dont l’adoption est désormais attendue en 2024.

Surfrider Europe salue cette adoption décisive à l’UNEA dans la lutte contre la pollution plastique de notre Océan et planète bleue, et appelle au maintien de cette ambition dans les prochains pas déterminants qui jalonneront l’adoption de cet instrument global tant attendu.

Des millions de tonnes de plastiques à l'océan

Plus de 12 millions de tonnes de déchets plastiques finissent en mer chaque année. Dans certaines régions du globe, le plastique représente jusqu’à 95 % des débris marins. Qu’il flotte à la surface, tapisse le fond des océans ou s’échoue sur les plages, le plastique menace les écosystèmes et la vie aquatiques.

beach plastique 22 03 c

700 espèces marines directement menacées par la pollution plastique

Cette pollution plastique est aussi destructrice pour la planète bleue dans son ensemble. Ses impacts - des émissions de gaz à effet de serre résultant de l’extraction du pétrole et du gaz, aux activités de transformation et de distribution du plastique, en passant par l’usage même du plastique et des contaminants chimiques qu’il contient et absorbe ou encore la gestion de sa fin de vie, jusqu’à la pollution marine et aquatique dont le plastique est responsable, sont destructeurs et interviennent tout au long du cycle de vie du plastique.

La pollution plastique et la production plastique exponentielle – plus de 400 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année- accentuent la crise climatique, impactent les populations et mettent en péril la capacité de résilience de l’Océan autant que son rôle clé de régulateur du climat. La pollution plastique enfin, impacte la santé humaine, celle des populations côtières mais aussi celle de la population tout entière, avec une pollution plastique qui est aussi chimique, et des particules plastiques toujours plus petites ; des microplastiques aux nanoplastiques,  dont l’étendue et l’omniprésence dans notre air, dans notre eau, dans notre alimentation jusque dans nos organes, sont aussi grandes que l’inquiétude à leurs égards.

beach plastique 22 03b

Surfrider Europe lutte depuis plus de 30 ans contre la pollution plastique de l’Océan et de l’ensemble des espaces aquatiques en Europe et dans le monde avec ses partenaires du réseau international Surfrider présent en Argentine, Australie, Brésil, Canada, Etats-Unis, Japon, Maroc et Sénégal. En 2019, Surfrider Europe a notamment participé à la quatrième réunion de l’Assemblée des Nations Unies pour l’Environnement qui avait été marquée par l’adoption de deux résolutions cruciales sur la pollution plastique et n’a eu de cesse depuis d’interpeller et d’échanger, aux côtés de l’alliance européenne Rethink Plastic et du mouvement global Break Free from Plastic, avec les autorités européennes mais aussi celles de ses Etats Membres pour que l’action à l’UNEA soit à la hauteur de la crise plastique qui impacte notre Océan et notre planète bleue.

Antidia Citores, porte-parole de Surfrider Foundation Europe “Cette adoption est un signe fort envoyé aujourd’hui qui ouvre la voie à l’adoption d’un traité international contraignant sur le Plastique. Nous saluons ce premier et grand pas positif. S’en suivra un long chemin de négociation pour en déterminer le contenu et la portée. Nous appelons à ce que ce traité inscrive des mesures contraignantes de réduction à la source du plastique produit et utilisé, et prévoit des moyens, notamment financiers, pour mettre en œuvre ces mesures et répondre concrètement à l’urgence de la crise plastique de notre Océan et de notre planète bleue.”

Surfrider Foundation Europe

L'ONG, créée en 1990, agit pour la protection des océans, du littoral, des vagues et de leurs usagers. Depuis 30 ans, fort d'une équipe d'experts et de 49 antennes bénévoles réparties sur 12 pays européens, l'association travaille avec les parties prenantes (citoyens, secteurs privé et public) sur plusieurs grands thèmes : les déchets aquatiques, l'artificialisation du littoral, le changement climatique, la qualité de l'eau et la santé des usagers.

Découvrez l'association sur https://surfrider.eu/