La conscience animale, notre relation avec leur monde spirituel

Oui, les animaux ont une conscience ! Nous avons tous été émus par des photos d’animaux dont le regard nous touche au plus profond. Ils semblent exprimer des émotions intenses : ils sont rêveurs, inquiets, compatissants, en attente, en colère… Ils semblent ? Mais non, ils expriment !

Et enfin nous prenons conscience de leur conscience. Et aujourd’hui, tout le monde connait le test du miroir qui permet de donner une base expérimentale, voire scientifique, à la notion de conscience animale

Le livre que nous vous présentons va plus loin encore, et plus profond : il explore la spiritualité du monde animal. L’amour des animaux… éveille le nôtre. La dimension de l’amour explique l’essentiel. Vos animaux, avec qui vous partagez votre foyer, vous éveillent à vous même !

« Les animaux donnent du rêve. Pour celles et ceux qui les aiment, les animaux sont un rêve, ils sont un besoin. Ils sont des confidents pour certaines personnes et ils aident leurs « propriétaires » à rencontrer l'amour en eux-mêmes en l'éveillant sous forme de ressenti, et même de sentiments. Les animaux éveillent tout cela et même le provoquent. Ce qui fait dire à l'être humain qu'il aime son animal et que son animal l'aime. »

Car il ne s’agit pas seulement de cette belle question que se posent, enfin, les humains, mais aussi de trouver un positionnement, une ampleur et une profondeur, de cette conscience. Le sous-titre du livre l’indique : « Une exploration du monde spirituel félin »

La dimension spirituelle de la communication avec les animaux

C’est toute l’originalité de ce livre. C’est une dimension qui est vécue concrètement par l’un des auteurs, Jean-Claude Genel qui raconte une histoire de communication profonde avec ses chats et de belles anecdotes d’expansion de conscience. 

Les auteurs vont au-delà : « la communication avec le vivant ne se limite pas à un chat ou un dauphin » (…). Il s’agit de retrouver « notre capacité à ressentir l’énergie qui est une et nous donne la sensation d’être reliés (…) Sous peine de disparaître, nous ne pouvons pas nous dissocier de la création qui est un tout. Notre erreur est de voir le monde depuis notre seul point de vue égocentrique, unidirectionnel. Contenue dans notre zone de confort administrée par un ego lui-même sous emprise de l'inconscient, notre intelligence tourne en rond et finit par nous faire croire que nous somme les maîtres du monde. »

La dimension symbolique de l’existence

Le co-auteur, Yannick Le Cam, développe dans le livre les aspects psychanalytiques de cette relation profonde homme – animal, à partir des concepts très éclairants du psychanalyste Carl Gustav Jung. Par exemple les archétypes : « Nous avons besoin d'entrer pleinement dans la dimension symbolique de l'existence et de comprendre que les scènes archétypales que nous vivons quotidiennement - et jusque dans nos rêves nocturnes - nous permettent d'éprouver les émotions qui traversent tous les règnes en nous (…) Les animaux ne se fient pas -à notre identité de façade mais à ce qu'ils ressentent de nous. Ce qu'ils perçoivent est de l'ordre de l'énergétique donc de nos valeurs fondamentales qui structurent l'âme, notre identité spirituelle. Respectés ou ignorés, ces courants profonds parlent de nous, ils rayonnent sur des fréquences que la conscience animale perçoit. C'est ainsi que l'animal sait instantanément si nous sommes dans un état de bien-être ou pas. Proche de nous, il devient un pur reflet de nos émotions, une partie de nous. Observez-le et vous saurez rapidement l'inquiétude qui vous traverse, l'amour qui vous inonde ou l'inspiration qui vous stimule.  Il suffit de le regarder pour être naturellement connecté à nos dimensions émotionnelle et spirituelle. »

La conscience animale de Jean-Claude Genel et Yannick Le Cam

Une prise de conscience générale sur la sensibilité et la conscience des animaux

C'est un sujet qui s’intéresse à la question de la conscience animale sur un plan de spiritualité, c’est-à-dire d’expansion de conscience.Et aussi parce que c’est un phénomène de société qui montre que des lignes sont en train de bouger. Les recherches et les essais sur la conscience animale vont bon train actuellement. Elles abordent la question par de très diverses problématiques. 

Par celle du bien-être animal, de leur souffrance, de leur rapport à la mort. C’est essentiel, et on ne pourra plus bien longtemps tolérer l’abominable exploitation industrielle des animaux. Il faut dire que Descartes avait bien préparé le terrain en décrétant que l’animal est une simple machine. A l’ère de l’industrialisation, cela facilitait la « bonne conscience » générale. Elle supposait une position de domination de l’homme sur la nature dont on voit aujourd’hui à quels dégâts elle conduit, pour la nature, et pour l’homme. Il était donc temps de se poser les bonnes questions. Une étude de l’IFOP pour la Fondation 30 millions d’amis porte précisément sur les Français et le bien-être des animaux.

Parmi des chiffres très intéressants retenons que 85 % adhèrent à l’interdiction de l’élevage intensif. Autant sont favorables à la mise en place d’un permis de détention d’animaux de compagnie (pour les nouveaux possesseurs d’animaux).

Les scientifiques aussi, sous divers paradigmes, se sont posés de nouvelles et bonnes questions sur la conscience animale. Mais cela fera l’objet d’autres articles.

Spiritualités Magazine, à force d’explorer au travers des livres les voies foisonnantes de la spiritualité et du bien-être, découvre des ouvrages dont l’originalité et la profondeur nous laissent admiratifs. 

Un livre de Jean-Claude Genel et Yannick Le Cam, aux Editions EDM
Se procurer le livre "La conscience animale " de Jean-Claude Genel et Yannick Le Cam, aux Editions EDM