L’impact COVID19 sur les artisans néo-aquitains

Jeudi 3 février dernier, Gérard Gomez, président de la Chambre de métiers et de l’artisanat de Nouvelle-Aquitaine a présenté les résultats d’une vaste enquête* de conjoncture réalisée par ses services ainsi que les chiffres clés du secteur.

Selon lui, ....

« Les entreprises artisanales néo-aquitaines abordent 2022 avec optimisme malgré des inquiétudes sur leur santé financière. C’est un secteur qui continue de progresser, qui attire de plus en plus de salariés en recherche de reconversion et qui a des projets de recrutement de salariés. »

Une situation de rebond économique : 69% des répondants envisagent une augmentation de leur CA pour 2022. Ce taux augmente à 79 % pour les artisans ayant bénéficié d’un accompagnement de la CMA. En 2020, près de 60 % des entreprises ont connu une diminution du CA, 60 % indiquent une augmentation en 2021.

Les entreprises reconnaissent une fragilité financière : C’est le point noir qui ressort de l’enquête puisque 53% des répondants déclarent en effet que leur entreprise est en situation de fragilité financière, en particulier pour les jeunes entreprises (moins de 3 ans d’existence) avec 62%.

Des aides plébiscitées : Parmi les mesures de soutien les plus utilisées par les artisans, le fonds de solidarité est cité en premier (63 % et même 70 % par les entreprises accompagnées par la CMA). À la deuxième place, c’est le recours au chômage partiel (30 %). Le Prêt Garanti par l’État (PGE) arrive en 3e place, avec 28%.

La reprise des recrutements : Contrairement à la précédente enquête de mars 2021 qui faisait apparaître des projets d’embauche au point mort, les entreprises souhaitent à nouveau recruter. Selon l’enquête, à la veille de la 5e vague, 16 % des répondants envisagent un recrutement à 6 mois, (elles étaient 5 % en mars 2021. Les entreprises accompagnées par leur CMA ont une meilleure prévision (23 %).

Les prochains défis à relever pour les entreprises : À la fin de l’enquête, les artisans ont pu s’exprimer librement sur les principaux défis à relever pour leur entreprise. Les trois thématiques principales sont le recrutement, l’accès aux matières premières et l’accès à de nouveaux marchés.

 chiffres artisanat 2022 NA

Les principaux chiffres clés de l’artisanat

Dans un deuxième temps, Gérard Gomez a présenté une photographie de l’artisanat néo-aquitain.

Une forte dynamique entrepreneuriale

On observe en effet une augmentation de 8 % du nombre d’entreprises par rapport à l’année précédente. Elles sont en effet 179 000 en ce début d’année contre 165 000 un an plus tôt. 25 000 créations d’entreprise artisanale ont été enregistrées en 2021. C’est 15 % de plus qu’en 2019, « du jamais vu » selon le président de la CMA Nouvelle Aquitaine, et c’est toujours le statut de la microentreprise qui domine avec 79 % des créations d’entreprises. Il était de 71% en 2019.

Les services dépassent le bâtiment

La grande nouveauté cette année, c’est le secteur des services qui arrive en tête avec 36,85 % suivi de près par le secteur du bâtiment qui représente 36,57 % des entreprises. La production est en 3e place (14,7 %). L’alimentation ferme la marche avec 10,74 %.

La pyramide des âges est préoccupante

Si l’âge moyen des artisans est aujourd’hui de 46,3 ans, plus d’un quart d’entre eux sont âgés de 55 ans et plus. Des tensions sur les transmissions sont à prévoir, ce qui pose la question de la transmission des “savoir-faire“ et du maintien des activités dans certains secteurs ruraux.

Les générations Z et Y sont de plus en plus représentées dans l’artisanat

Ce sont donc de plus en plus de chefs d’entreprise qu’on appelle des « natifs digitaux ». Cela aura des conséquences dans le développement de l’artisanat dans les années qui viennent et un impact fort aussi sur l’offre de services des CMA.

Une faible féminisation des métiers mais qui progresse d’année en année : 71 % des entreprises sont dirigées par des hommes, mais c’est 1% de moins que l’an passé. Et dans nos CFA cela bouge. De plus en plus de jeunes filles se tournent vers des métiers qu’on avait tendance à juger masculin.

Les entreprises continuent de former : c’est une autre bonne nouvelle, malgré la crise, les artisans n’ont pas décéléré dans leur ambition de former la jeunesse. Après plusieurs de croissance à 5 %, nous avons connu une augmentation de 9 % en 2021 – Ils sont 12 726 apprenants à se former dans les 10 centres de formations de la CMA Nouvelle Aquitaine. Un succès dont Gérard Gomez précise les raisons :« Les aides à l’apprentissage qui ont indéniablement permis d’obtenir ces bons résultats, mais nous avons aussi beaucoup investi dans la communication digitale auprès des jeunes ».

Gerard Gomez Credit CMA NA

A la fin de cette présentation, Gérard Gomez a conclu en traçant des perspectives pour son mandat :

« L’accompagnement des 180 000 entreprises artisanales de Nouvelle-Aquitaine pour les aider à s’adapter à ce nouveau monde est essentiel : transition écologique, adaptation au numérique, aide à l’export, promotion des savoir-faire et du consommer local, transmission, recrutement de main d’œuvre qualifiée, les défis qui attendent les entreprises artisanales sont nombreux. Le projet de mandature que nous sommes en train d’élaborer avec mes collègues élus devra permettre de contribuer à répondre à ces enjeux.»

La synthèse complète de cette enquête et une version interactive des chiffres clés de l’artisanat néo- aquitain sont disponibles sur le site internet de la CMA Nouvelle Aquitaine
https://www.artisanat-nouvelle-aquitaine.fr/chiffrescles/

 *Enquête adressées par mail du 3 novembre au 7 décembre 2021 auprès de 77 525 dirigeants artisanaux. 2211 d’entre eux ont répondu.

La CMA Nouvelle-Aquitaine, un réseau de proximité au service des 180 000 entreprises artisanales

  • 300 élus, 1700 collaborateurs, 36 points de contact (sièges départementaux, antennes, ainsi que les sites de formation).
  • 10 CFA, 16 sites de formation, 12 000 apprentis (28 % des apprentis de Nouvelle-Aquitaine). 
En savoir plus sur : https://www.artisanat-nouvelle-aquitaine.fr

+ d'infos du Sud Ouest

Couthures-sur-Garonne : Festival international de journalisme
Couthures-sur-Garonne : Festival international de journalisme
  • Marina Gliget - Bordessoulle
  • 05 Juil
Visite et magnétiseur Nouvelle-Aquitaine
Visite et magnétiseur Nouvelle-Aquitaine
  • Isabelle Chanut
  • 04 Juil
Portage salarial : un label pour éviter les frais cachés
Portage salarial : un label pour éviter les frais cachés
  • Philippe Cloutet
  • 04 Juil
Se nourrir avec les nouveaux aliments
Se nourrir avec les nouveaux aliments
  • Marc Chaillou
  • 02 Juil