Nouvelle-Aquitaine : bilan économique de la saison estivale 2021

L’activité économique et la consommation régionales sont robustes en Nouvelle-Aquitaine et dépasse son niveau de 2019 durant toute la saison estivale 2021. L’attractivité touristique de la région durant l’été stimule ce dynamisme économique.

L’activité économique néo-aquitaine dépasse so nniveau de 2019 durant toute la saison estivale
L’activité économique néo-aquitaine dépasse so nniveau de 2019 durant toute la saison estivale

Au troisième trimestre 2021, l'activité néo-aquitaine est supérieure à celle de l’été 2019. L’élargissement de lacouverture vaccinale aide à contenir la quatrième vague épidémique et limite les contraintes sur l’économie.

La réouverture des établissements administrativement fermés et la forte fréquentation touristique dans la région durant l’été entraînent une progression du montant des dépenses par carte bancaire. L’emploi salarié poursuit sa hausse, à un rythme cependant moins soutenu que les deux trimestres précédents, et le chômage reste stable.

En dépit de l’embellie économique, les différents secteurs d’activité sont soumis à des tensions qui peuvent affecter laproduction et l’emploi : problèmes d’approvisionnement, hausse du coût des matières premières et diffcultés derecrutement.

Conjoncture NA Infographie

Contexte national

En France, l’activité a retrouvé son niveau d’avant-crise au troisième trimestre 2021. L’activité a fortement progressé au troisième trimestre (+ 3,0 %), tirée par la réouverture des secteurs auparavant affectés par les restrictions sanitaires (hébergement-restauration, services de transport, services aux ménages…). La consommation des ménages a rebondi (+ 4,9 %) et les échanges extérieurs ont joué positivement sur la croissance, dans un contexte de reprise graduelle du tourisme international.

Dans le même temps, les prix de l’énergie continuent de tirer l’inflation à la hausse et les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se déclarer contraintespar des diffcultés d’approvisionnement. Malgré ce contexte et l’incertitude sanitaire, la reprise se poursuivrait au quatrième trimestre, conduisant à une croissance du PIB de 6,7 % en 2021, après sa chute de 8,0 % en 2020.


Source INSEE - Lire l'étude compléte