Télévision : "Le rugby est une fête" documentaire inédit

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine
Le rugby est une fête le lundi 21 juin à 23.50 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine
Le rugby est une fête le lundi 21 juin à 23.50 sur France 3 Nouvelle-Aquitaine

Retour sur l'un des épisodes les plus flamboyants du rugby français : Dax contre Mont-de-Marsan en 1963. Une rencontre qui reste comme l'une des plus belles fêtes dans toutes les têtes : quand le rugby tutoie l’exceptionnel.

Le 2 juin 1963, Dax affronte Mont-de-Marsan en finale du championnat de France. Un derby landais, en direct à la télévision, commenté par l'inimitable Roger Couderc. Cette rencontre qui a enflammé le département des Landes, alimente encore les souvenirs. 

Au croisement de l'histoire landaise, de l'ambition rugbystique et du folklore supporter, le derby entre dacquois et montois est l'un des épisodes les plus flamboyants du rugby français, l'une des ses plus belles fêtes. 

Entremêlant images d'archives, film super 8 et photos de l'époque, s'appuyant sur le témoignages de joueurs et de supporters qui ont en commun d'avoir assisté au match le 2 juin 1963, ce film retrace un combat des plus féroces, avec ses héros, ses exploits, ses coups bas et ses rebondissements. 

Un regard sur ce qui rassemble ces hommes de l'ovalie : une certaine idée du rugby. 

Un film documentaire écrit et réalisé par Christophe Duchiron

A travers cette finale du championnat de France de rugby, unique en son genre, nous parlons d’un temps où les images de la télévision apparaissent en noir et blanc, où le barde cathodique de l’ovalie s’appelle Roger Couderc, où ce sport merveilleux est un jeu pratiqué par des amateurs. Nous parlons d’un temps où le rugby est une fête que vivent joueurs et supporters.

Nous parlons d’un jour qui fut l’apothéose du rugby landais, derby exceptionnel, disputé le dimanche 2 juin 1963, entre Dax et Mont-de-Marsan, respectivement sous-préfecture et préfecture des Landes, localités distantes de 53 kilomètres.

FINALE DU CHAMPIONNAT DE FRANCE DE RUGBY A BORDEAUX OPPOSANT DAX A MONT DE MARSAN LE 2 JUIN 1963 - SUD OUEST ( STADE LESCURE )L’événement a fait couler beaucoup d’encre, beaucoup de salive et, loin s’en faut, il n’a pas disparu des mémoires. Nous évoquons ce genre d’évènement dont les spectateurs se sentent appartenir à une confrérie. Les plus anciens peuvent dirent, non sans fierté, « j’y étais ». Personnellement, je n’étais pas encore né mais j’ai la chance de l’avoir visionné (à maintes reprises) grâce aux archives de l’INA.

En des temps présents qui n’incitent guère, chez nous, à la rigolade rugbystique, il n’est pas interdit de se réjouir du passé, ni d’avoir la nostalgie joyeuse, surtout quand l’évènement qui nous intéresse appelle des souvenirs flamboyants et des anecdotes savoureuses. Ce match symbolise une certaine idée de la pratique sportive : un rugby d’insouciance et d’envolées, un rugby de combat et de finesse, un rugby que nous avons tant aimé. Ce rugby, plus ou moins, (plutôt plus que moins pour être honnête) a été englouti par le professionnalisme (instauré en 1995). Il n’aura échappé à personne que le rugby français du 21e siècle est standardisé (voire robotisé) et quelque peu désenchanté.

Il nous tient à cœur d’évoquer le paradis perdu du rugby français, ce « rugby des villages » dont l’esprit et les pratiques étaient capables selon l’écrivain Kléber Haedens, de maintenir le monde « en état de noblesse et de drôlerie ».

Il nous tient à cœur de revenir aux racines du rugby français, lesquelles lui ont donné sa singularité pendant des décennies. Il nous tient à cœur de faire un film qui se nourrit d’émotions sportive, d’une rivalité de cours d’école (malgré l’enjeu d’un titre national), d’un folklore local, d’une guerre de clocher impitoyable mais bon-enfant, d’une passion sans borne pour un sport de grande fraternité…

Il nous tient à cœur de relater un événement qui tutoie les sommets de l’exceptionnel, de l’inédit, un évènement qui plus d’un demi-siècle après, enchante encore les souvenirs et les superlatifs.

 RUGBY   Avant Match 1963 b   @Sud Ouest
@ Sud-Ouest

Dax contre Mont-de-Marsan : un match de légénde de l'histoire du rugby

 

Les Landes en feu

Le match se déroule à Bordeaux. Les supporters du Stade Montois (les jaunes et noirs) et de l’Union Sportive Dacquoise (les rouges et blancs), comme on dit à l’époque, ‘montent’ à la capitale régionale. Ce dimanche de printemps, l’Aquitaine est traversée par une vague d’enthousiasme comme le rugby français n’en a jamais connu. Une procession inoubliable, des centaines de voitures où les couleurs de chaque camp sont bien obligés de se mélanger.

Au cours des deux semaines qui précèdent le match, l’évènement est sur toutes les lèvres landaises, au stade, au bistrot, au bureau, chez l’épicier et à longueur d’article dans la presse régionale (le quotidien Sud-Ouest), nationale et sportive (L’Équipe). Le chauvinisme est à vif. La mauvaise foi équitablement répartie. Il y a des expéditions punitives dans chacune des villes, avec des devantures repeintes et des vitrines peinturlurées. Il y a les coups de fils anonymes, quelques insultes… Dax – Mont-de-Marsan, c’est la Guerre des boutons en ovalie.


@ Sud-Ouest

RUGBY Avant Match 1963c Sud Ouest
@ Sud-Ouest

Contentieux historique

La guéguerre lando-landaise remonte à 1789, quand Mont-deMarsan, qui n'était qu'une grosse bourgade au petit passé historique, fut préférée à Dax, ville antique et carrefour commercial, pour devenir chef-lieu de département. Le patelin du petit peuple l’avait emporté sur la capitale commerciale. Tauromachie, rugby, traditions, politique, tout opposera les deux villes. La portée de la finale s’impose rapidement à l’esprit des Landais de tout poil : on va régler, une fois pour toutes, les questions de suprématie et les susceptibilités séculaires. Châtiment ultime, le perdant devra subir, en plus du poids de sa défaite, la gloire de son éternel rival. S’attacher au derby rugbystique Dax – Mont-de-Marsan, nous donne l’occasion, par quelques clins d’œil, de narrer les racines d’un contentieux multiséculaire.

RUGBY   Avant Match 1963   @Sud Ouest@ Sud-Ouest

RUGBY   La foule 1963   @Sud Ouest
@ Sud-Ouest

La belle époque du rugby landais

Pour bien saisir le contexte sportif de l’époque, quelques éléments : ni Dax ni Mont-de-Marsan n’ont jamais remporté le titre de champion de France (3 finales perdues pour les Montois ; deux finales perdues pour les Dacquois). Par ailleurs, cette finale est emblématique de la qualité des joueurs qui composent les deux équipes. Certains d’entre eux évoluent en équipe de France où ils font merveille dans les lignes arrières. On parle de Pierre Albaladéjo (Dax), des frères Boniface (André et Guy) et de Christian Darrouy (Mont-de-Marsan). En ce temps-là, les Landes sont le jardin d'Éden du rugby français, un département rural de 300 000 habitants qui fournit des internationaux à la pelle. Sur le plan du jeu, les deux clubs phares du rugby landais incarnent deux écoles différentes. Aux Montois, les offensives flamboyantes des lignes arrières organisées autour des frères Boniface. Aux Dacquois, la rudesse du combat d'avants et la botte impeccable de l’ouvreur Pierre Albaladéjo. A priori, Dax a la faveur des pronostics. A priori…
RUGBY   Darrouy 1963   @ina
Darrouy @ina

La fête d'avant match

Le dimanche 2 juin 1963, la télévision française diffuse la rencontre en direct. « Jamais de ma vie je n’ai vécu une atmosphère aussi formidable dans une finale », jure Roger Couderc en prenant l’antenne. Preuve du caractère hors norme de l’évènement, la retransmission débute 13 minutes avant le coup d’envoi alors que 5 d’ordinaire, la prise d’antenne s’effectue une poignée de secondes auparavant. 39.000 spectateurs, c’est la foule des grands jours mais c’est 10.000 de plus que ne peut en accueillir le stade plein à craquer. Pour répondre à la demande, les organisateurs ont installé à la va-vite plusieurs rangées de chaises sur la piste entourant la pelouse. Des spectateurs sont massés le long des lignes touches. Pour un peu, ils toucheraient les joueurs.

L’atmosphère est étouffante. Roger Couderc parle « d’un ciel de suie ». L’orage menace. Avant le coup d’envoi, les supporters des deux équipes, sans animosité, ont envahi la pelouse dont ils ont fait leur jardin. Pétards, fusées, toro de fuego, danseurs sur échasse, bandas, défilés : c’est déjà un spectacle avant le grand spectacle. Les supporters finissent par regagner leur place.
FINALE DU CHAMPIONNAT DE FRANCE DE RUGBY A BORDEAUX OPPOSANT DAX A MONT DE MARSAN LE 2 JUIN 1963 - SUD OUEST ( STADE LESCURE )
@ Sud-Ouest

Match pauvre en jeu mais riche en rebondissements

Maintenant, il est temps. Remettons nos bérets en place, buvons un coup et regardons nos montres. Il est 15 heures 30. Le coup de sifflet de l’arbitre libère les joueurs et les ardeurs du public.
La vérité oblige à dire que le jeu n’aura rien de spectaculaire ou si peu. Trop de tension. Trop peu d’air. La rencontre est hachée, décousue, truffée d’imperfections et de coups défendus. Il n’empêche, ce pauvre match est riche de rebondissements et d’imprévus : des éclairs dans le ciel, un bourre-pif mémorable, le ballon confisqué par les spectateurs (plusieurs fois !), des blessés, un arbitre dépassé par les évènements, un essai non valable accordé, un essai valable refusé, un orage, un déluge de fin du monde, de la grêle et au final un vainqueur, Mont-de-Marsan, qui triomphe petitement 9 à 6. Au coup de sifflet final, les supporters montois envahissent la pelouse. Le capitaine André Boniface est porté en triomphe.

RUGBY   La Dacquoise   @ina
La Dacquoise @ina

RUGBY   Albaladéjo & Darrouy   @ina
Albaladéjo & Darrouy @ina

RUGBY   A. Boniface   @ina
A. Boniface @ina

Roger Couderc tente de recueillir ses premiers mots en direct mais, pris au cœur de cette mêlée d’après-match, il a toute les peines du monde à se faire entendre. Alors André Boniface demande le silence autour de lui et le silence se fait. Il dit alors son bonheur, son soulagement et il rend un hommage sincère aux vaincus. Le vestiaire dacquois est plein de larmes, celui de Mont-de-Marsan est euphorique. Pierre Albaladéjo pleure, recroquevillé. Soudain il sent une tape amicale sur son dos. Il lève les yeux. Le capitaine montois André Boniface, son adversaire du jour, son grand copain du XV de France, lui glisse quelques mots pour apaiser sa peine. Ce geste de réconfort s’inscrit, par son entière sincérité, dans la dimension chevaleresque d’un rugby amateur, un rugby où la victoire est importante, un rugby fraternel…
RUGBY   R. Couderc   @ina
R. Couderc @ina

Fête et défaite

Après la réception à l’Hôtel de Ville puis dans les locaux du journal Sud-Ouest, la troisième mi-temps des vainqueurs débute sur la route du retour… quelques kilomètres après Bordeaux. À bord d’un vieux car brinquebalent, selon les témoignages de l’époque, ont pris place les joueurs, ainsi que l’écrivain Antoine Blondin, ami des frères Boniface, et le journaliste de l’Équipe Denis Lalanne. On chante, on rit, on boit et on repart. La légende veut que le car effectue un détour par Dax pour narguer les vaincus avant de regagner Mont-de-Marsan où 20.000 personnes attendent les Jaune et Noirs dans une ambiance délirante. Il n’y aura pas de nuit. Les joueurs sont fêtés, félicités, invités à manger une omelette chez l’habitant qui a laissé sa fenêtre ouverte pour voir passer les héros.

RUGBY   Victoire 1963   @ina@ina
À Dax, c’est calme et triste. Puisqu’il faut toujours penser aux lendemains qui chantent les optimistes se persuadent que les Rouges et Blancs auront d’autres occasions de gagner ce titre tellement convoité. Dax disputera encore 2 finales de championnat de France et les perdra toutes les deux. Quant aux Jaunes et Noirs, ils n’auront jamais plus l’occasion d’atteindre la finale et la victoire de 1963 restera comme une parenthèse enchantée. Aujourd’hui Dax évolue en Fédérale 1 (l’équivalent de la 3e division) et Mont-deMarsan joue en Pro D2 (la deuxième division). Leur rivalité, forcément, n’est plus ce qu’elle était.

RUGBY   Titou Lasserre   @ina
Titou Lasserre @ina

RUGBY   Supporter Mt de Marsan   @inaSupporter Mt de Marsan @ina

RUGBY   Supporter Dax   @inaSupporter Dax @ina


Source Rédactionnelle - Photographique - Vidéo : France 3 Nouvelle-Aquitaine

Articles similaires

Phases finales du Top 14 : Bordeaux derrière l’UBB A l’issue d’une saison remarquable, l’Union Bordeaux-Bègles affrontera Toulouse en demi-finale du Top 14 de rugby samedi 19 juin à 20h45 à Lille. Partenaire historique de l’équipe, la Ville de Bo...
Rugby : la fièvre du pari dans le Sud-Ouest Le rugby est-il un jeu ? Une forme de guerre où chaque équipe défend ses couleurs, son territoire ? C’est un sport, que certains qualifieraient de sport de combat, et qui vire même à la reli...
La France vise le titre au tournoi des VI Nations Qui succédera à l’Angleterre pour remporter le tournoi des Six Nations 2021 ? Alors que le tournoi a commencé à huis clos, de nombreux amoureux du ballon ovale peuvent nourrir leur manque de stade par...
Coupe du Monde de Rugby 2023 : Saint-Médard-en-Jalles camp d... Le 15 novembre 2017, la France et la Fédération Française de Rugby ont gagné le droit d'organiser la prochaine Coupe du Monde de rugby en 2023. Ce tournoi est disputé tous les 4 ans et regroupe les 20...
BONI 70, un printemps de rugby ANDRÉ BONIFACE, centre mythique du rugby des années 1960 formait, avec son frère Guy une paire sans égale qui prit fin avec la mort accidentelle de Guy en 1968. André resta marqué à jamais par la pert...