Un plan d’actions bio européen optimisé et efficace sur notre territoire

  • Catégorie : Sud-Ouest - Nouvelle-Aquitaine

Le 25 mars dernier la Commission européenne a publié son plan d’actions 2021-2027 pour le développement de l’agriculture biologique. Ce plan ambitieux réaffirme la volonté de l’UE d’atteindre 25% de sa surface agricole utile (SAU) en bio d’ici 2030 et ....

.... replace l’agriculture biologique au cœur de sa stratégie agricole et alimentaire. Dans le cadre du pacte régional bio, INTERBIO Nouvelle-Aquitaine, l’association interprofessionnelle bio régionale membre d’IFOAM Europe (Fédération européenne rassemblant les organisations de l’agriculture biologique) salue ce plan européen particulièrement ambitieux et se tient prête à en activer tous les leviers d’actions sur le territoire régional, aux côtés des Pouvoirs publics.

Développer les surfaces et les projets locaux

Actuellement les terres agricoles européennes conduites en agriculture biologique concernent près de 9% de la surface agricole totale (8,5% en Nouvelle-Aquitaine en 2019) et ont connu une croissance de +60% en 10 ans.plan actions bio européen 03 La Commission européenne souhaite renforcer son développement à travers la nouvelle PAC. Celle-ci inclue en effet des programmes écologiques à hauteur de 38 à 58 milliards d’euros pour la période 2023-2027.

Ensuite, la Commission européenne s’engage à aider les professionnels à s’adapter à la nouvelle réglementation européenne et à soutenir les programmes de recherche et d’innovation, en particulier sur les substances alternatives et additifs alimentaires sans OGM pouvant être utilisés en agriculture biologique.

Par ailleurs, les actions visant à travailler à améliorer la chaîne de valeur et la rémunération seront soutenues. Elle favorisera également le développement de nouveaux modèles économiques liés à l’agriculture biologique, de manière plus locale, à travers la mise en place de bio districts. La Commission favorise ainsi l’implication des acteurs régionaux et locaux dans le développement de la production et de la filière.

Soutenir la consommation de produits bio et renforcer la transparence

Au-delà du développement de l’offre de produits bio, l’Europe a également annoncé un vaste plan d’actions de soutien à la promotion des produits bio afin de dynamiser la demande. Au total 49 millions d’euros (soit 27% du budget total) seront consacrés à des actions de promotion des produits agricoles. Ces actions de promotion seront menées pour développer la connaissance du label européen et de la filière biologique. Enfin, en parallèle et dans le but d’accroître la transparence envers le consommateur, l’UE prévoit d’accorder une aide plus importante aux pays afin de lutter contre la fraude ainsi que la mise en place d’un système de certification électronique. Une action globale sur les marchés publics sera notamment mise en œuvre afin d’encourager les acheteurs publics dans l’utilisation de produits bio.

Renforcer les actions déjà en cours

plan actions bio européen 01Les responsables professionnels de l’interprofession se réjouissent du potentiel d’actions à développer à travers ce plan et soulignent qu’un certain nombre d’entre elles ont d’ores et déjà été initiées à l’échelle de la Nouvelle-Aquitaine (étude de la chaîne de valeur par produit, mise en place des bio districts à travers Val Bio Ouest et Territoire Bio Engagé, accompagnement des acheteurs publics, etc.). Ils s’associent par ailleurs pleinement à la demande de la Fédération des agriculteurs bio sur la négociation nationale en cours sur la PAC afin que les aides surfaciques pour les agriculteurs bio soient, en toute logique et comme le demande la Commission, supérieures à toute autre mode de production.

Articles similaires

Le Joli mois de l’Europe en Nouvelle-Aquitaine Un mois pour parler de l'Europe sur l'ensemble du territoire régional, le Joli mois de l’Europe valorise auprès du grand public les idées et les actions pro-européennes. L'idée est de parler différemm...
Bordeaux : lancement d’un appel à projet résilience alimenta... La Ville de Bordeaux lance un appel à projet pour soutenir les acteurs de la résilience alimentaire installés sur son territoire. Cet appel à projet vise à accompagner des acteurs engagés, œuvrer pour...
Jean Laffitte de Next-Safe, un directeur de Marché solidaire... Jean Laffitte est le directeur de Marché de Next-Safe, entité du groupe Next, dédiée à la fabrication de masques chirurgicaux et FFP2 français, en Charente. Spécialiste de la sécurité alimentaire, les...
L’éco-conception, une garantie pour la préservation de l'en... Tous les produits, et tout ce qui accompagne un produit, a un cycle de vie. La logique, c’est donc de penser globalement l’ensemble de ces processus. Un angle de vue qui vient directement de la préocc...
La Ville de Bordeaux recherche un maraîcher ! La municipalité de Bordeaux souhaite installer un maraicher engagé en agriculture biologique ou équivalente et propose à la location une parcelle de 4 ha. Ce projet s’inscrit dans la stratég...