Lisa Garnier : psychologie positive et écologie

La science reconnait pleinement aujourd’hui l’importance pour l’homme de la relation. Le lien, aussi, avec la nature, nous est indispensable. Elle a un pouvoir de fascination sur notre cerveau, sans que nous nous en rendions compte… et cela sans efforts, voire à notre insu.

La science reconnait pleinement aujourd’hui l’importance pour l’homme de la relation. Le lien, aussi, avec la nature, nous est indispensable. Elle a un pouvoir de fascination sur notre cerveau, sans que nous nous en rendions compte… et cela sans efforts, voire à notre insu. Elle a un effet de restauration du cerveau !

Elle a un effet de restauration du cerveau ! Lisa Garnier a publié un ouvrage original qui relie deux thèmes habituellement considérés chacun de leur côté : la psychologie et l’écologie.

La psychologie, du côté de la psychologie positive : « l’étude scientifique du meilleur de nous-même », ou « de l’expérience optimale » disent des auteurs. Et l’écologie, plutôt du côté de la disparition des espèces et de la possibilité de l’évaluer… Ce livre en effet a une visée scientifique et revient sur les acquis de plusieurs domaines, dont les sciences cognitives.

Pour vous en donner une idée voici quelques passages en podcast. Le premier concerne l’importance pour l’humain et son cerveau de la relation, sous toutes ses formes.

Et du côté de la nature ? Le pouvoir de la nature sur nos émotions, et l’effet waouh, ou en anglais le terme « awe », « le sublime qui nous rend si petits face à l’univers ».

Il est temps de changer de stratégie ! D’abord nous épanouir, pour mieux agir. L’auteur nous surprend, et c’est heureux, par des découvertes, des propositions contre-intuitives.

Cela rejoint d’une certaine façon la notion d’écologie spirituelle qu’aborde actuellement « Spiritualités Magazine  » : oser l’écologie spirituelle, une écologie intime du vivant. (magazine en kiosque ou abonnement)

Une interview de l’auteur vous donne encore un éclairage sur cette belle et séduisante aventure intellectuelle

Quelques idées (ou citations) clés du livre

  • L’importance psychologique de la nature
  • Les humains sont la force majeure ou le principe organisateur de… tous les écosystèmes
  • Des psys au chevet de la biodiversité
  • Les émotions positives sont moteur de l’épanouissement, y compris dans le quotidien
  • Le bonheur par la réciprocité
  • Le pouvoir de la nature sur nos émotions
  • L’importance de l’effet waouh
  • Jeanne d’Arc et la naissance de l’« esmotion »
  • Le potentiel de résilience vient de la diversité des espèces… or avec la 6ème extinction des espèces, en marche, l’environnement devient homogène
  • L’importance, dans la vie de tous les jours, de la diversité de nos émotions
  • Dans la littérature anglaise, un effondrement de l’utilisation des mots décrivant les émotions, particulièrement les positives
  • … une extinction de l’expérience de la nature…
  • Chaque instant où nous jetons un œil au-dehors où le vert domine serait autant de moments où notre esprit se restaure
  • Les arbres améliorent autant les capacités de développement cognitif que social des enfants
  • Par leur effet restaurateur les arbres réduisent la fatigue mentale
  • Pourquoi ne pas tenter la méditation vers une compassion globale, humains et non-humains ?
  • « Se faire du bien » par l’entremise d’émotions positives rétroagit sur le corps qui, au cours du temps, devient moins malade

Plus d'info sur Spiritualités Magazine

+ d'infos du Sud Ouest

En 2070, un tiers des Néo-Aquitains seraient âgés de 65 ans ou plus
En 2070, un tiers des Néo-Aquitains seraient âgés de 65 ans ou plus
  • Marina Gliget - Bordessoulle
  • 28 Nov
Au chevet des insectes de Nouvelle-Aquitaine
Au chevet des insectes de Nouvelle-Aquitaine
  • Marc Chaillou
  • 22 Nov