Salon de l’Agriculture Aquitaine, une édition 2014 exceptionnelle

Salon de l’Agriculture Aquitaine, une édition 2014 exceptionnelleSalon de l’Agriculture Aquitaine 2014 : une édition 2014 exceptionnelle, autant en termes de fréquentation que de contenu. Les chiffres parlent d'eux mêmes : 60 tonnes de denrées alimentaires « pédalées » par les visiteurs et offertes par les entreprises d'Aquitaine.  9 pays ont participé aux Arabian Masters. 450 bovins sur les concours à Aquitanima.

Succès renouvelé pour les Aquitanima Tours International avec 96 étrangers et un bus d’éleveurs de Salamanca. 408 équins, 25 organisateurs sur les différents concours et animations. 1 050 vins médaillés au Concours de Bordeaux-Vins d’Aquitaine.  302 000 visiteurs sur les 9 jours de Salon.

Dominique Graciet, Président du Salon de l’Agriculture Aquitaine et de la Chambre régionale d’Agriculture analyse ce succès :

« De très nombreux éleveurs ont répondu présent sur Aquitanima, dont des agriculteurs de la province espagnole de Salamanca qui ont spécialement fait le déplacement jusqu’à Bordeaux. Avec trois fois plus de bêtes vendues que l’année dernière et à des prix bien plus élevés, les ventes aux enchères de Limousines et Blondes d’Aquitaine ont été un véritable succès. Nous préparons d’ores et déjà les éditions futures avec la filière boucherie, afin de développer le volet transformation de la viande du Salon.
Aquitaine Terres de Coeur, notre fil rouge, a remporté une véritable adhésion de la part du public, que ce soit la presse qui a parfaitement compris l’urgence du message ou le public du Salon qui s’est prêté au jeu et a beaucoup pédalé puisque nous dépassons allègrement notre objectif des 50 tonnes de départ. Les entreprises de la région Aquitaine ont bien joué le jeu car aujourd’hui nous avons récolté 67 tonnes de denrées alimentaires, dont des produits bio.
Le Concours de Bordeaux-vins d’Aquitaine, avec près de 4 000 échantillons, est toujours aussi apprécié. Pour la première fois cette année, le Concours s’est décliné sur le Salon avec le Labyrinthe des vins, une animation adaptée à tous les publics.
La Ferme d’Aquitaine a très bien fonctionné, avec deux équipes d’élèves de Bordeaux Sciences Agro présentes tout au long de la manifestation. L’idée était que les jeunes parlent aux jeunes. Ils ont bien joué le jeu, à la satisfaction générale, agriculteurs plus âgés y compris, qui ont senti un vent de jeunesse souffler sur le salon.
Leur présence a insufflé un mélange d’enthousiasme et d’expériences bénéfiques.
Après les Assises de l’Origine mondiales et européennes que nous avons accueillies l’an passé, nous sommes retournés vers un format plus national dont le thème fondamental a porté sur le contrôle des produits sous signes officiels d’origine et de qualité. Comment concilier les signes d’origine et de qualité avec les marques collectives et territoriales était la question posée lors de ce colloque professionnel.
Mon regret c’est de ne pas l’avoir fait plus tôt, car c’était vraiment une bonne idée d’aborder ce thème et il en est ressorti des choses très constructives. Dans le souci d’exporter des produits qualitatifs, il nous faudra être dans des formats un peu différents, être stricts avec les marques et ambitieux sur les marchés plus lointains comme les USA, la Chine, la Russie, le Japon.
Ce Salon 2014 assoit la bonne entente entre le monde agricole, CEB et la Région Aquitaine. Le Salon tel qu’il se présente aujourd’hui, a trouvé un mode de fonctionnement clair et une sérénité réciproque qui permet d’être positifs et ambitieux pour les éditions futures.
Constater l’adhésion du public bordelais au Salon, ça fait du bien à tout le monde. Bordeaux est ancrée dans l’histoire agricole régionale et nous avons profité de cette édition pour honorer Jean-Louis Breteau. Cet hommage, allié avec Aquitaine Terres de Coeur, démontrent une nouvelle fois qu’il y a des messages forts sur notre Salon de l’Agriculture Aquitaine à Bordeaux. »

Gastronomie Aquitaine

Aquitanima, de plus en plus pro et ambiance Sud-Ouest garantie !

Deux jours de concours pour les quatre principales races bovines d’Aquitaine, avec en point d’orgue la vente aux enchères de Blondes d’Aquitaine et Limousines qui ont rassemblé plus d’une dizaine d’animaux vendus à des prix bien plus élevés que l’année dernière. Les concours en race Blonde d’Aquitaine, Bazadaise et Limousine se sont parfaitement déroulés avec de nombreux spectateurs et des animaux de haute qualité, 2014 marquant le grand retour des bovins espagnols sur les concours Limousine. Le concours Prim’Holstein, toujours aussi spectaculaire, présentait une centaine d’animaux avec une présence de plus en plus importante d’éleveurs d’Auvergne et du Limousin. Cette année les efforts se sont concentrés sur l’aspect technique du concours. Nouvel écran 16/9ème, podium rénové, les concours diffusés en streaming sur le site du Salon à destination des éleveurs internationaux notamment, amélioration de la sonorisation. Les retours ont été unanimes, Aquitanima est désormais reconnu comme l’un des grands concours français par la qualité de ses installations.

“ Notre plus à Aquitanima, c’est la convivialité du Sud-Ouest .C’est quelque chose qui est vraiment propre à Aquitanima et que l’on ne voit nulle part ailleurs. ” François Rauscher Commissaire en charge d’Aquitanima

Ovinpiades

Équitaine à la pointe des équidés de travail

C’est la première année que la nouvelle grande carrière mise en place en 2013, a vraiment pu être testée en conditions de travail et de concours. En fonctionnement toute la durée du Salon, elle a prouvé qu’elle pouvait réellement apporter quelque chose de plus à la manifestation. Les résultats sont bien supérieurs à ce que les organisateurs d’Équitaine pouvaient proposer auparavant, notamment concernant les équidés de travail, point phare de cette édition. Des choix techniques audacieux (sable sur gazon), des temps de récupération des chevaux bien supérieurs aux concours classiques, la grande carrière d’Équitaine est arrivée à un niveau jamais connu auparavant.

« La présence des équidés de travail était affichée comme un point fort du Salon. A l’occasion d’Équitaine nous avons pu tester, améliorer un nouveau système de hersage de carrière. Ce système sera mis en place pour la première fois pour le « Jumping Eiffel » qui va avoir lieu sous la Tour Eiffel début juillet. » Pierre-Yves Pose Commissaire en charge d’Équitaine

L’équijet, petite voiture tirée par des ânes, a introduit l’équidé de travail qui a commencé à remplacer les voiturettes électriques qui servent à se déplacer sur le Salon. Équijet, ânes éboueurs, calèches, les visiteurs étaient entourés en permanence par des équidés de travail qui déambulaient tout au long du salon.

Le Marché des Producteurs de Pays Aquitaine fait carton plein !

Satisfaction générale pour la quinzaine de producteurs qui s’est installée dès le mercredi 28 mai au Salon de l’Agriculture Aquitaine. Repensés en place de marché de village, les stands encerclaient un espace de dégustation où les visiteurs s'installaient pour se restaurer ou profiter de l’ambiance des lieux. Le jeudi de l’Ascension restera dans les annales avec quelque 50 000 visiteurs qui ont envahi les allées de la Foire Internationale et du Salon, déclenchant un phénomène sans précédent : ruptures de stocks ! La rançon du succès et d’une météo profitable au Salon.

Aquitanima Ring Central

Prochaine édition du 9 au 17 mai 2015 - www.salon-agricutlure.fr