AOP-IGP L'Europe signe les produits de ses terroirs

AOP-IGP L'Europe signe les produits de ses terroirsLes signes de qualités AOP et IGP offrent aux consommateurs la garantie d'acheter des produits typiques, authentiques et de qualité, faisant partie des patrimoines alimentaires de l'ensemble des terroirs de l'Union européenne. La fraise du Périgord, le kiwi de l’Adour et l’asperge des Sables des Landes, le pruneau d'Agen représentent le Sud-Ouest.

Un point commun entre ces produits, un label signe européen officiel qui consacre deux caractéristiques essentielles pour les consommateurs : origine et qualité.

AOP ET IGP ....
LA GARANTIE D’UNE QUALITÉ LIÉE À L’ORIGINE

Les signes d’identification de qualité et d’origine des produits alimentaires sont des labels officiels. Gérés par les pouvoirs publics nationaux et européens, ils sont régulièrement contrôlés par des organismes compétents, indépendants et impartiaux. Les producteurs concernés s’engagent volontairement et collectivement à respecter des critères précis consignés dans un cahier des charges.

AOP-IGP L'Europe signe les produits de ses terroirs

 

AOP - Appellation d’Origine Protégée

La garantie d’une qualité résultant d’un terroir L’AOP consacre un produit d’une certaine notoriété, fabriqué dans une zone géographique strictement défi nie, selon un savoir-faire traditionnel et reconnu. Le produit est indissociable de son terroir et ne peut pas être reproduit dans d’autres endroits : la production, la transformation et l’élaboration doivent absolument avoir lieu sur ce territoire selon les règles édictées par le cahier des charges.

AOP = AOC

L’AOP est l’équivalent européen de l’AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) française. Les deux appellations exigent les mêmes conditions de production et apportent les mêmes garanties au consommateur.

IGP - Indication Géographique Protégée

La garantie d’une qualité résultant d’un lien entre le produit et son territoire d’élaboration L’IGP marque également l’ancrage territorial des produits, avec des conditions d’obtention et de contrôle très exigeantes, comme pour l’AOP. Toutefois, il suffi t que l’une des étapes de production, de transformation ou d’élaboration ait lieu dans l’aire géogra- phique défi nie par le cahier des charges.

AOP-IGP L'Europe signe les produits de ses terroirs

Les produits "stars" IGP de l'Aquitaine

Le Kiwi de l'Adour - Fleuron de l'hiver et du printemps

Au pied des Pyrénées, les producteurs de la vallée de l’Adour ont été les premiers à implanter en France la culture des kiwis, fruits issus d’une plante subtropicale originaire de Chine.

D’une qualité exceptionnelle, les kiwis de l’Adour sont aujourd’hui les seuls à bénéfi cier d’un Label Rouge (depuis 1992) et d’une IGP (depuis 2009). Répondant à un cahier des charges très strict, ils sont commercialisés de décembre à mai et s’imposent comme les plus fi ers représentants de la variété Hayward : dodus, fermes, avec une chair d’un vert particulièrement intense, ils sont naturellement plus sucrés, fondants et juteux que les autres kiwis.

Leur secret ? Une récolte tardive rendue possible par un climat océanique doux et tempéré, des sols limoneux, et un savoir-faire spécifi que des producteurs de la zone géographique.

L'Asperge des sables des Landes - Des asperges d'exception

C’est dans la plaine des Landes que poussent des asperges exceptionnelles, détentrice de l’IGP depuis 2005. À quelques kilomètres à peine de l’océan et au cœur d’une immense forêt de pins maritimes, l’asperge des Sables des Landes est en eff et cultivée à l’abri du soleil pour préserver sa blancheur. AOP-IGP L'Europe signe les produits de ses terroirs

Les atouts de ce terroir unique qui couvre 1,4 million d’hectares ? Un sol profond, sablonneux et perméable, un climat océanique et des savoir- faire transmis de génération en génération depuis le début du XX e siècle.

Pour respecter le cahier des charges, les asperges blanches y sont récoltées précocement, puis transportées, conditionnées et mises au frais 4 heures maximum après la cueillette. Une véritable gourmandise de printemps !

La Fraise du Périgord - Un savoir-faire ancestral

La culture des fraises dans le Périgord remonte à 1895 : elle se faisait alors entre les rangs de vigne. Mais ce n’est qu’après la Seconde Guerre mondiale que la production se développa fortement, en même temps qu’augmentait la réputation de ces fruits au goût exceptionnel.

Dès 1997, la fraise du Périgord fut ainsi la première fraise européenne a décrocher l’IGP. Avec des sols et un climat adaptés, les fraises ont en eff et trouvé dans le Périgord central, au cœur de la Dordogne, un territoire de prédilection. Elles y sont cultivées selon un savoir-faire alliant tradition et modernité. Huit variétés aux noms chantants, sélectionnées pour leurs qualités gustatives supérieures, sont aujourd’hui admises dans l’IGP. 

Elles se récoltent du printemps jusqu’au début de l’automne en fonction des variétés : grâce à cette diversité, six mois de plaisir sont assurés !AOP-IGP L'Europe signe les produits de ses terroirs

Le Pruneau d'Agen - La star des fruits séchés

C’est à partir de la prune d’Ente que l’on fabrique le pruneau d’Agen depuis le Moyen Âge. Son terroir : les coteaux tempérés des vallées de la Garonne, de la Dordogne et du Lot.

C’est ici, en eff et, que les moines de l’abbaye de Clairac décidèrent au XII e siècle de greff er des pruniers locaux avec une variété ramenée de Damas par les croisés. La prune d’Ente était née. Très vite, le précieux fruit fut séché pour assurer sa conservation et son stockage. Grâce à sa situation sur la Garonne, Agen devint la principale ville d’expédition des pruneaux vers Bordeaux, le grand port régional, assurant une large diff usion.

Depuis 2002, le célèbre pruneau d’Agen bénéficie de l’IGP.