Portage salarial : un label pour éviter les frais cachés

Le portage salarial se confronte aux frais cachés. En effet, certaines sociétés n'hésitent pas à dissimuler ou surfacturer les cotisations sociales sur les bulletins de paie des salariés portés.

Afin de lutter contre ce phénomène, l'association des utilisateurs du portage salarial (Fedep's) a mis en place un nouveau label : le Label zéro frais cachés.

Le portage salarial, en quoi ça consiste ?

Le portage salarial consiste en une forme d'emploi hybride, mêlant souplesse du travail indépendant avec les avantages du statut de salarié. Cette relation tripartite inclut trois parties. L'entreprise de portage salarial, à l'exemple de Rhapsody Portage Salarial, l'entreprise cliente et le consultant indépendant. C'est ce dernier qui recherche et négocie lui-même ses missions. Il aura ensuite la tache de se tourner vers une société de portage afin de signer avec elle un contrat en CDD ou en CDI. Celle-ci est quant à elle liée à l'entreprise cliente via un contrat commercial. C'est à elle de gérer la facturation de la mission, offrant l'opportunité au salarié porté de ne pas avoir à s'occuper des démarches administratives. Si le statut convainc de plus en plus de personnes, elles se confrontent cependant au problème des frais cachés. Un point mit en lumière récemment par la Fedep's.

Les frais cachés, en quoi ça consiste ?

Les frais cachés sont des frais additionnels insérés directement au sein du bulletin de paie d'un salarié porté. Ils peuvent aussi être pris sur le compte de portés et être glissés dans la masse salariale via le recours à un coefficient de rétrocession. Or, ce dernier ne correspond pas aux charges patronales réelles. Bien qu'illégaux, les frais cachés ne sont pas une pratique isolée dans le monde du portage salarial et leur montant est généralement compris entre 3 et 7 % du salaire brut. Ils empêchent donc les salariés portés de se projeter et d'avoir une vision claire du revenu qu'ils pourront toucher pour une mission. Cela représente donc un frein non négligeable lors du choix de l'entreprise. Et cela remet aussi en question le concept du portage salarial, l'idée initiale demeurant de décharger les portés de la partie administrative.

portage salarial 0722b

Le Label zéro frais cachés

Afin d'apporter plus de garanties aux salariés portés, l'association Fedep's a mis en place le Label zéro frais cachés. Il a pour objectif de veiller à ce que les sociétés de portage salarial respectent les réglementations spécifiques, ainsi que la transparence relative aux frais de gestion. Si cela concerne les frais cachés, les coefficients de rétrocession et le niveau des charges patronales sont également ciblés. Le Label, quant à lui, est acquis par une entreprise de portage après qu'un audit ait été réalisé sur les comptes des deux dernières années. Un suivi sera ensuite mis en place et des audits de maintien organisés tous les ans ou tous les deux ans. Le Label zéro frais cachés a été lancé il y a deux ans et est aujourd'hui de plus en plus adopté. Ainsi, neuf sociétés de portage sont labellisées.

+ d'infos du Sud Ouest

Les Nuits des étoiles 2022
Les Nuits des étoiles 2022
  • Clément Jouhanet
  • 01 Aoû
Coextinction : tous concernés et impliqués
Coextinction : tous concernés et impliqués
  • Marc Chaillou
  • 30 Juil
Immobilier : quel est l’intérêt du réméré ?
Immobilier : quel est l’intérêt du réméré ?
  • Philippe Cloutet
  • 26 Juil