Pont Transbordeur de Rochefort

Entre espaces naturels et urbanisés, le Pont Transbordeur, arche du Grand Site de France «Estuaire de la Charente – Arsenal de
Rochefort», se pose en repère sur le territoire Rochefort Océan.

Cet ouvrage emblématique, tout en fer, acier et fonte, contemporain de la Tour Eiffel, enjambe la Charente entre Rochefort et Échillais. Autrefois le seul moyen de franchissement de la Charente était assuré par deux bacs, l’un à Soubise et l’autre au Martrou (Échillais). Cependant ces moyens de franchissement étaient peu sûrs et contraignants du fait des caprices de la Charente.

Au XIXe siècle, la construction d’un pont est envisagée à la demande de la population. Le dilemme est de trouver un système de pont qui ne gène pas la navigation maritime notamment pour les navires de la Marine qui vont et viennent de l’Arsenal de Rochefort. Plusieurs projets sont envisagés dont la construction d’un tunnel, mais ce fut finalement le projet de pont à transbordeur qui fut retenu en 1897.

Un pont plutôt qu’un tunnel 27 mois de travaux gigantesques © Fond numérique particulier - Archives municipales de Rochefort A la demande des autorités de Rochefort, Ferdinand Arnodin présente en avril 1888, son nouveau système de pont qui répond à toutes les contraintes du site.

Le projet définitif est déposé en 1894. Les travaux démarrent en mars 1898. La construction du pont va durer 27 mois. Pour le Transbordeur en lui-même, les pièces métalliques sont préfabriquées dans l’usine d’Arnodin à Châteauneuf sur Loire et expédiées par chemin de fer à Rochefort.

Pont transbordeur Rochefort

Les travaux débutent avec le creusement des voies d’accès côté Échillais. Un ancrage solide est mis en place : deux massifs d’ancrages maçonnés vont voir le jour de chaque côté de la Charente, un à Échillais et l’autre à Rochefort.

L’entreprise Rochefortaise Dodin va effectuer ces travaux. En même temps on creuse pour les fondations, les piles du Pont.

Il faudra atteindre 19,50 mètres côté Rochefort avant de trouver un sol assez solide pour supporter le poids du Pont et 8,50 mètres côté Échillais. Les quatre pylônes sont ensuite montés par les ouvriers de Ferdinand Arnodin en 4 mois et il faudra 7 mois pour installer le tablier.

Véritable prouesse technique, il a ouvert en 1900 et fonctionné jusqu’en 1967. Classé Monument Historique en 1976, Il reprend du service en 1994 pour les piétons et les cyclistes. Après 4 ans de travaux, la nacelle traverse à nouveau la Charente depuis le 29 juillet 2020, date anniversaire de sa construction.

Lieu de passage privilégié pour passer d’une rive à l’autre de la Charente et parcourir Rochefort Océan à pied ou à vélo, c’est également un site à découvrir au cours d’une balade autour du pont sur le sentier des Guetteurs, parcours de découverte artistique ponctué de sculptures qui évoquent l’environnement et la vie autour du pont.

 

La Maison du Transbordeur

Située rive gauche, à Echillais, on y découvre l’histoire de ce géant d’acier, les techniques de sa construction, et l’univers des sept autres Ponts Transbordeurs encore présents dans le monde.

Le site est ouvert d’avril à début novembre et propose des visites guidées, des visites théâtralisées, des animations pour les enfants. Nouvelle exposition temporaire à la Maison du Transbordeur à partir du 2 avril : Rêve de hauteurs ! Découverte inédite du monument en images dans l’ouvrage, depuis son tablier, et vu du ciel !

Nouvelle exposition extérieure aux abords du pont sur les ponts de France et du monde de mai à octobre 2022

 

+ d'infos du Poitou Charentes

10 lieux incontournables à visiter en Charente-Maritime
10 lieux incontournables à visiter en Charente-Maritime
  • Anaïs Carreras
  • 24 Jui
Aurélien Ducroz champion du monde de Class40 2022
Aurélien Ducroz champion du monde de Class40 2022
  • Philippe Cloutet
  • 19 Jui
Pont Transbordeur de Rochefort
Pont Transbordeur de Rochefort
  • Clément Jouhanet
  • 15 Jui