Le programme "Les sentinelles du climat" se décline en Occitanie

Modification, disparition ou remplacement d’espèces, l’impact du changement climatique sur la biodiversité n’épargne pas nos régions. Lancé il y a 6 ans en Nouvelle-Aquitaine pour mesurer l’ampleur du phénomène, le programme « Les sentinelles du climat » va être décliné en Occitanie.

Les sentinelles du climat sont des espèces animales et végétales indicatrices des effets du changement climatique sur la flore et la faune de la Nouvelle Aquitaine.
Les sentinelles du climat sont des espèces animales et végétales indicatrices des effets du changement climatique sur la flore et la faune de la Nouvelle Aquitaine.

L’association Cistude Nature, forte de ses 6 années de pilotage, accompagne l’association Nature En Occitanie dans l’adaptation du programme aux spécificités régionales.

convention partenariat cistudeA quelles espèces de faune et de flore s’intéresser pour mesurer et comprendre l’impact du changement climatique sur la biodiversité ? Sur quels sites les étudier et quels protocoles de suivis mettre en place ? Des questions préalables pour construire les projections de l’ampleur du phénomène qui font l’objet du programme « Les sentinelles du climat ». 

Pour y répondre en Occitanie, deux associations naturalistes travaillent conjointement : Cistude Nature partage son expérience sur ses recherches en Nouvelle-Aquitaine, et Nature En Occitanie (NEO) définit les conditions de transposition du programme scientifique. Le temps d’une phase exploratoire de 12 mois, cette dernière s’attellera à la rencontre de partenaires, à la constitution d’un Conseil Scientifique, à la recherche des sites de suivis, à la détermination des espèces à étudier, au test des protocoles. L’association occitane s’appuiera sur l’expertise régionale du Conservatoire d’Espaces Naturels (CEN) d’Occitanie, des Conservatoires Botaniques Nationaux (CBN) et plusieurs autres partenaires associatifs et scientifiques pour la mise en œuvre opérationnelle. Une démarche qui reçoit le soutien financier de la Région Occitanie et de l’Office Français pour la Biodiversité.

Définir les espèces sentinelles du climat en Occitanie

Avec cette déclinaison, le programme « Les sentinelles du climat » couvre un grand quart sud-ouest de la France : une échelle pertinente. Car les espèces n’ont que faire des frontières administratives et l’Occitanie offre un gradient biogéographique approprié pour compléter la connaissance acquise sur certaines espèces déjà suivies en Nouvelle-Aquitaine. Ainsi, plusieurs espèces présentes sur les 2 régions sont déjà pressenties pour des objectifs complémentaires entre Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. 

En complément, les suivis se pencheront également sur d’autres espèces caractéristiques en Occitanie dans des milieux sensibles au changement climatique. Comme en Nouvelle-Aquitaine, ces espèces auront pour dénominateur commun d’être peu mobiles et donc plus exposées aux impacts du changement climatique. Incapables de « fuir », ces sentinelles du climat sont sensibles aux modifications de leur environnement. Elles devront s'adapter au changement climatique ou disparaître localement.  NEO aura ainsi la charge d’étudier leurs conditions de suivi en collaboration avec plusieurs structures partenaires.

Montrer la science en construction pour sensibiliser

Une des spécificités de ce programme de recherche est la place accordée à la médiation scientifique et à la sensibilisation à ces enjeux de société. Vidéos, bandes-dessinées, site internet, exposition… Cistude Nature a créé de nombreux outils depuis 6 ans pour expliquer les étapes du projet, présenter les enjeux, exposer la démarche, décrire les résultats… Nature En Occitanie s’engage également à garder cette approche afin de toucher les citoyens d’Occitanie et faciliter la compréhension et l’appropriation de sujets qu’on ne peut plus nier, celui du changement climatique et de son impact sur la biodiversité.

Les sentinelles du climat en Nouvelle-Aquitaine

Fondé et porté par l'association Cistude Nature, ce programme scientifique évalue les effets du changement climatique sur la biodiversité de la Nouvelle-Aquitaine. Lancé en 2016 pour une durée de 6 ans, il s'appuie sur une vingtaine d'espèces ou groupes d'espèces peu mobiles et réparties dans des écosystèmes sensibles de la région. Incapables de «fuir», ces sentinelles du climat sont sensibles aux modifications de leur environnement. Elles devront s'adapter au changement climatique ou disparaître localement.

Pour mener ces recherches, Cistude Nature est entourée de plus de 60 structures partenaires, des associations, des conservatoires, des laboratoires de recherche, qui participent aux travaux d’acquisition des connaissances, d’analyse et de restitution. Le programme s’appuie également sur le développement d’outils de médiation pour diffuser l’information scientifique auprès du public.

Il est soutenu par l’Union Européenne dans le cadre du FEDER, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Gironde et le Département des Pyrénées-Atlantiques. 

En 2022, le programme de recherche scientifique néo aquitain lancera son 2ème volet, orienté sur les mesures de conservation.

AOL En savoir plusAgenda
Vendredi 26 novembre à Bordeaux - Colloque Les sentinelles du climat, de la connaissance à l'action : restitution de 6 années de recherche et discussion des actions de conservation à mettre en œuvre. Gratuit, sur inscription, à destination des gestionnaires de milieux naturels, élus et autres acteurs du territoire pour discuter des actions de conservation , ouvert à la presse et au grand public.

En savoir plus https://www.sentinelles-climat.org/

+ d'infos en Occitanie

Festival de Gavarnie du théâtre en grandeur nature
Festival de Gavarnie du théâtre en grandeur nature
  • Marina Gliget - Bordessoulle
  • 03 Aoû
Gavarnie-Gèdre : les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes fêtent leurs 80 ans
Gavarnie-Gèdre : les Chanteurs Pyrénéens de Tarbes fêtent leurs 80 ans
  • Marina Gliget - Bordessoulle
  • 04 Juil