Bilan Carbone de la filière des vins de Bordeaux

Bilan Carbone de la filière des vins de BordeauxEn 2008, le Conseil Interprofessionnel du Vin de Bordeaux a réalisé le premier Bilan Carbone® de la filière des vins de Bordeaux (d’après les données 2007), et l’a réactualisé en 2013 (d’après les données 2012). L’objectif est double : mesurer les progrès effectués par l’ensemble de la filière et accélerer le passage à l’action dans le cadre du ....

.... Plan Climat 2020, sur la base de ces enseignements. Entre 2008 et 2013, la filière des vins de Bordeaux a diminué de 9% ses émissions de Gaz à Effet de Serre (GES). Ces émissions sont passées de 840 000 à 770 000 tonnes équivalent CO2 en 5 ans.

Le Bilan Carbone®, une photographie de la filière

Le Bilan Carbone® procède à un inventaire le plus large possible des émissions de Gaz à Effet de Serre d’une activité, qui inclut tous les processus qui lui sont nécessaires : énergie directe (fioul, électricité), intrants (verre, cartons), déplacements, fret, etc.

C’est quoi le CO2?

  • Une unité de compte physique qui permet de mesurer la vraie dépendance d’une activité à l’énergie
  • Une unité de compte qui permet d’effectuer facilement la mesure sur toute la chaîne de valeur (pas seulement l’énergie directe)
  • Un sujet sur lequel les réglementations nationales et internationales vont se durcir (via l’énergie, mais pas seulement)

Une démarche en plusieurs étapes

  • Avril 2013 : Définir une méthode de calcul rendant pertinente la comparaison
  • Mise à jour du Bilan Carbone® 2008 (sur les données 2007). Un certain nombre de postes ont été recalculés en tenant compte des progrès acquis en matière de calcul des émissions. La comparaison se fait ainsi à périmètre et méthodologies identiques
  • De juin à décembre 2013 : collecte et analyse des données globales et individuelles
  • Mobilisation d’acteurs à différentes échelles tels que EDF, MSA, distributeurs d’intrants, fournisseurs divers, vignerons, négociants, caves coopératives.
  • Janvier 2014 = restitution des résultats

Périmètre du Bilan Carbone® des Vins de Bordeaux

Bilan Carbone de la filière des vins de Bordeaux

Bilan Carbone® 2013 des émissions de Gaz à Effet de Serre : 770 000 tonnes équivalent CO2 (Teq CO2)

En 5 ans, la filière des Vins de Bordeaux a diminué de 9% ses émissions de Gaz à Effet de Serre (GES), tout en augmentant fortement son activité à l’export sur les pays tiers, en volume et en valeur. Les matériaux entrants, le fret et l’énergie représentent 75% des émissions.

Evolution du Bilan Carbone® .....
..... par poste émetteur en tonnes équivalent CO2 (Teq CO2)

Bilan Carbone de la filière des vins de Bordeaux

Les principales différences portent sur :

  • les matériaux entrants (-22%). Essentiellement grâce à la réduction du poids de la bouteille, à la baisse du facteur d’émission du verre, et à la diminution du nombre de bouteilles. En dehors du verre, le bilan GES des matériaux entrants est stable.
  • l’énergie (-12%). La baisse porte sur le principal poste énergétique de l’activité viticulture, à savoir le gasoil des tracteurs, et sur le gaz des distilleries qui ont de plus en plus recours aux énergies renouvelables. Les émissions de l’activité oenologie restent stables grâce à l’utilisation croissante de l’électricité peu émettrice de Gaz à Effet de Serre.
  • le fret (+24%). Cette augmentation est dûe à la forte croissance à deux chiffres de l’export vers les pays tiers : hausse de 88% en volume et de 95% en valeur, en 5 ans. Si les émissions liées au transport routier ont diminué, celles de l’aérien et du maritime/fluvial ont fortement progressé.

Comparatif des principaux postes, où se situent les principaux écarts ?

Fortes variations pour le fret et les matériaux entrants

Bilan Carbone de la filière des vins de Bordeaux

Les pourcentages indiqués représentent les variations par poste

Plan Climat 2020 des vins de Bordeaux

L’actualisation du Bilan Carbone® est un point d’étape dans les travaux en cours, menés par l’ensemble de la filière depuis 2008, pour atteindre les objectifs suivants :

  • 20% de réduction d’émissions de GES
  • 20% d’économie d’énergie
  • 20% d’énergies renouvelables
  • 20% d’économie d’eau

Afin de maîtriser notre impact écologique, il est important de continuer à :

  • dégager des leviers et pistes de progrès
  • définir des axes de recherche
  • mobiliser des acteurs de la filière et nombreux partenaires institutionnels et privés

L’amélioration de la performance environnementale va de pair avec la santé économique de la filière. La réussite du Plan Climat 2020 des vins de Bordeaux contribuera positivement à la pérennité de la filière. Ces enjeux démontrent que nous devons continuer à nous mobiliser et à accompagner la filière dans sa démarche de réduction des émissions de Gaz à Effet de Serre pour affronter notamment le défi du changement climatique.

Objectif du 1er semestre 2014 : établir une nouvelle feuille de route avec tous les acteurs de la filière et les parties prenantes pour, à terme, faire du vignoble bordelais une référence mondiale en matière de développement durable.

Un article publié par Alain Dehez