Lo Halha de Nadau ou Hailhe de Nadau : tradition de Noël gasconne

La tradition veut que, le soir de Noël, le 24 décembre, à la nuit tombée, on enflamme "lo Halha de Nadau", la gerbe de Noël faite de paille et de feuilles de maïs. Les feux sur les hauteurs de Chalosse tracent un chemin conduisant les ....

La Hailhe de Nadau, feux solsticiaux de Noël, tradition séculaire de Chalosse et de Sud-Gironde
La Hailhe de Nadau, feux solsticiaux de Noël, tradition séculaire de Chalosse et de Sud-Gironde

.... Rois Mages au berceau du Christ.

Dans chaque maison le maître des lieux, accompagné de sa famille, fait le tour de la propriété tenant en main "lo halha" allumée afin de faire fuir les sorciers et les esprits malins, et de s'assurer de bonnes récoltes. Pour porter bonheur à toute la maisonnée, on dépose dans l'âtre " lo soc de Nadau " (la bûche de Noël) qui devra durer jusqu'au 1er janvier. Cette expression s’inscrit dans la pratique, largement répandue en Europe, dans le passé, des feux solsticiaux

Et l'on aide un peu la chance en choisissant de préférence une bûche creuse, en bois fruitier, qui se consumera très lentement. Cette tradition est encore respectée dans le Bazadais, à une cinquantaine de kilomètres de Bordeaux. Ainsi, chaque année, en décembre, à Bazas, il y a un défilé à la lueur des flambeaux (lo halha de Nadau) accompagné par fifres et tambours. La fête se termine Place de la Cathédrale par une distribution de bonbons et de chocolats aux enfants.

Las halhas de Nadau en Vasadés, Les feux de Noël en Bazadais
SOURE FICHE TYPE D'INVENTAIRE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATERIEL DE LA FRANCE

Dans le Bazadais, la halha de Nadau se déroule la veille de Noël et consiste à faire le tour des champs, à la tombée de la nuit, avec un flambeau de paille allumé. L’usage des brandons mobiles n’est pas associé dans cette région à celui de feux fixes ou de bûchers. Il s’agit d’un rituel familial qui se déroule dans les champs proches de l’habitation familiale et auxquels participent les enfants accompagnés d’adultes, le plus souvent du père ou du grand-père. Le tour des champs est accompagné d’une formule incantatoire variante dont la plus répandue est :

Halha Nadau,
Lo pòrc a la sau,
La pola au topin,
Coratge vesin !

Flambeau de Noël,
Le porc dans le sel,
La poule dans le pot,
Courage voisin !

La halha de Nadau est un rituel d’abonde et de protection des récoltes. Mais, au-delà, d’autres formules renvoient clairement, à l’univers des croyances populaires et aux rituels de protection relatifs aux loups-garous et à la sorcellerie :

Halha Nadau,
Lo pòrc a la sau,
La pola au topin,
Coratge vesin !
Halha Nadau,
La tripa au pau,
Lo gat au hum
Pum !
Flambeau de Noël,
Le porc dans le sel,
La poule dans le pot,
Courage voisin !
Haille Noël,
Le boudin sur le pieu,
Le chat dans la fumée,
Pum ! Pum !

Ce rituel agraire se déroule, en effet, à un moment précis de l’année, la nuit de Noël, qui est souvent présentée, dans les traditions populaires, comme une nuit où les sorciers sont particulièrement dangereux. La référence au chat renvoie ici au loup-garou. La fumée, dont on connaît par ailleurs, le rôle protecteur, est le moyen de vérifier s’il s’agit d’un chat ou d’un sorcier. En outre, il convient de souligner le rôle protecteur également attribué aux clameurs, l’exclamation finale Pum apparaissant comme une formule destinée à éloigner et à se protéger des sorciers.

+ d'infos des Landes

Médiathèque du Marsan : Marie Wuithier s'expose
Médiathèque du Marsan : Marie Wuithier s'expose
  • Marina Gliget - Bordessoulle
  • 23 Mai
Qualité et Tourisme dans les Landes : une année record
Qualité et Tourisme dans les Landes : une année record
  • Alain Etcheburu
  • 13 Mai