Inventaire du Patrimoine Bâti Pissos et Liposthey

L'inventaire du patrimoine bâti du Parc naturel continue en cette rentrée avec deux nouvelles communes inventoriées côté landais : Pissos et Liposthey.

Créé en 1970, le Parc naturel régional des Landes de Gascogne se partage géographiquement entre Gironde et Landes. Considérant le patrimoine de son territoire comme un élément essentiel de son identité et de ses actions, le Parc s’est engagé depuis 2018 dans une opération d’inventaire du patrimoine. Basée sur la méthodologie de l’Inventaire Général, cet inventaire a pour objectifs :

  • D’effectuer un recensement du patrimoine bâti antérieur aux années 1950
  • De rédiger des synthèses documentaires et scientifiques
  • De réaliser un diagnostic patrimonial pour chaque commune inventoriée
  • De valoriser les résultats de la recherche auprès des communes et des publics

Pissos Richet église du N.O

Quel patrimoine bâti sous la loupe ?

Au fil des enquêtes de terrain et du dépouillement d’archives, le patrimoine du Parc naturel régional des Landes de Gascogne se dévoile dans toute sa diversité.

L’étude en cours vise à apporter un éclairage sur les périodes anciennes, notamment agropastorale dont témoignent les maisons traditionnelles landaises et les bâtiments agricoles qui leur sont associés, mais aussi sylvicole avec les maisons de résiniers, les ateliers de produits résineux, four à goudrons, ou encore au travers de l’étude des édifices religieux.

Pour mieux relever leurs singularités, une attention particulière est portée à la fonction des bâtiments, aux matériaux de construction et à leurs mises en œuvre.

Le petit plus

  • les marques et signatures des charpentiers et des maçons !

L’inventaire en trois chiffres

  • 34 communes inventoriées sur le territoire
  • 14 000 bâtiments recensés
  • 19 actions de valorisation auprès des publics (conférences, colloques, publications, visites- guidées, exposition, …)

Zoom sur L’OUSTALET

Mentionné dans les sources, et notamment les matrices cadastrales du 19e siècle, sous le nom de « cabane », « bâtiment rural » ou oustalet, la cabane de bergers est implantée dans la lande, à proximité immédiate du ou des parcs destinés à accueillir les troupeaux.OUSTALET Intimement lié au milieu dans lequel il s’implante, l’oustalet a pour fonction d’abriter le berger lors des haltes qu’il opère sur son itinéraire de pacage. Souvent signifié par un chêne têtard (un chêne dont on a étêté la cime), il rythme le paysage de la lande.

C’est une petite construction de plan rectangulaire avec pour seules ouvertures une porte et une fenêtre. L’abri possède un toit à deux pans de faible pente couvert de tuile. Comme la bergerie à laquelle il est associé, il est construit avec des matériaux locaux : en pans de bois selon les mêmes assemblages simples, en briques et/ou moellons (garluche ou calcaire). La

pièce unique est sommairement meublée, on y trouve une cheminée en brique généralement placée à l’est, une couchette en bois intégrée au mur sud.

Retrouvez ces informations sur https://www.parc-landes-de-gascogne.fr/ et sur http://inventaire.aquitaine.fr/

+ d'infos des Landes

Soorts-Hossegor : exposition de Christian de Laubadère
Soorts-Hossegor : exposition de Christian de Laubadère
  • Marina Gliget - Bordessoulle
  • 19 Nov
Forum du Tourisme durable à Sabres
Forum du Tourisme durable à Sabres
  • Marc Chaillou
  • 09 Nov