Exposition "Là où danse le diable" photographies du péruvien Lukas Isaac

Le dévouement au-delà du devoir. L'espoir et le désarroi, la solidarité, la joie mais aussi la mort. Ce sont les éléments qui inspirent l'exposition "Là où danse le diable", du photographe péruvien Lukas Isaac.

 Cette exposition, présentée pour la première fois en France, est un projet documentaire que le célèbre photographe de rock latino-américain (photographe des Rolling Stones lors de leur dernière tournée en Amérique du Sud) a consacré au travail engagé des pompiers péruviens.

« Donde el diablo baila » (littéralement « là où danse le diable ») est une exposition de photographie documentaire créée par le photographe péruvien Lukas Isaac en décembre 2014, qui prend son nom du jargon des pompiers péruviens pour nommer un incendie et qui est actuellement présentée à Bordeaux du 23 mai au 2 juin. Ce projet a documenté l’activité d’une compagnie de pompiers de la ville de Lima pendant plus de quatre ans. Dans son objectif il met en lumière le travail et l'importance des pompiers au péruvien, mais aussi les difficultés auxquelles ces femmes et ces hommes sont confrontées : manque de moyens, de reconnaissance et de valorisation de leurs actions.DEDB 494

Par l'image Lukas Isaac montre que le travail des pompiers est avant tout un engagement qui va au-delà du devoir.

« Le diable », cette expression est aussi employée par les sapeurs-pompiers français pour qualifier le feu. Les sapeurs-pompiers forment une communauté au-delà même des frontières. Ainsi à l’invitation de « KLAC », l'Union Départementale des Sapeurs-pompiers de la Gironde s'est associée à cette exposition en promouvant le travail de Damien Rembert, sapeur-pompier professionnel et photographe. Il jette un regard professionnel et artistique sur ce qui fait son quotidien.

Du grand feu à la détresse sociale, il capte des instants furtifs au cours d'intervention témoignant du dépassement de soi du sauveteur au soulagement de la victime.
Cette exposition, organisée par l’association Kaléidoscope Laboratoire Culturel, avec la participation Union Départementale des Sapeurs-Pompiers de la Gironde, s'inscrit dans la semaine de l'Amérique Latine et des Caraïbes 2022.

Bordeaux est liée par un jumelage avec Lima depuis 1956. Des événements culturels et universitaires ont ponctué cette longue amitié. Les liens entre les deux villes connaissent une nouvelle dynamique avec des projets de solidarité (accès à l'eau potable dans des quartiers défavorisés), de préservation du patrimoine (réhabilitation du centre historique classé UNESCO), de partages culturels (résidences croisées d'artistes de street art) et éducatifs (échanges scolaires).

Ces hommes et femmes qui mettent en péril leurs vies afin d'aider ceux qui en ont besoin. Un travail plus admirable encore car il est complètement bénévole : au Pérou il n'y a pas de pompiers professionnels et tous les pompiers risquent leur vie de façon désintéressée dans une ville, Lima, de 11 millions d'habitants et où se déclarent beaucoup trop d'incendies tous les ans. Cette exposition sera complétée par une série de clichés du photographe bordelais Damien Rembert avec des photos prises en Gironde.

Là où danse le diable, organisée en partenariat avec l'Union Départementale de sapeurs-pompiers de Gironde et avec le soutien de la Mairie de Bordeaux et le Crédit Mutuel du Sud-ouest, est un portrait humain et émouvant d'un métier souvent très peu valorisé, au Pérou, en France ou partout ailleurs. L'exposition aura aussi une finalité philanthropique car les photographies présentées seront vendues et l'argent collecté sera reversé aux pompiers de la ville de Lima.

Flyer V2 Photo diable

Un soutien aux pompiers péruviens

Au Pérou, les premières brigades de pompiers de Lima sont nées après un appel au service en temps de guerre, en particulier au cours des mois qui ont précédé le « Combat du 2 May » de 1866, date clé qui a scellé l'indépendance de l'Amérique du Sud. Depuis ce temps-là, et jusqu’à nos jours, les pompiers volontaires ont répondu à l'appel dans les moments les plus tragiques de l’histoire péruvienne :

  • les grands incendies comme celui de Mesa Redonda (2001) où plus de 277 personnes ont péri, selon les chiffres officiels
  • lors du conflit armé qu’a connu le pays entre 1980 et 1992, où les pompiers ont aidé les victimes des attentats terroristes, secouru les blessés après l’explosion des bombes qui ont souvent touché la ville
  • lors de catastrophes naturelles et d’urgences médicales où sans distinction de classes sociales les victimes ont été prises en charge
  • cette approche est très rare et louable dans un pays où le système de santé est privé.

Au Pérou les pompiers sont uniquement bénévoles. Ils ne perçoivent aucun salaire pour risquer leur vie, ils ne bénéficient d'aucune assurance pour eux ou leurs familles malgré les risques qu’ils encourent dans l’exercice de leur activité. Faute de moyens, ce sont eux-mêmes qui achètent leurs équipements et assurent la maintenance. Les dons étrangers, le budget national et le soutien de quelques institutions privées ne suffisent pas aux besoins identifiés. Cette exposition sera l'occasion de récolter des fonds pour les pompiers de Lima, par la vente des clichés de Lukas Isaac. Les gains obtenus par la vente des photos de l’exposition seront reversés aux pompiers volontaires de la ville de Lima.

Inc 1

Une rencontre

Lukas Isaac

Lukas Isaac est un photographe / documentariste péruvien reconnu dans toute l’Amérique Latine pour ses travaux autour du monde de la musique. Il a été notamment le photographe des Rollings Stones lors de leur dernière tournée en Amérique du Sud (2016). Ses photos sont éditées dans le livre « Olé Olé Olé : A Trip Across Latin America » des Rollings Stones sorti en 2017. Il a participé à plusieurs expositions comme Desborde Subterráneo au Musée d’Art Contemporain de Lima (2017) et “Pasajes Sonoros” à la Bibliothèque Nationale du Pérou. Il est également le directeur du magazine « Visor Rock ».

En 2014, il commence son photo-documentaire intitulé « Donde baila el diablo ».
Lien : https://lukasisaac.com/donde-el-diablo-baila

Il a dû attendre une année pour avoir la permission du Commandement de Pompiers de Pérou (la Comandancia del Cuerpo de Bomberos Voluntarios du Pérou) pour pouvoir accompagner les pompiers du district de Breña, très près du centre historique de Lima. La dernière nuit de l’année 2014, il a officiellement commencé son projet en suivant d’une manière proche et personnelle leur quotidien.

Au début, il avait l'intention de documenter les actions des pompiers en quelques mois seulement. Mais au fil des semaines il s'est retrouvé au milieu d’une confrérie et il a pu expérimenter la partie humaine du travail du pompier, le sentiment de fraternité, la coexistence, le partage de joies et de peines comme une deuxième famille. Il a pris conscience également des besoins et du manque de matériel auxquels chaque jour ils sont confrontés, le désintérêt du gouvernement malgré les nombreuses promesses faites, l’injustice avec laquelle ils sont souvent traités par les citoyens, et le duel qu’implique la perte des « frères de feu » - termes utilisés entre eux pour se désigner.

Depuis plus de quatre ans Lukas Isaac a dédié une partie importante de son temps à les accompagner dans leur travail et dans leur vie quotidienne :

« Avec les pompiers j’ai trouvé une sensation de fraternité, et j’ai pu comprendre les forces qui les motivent et aussi celles qui les découragent : le sentiment de donner sans rien espérer en retour, le complet anonymat des héros au moment d’assister et de préserver la vie des autres, l’injustice avec laquelle ils sont souvent traités, le manque d'empathie de la population à l'effort nécessaire pour atteindre le lieu du sinistre, les promesses non tenues par les autorités et donc la déception. Et finalement la tristesse de laisser leurs proches pour leur dévouement au service, les pénuries et les carences à faire face tous les jours, même en donnant leur vie si c'est nécessaire, et toujours travailler en silence pour un pays meilleur. »

Damien Rembert

Damien Rembert est sapeur-pompier professionnel au corps des sapeurs-pompiers de la Gironde. Affecté au centre d’incendie et de secours de Bruges, il participe quotidiennement aux missions de secours au profit de la population girondine. Damien a commencé la photographie dans les boîtes de nuit bordelaises, il apprend la photo, en autodidacte, dans des atmosphères assez sombres, enfumées, où il faut sans cesse s’adapter à la lumière ambiante, il affectionne cet univers complexe et technique pour les prises de vues.

En 2015 il devient photographe opérationnel au sein du service communication du Service Départemental d’Incendie et de Secours de la Gironde, l'univers complexe des interventions lui rappelle l'univers de ses débuts avec comme challenge d'immortaliser les « actions » de ses collègues sapeurs-pompiers dans des conditions parfois difficiles telles que les incendies, les intempéries et les interventions dans des milieux périlleux. Ainsi il saisit par l'image des instants de vie, de détresse, de soulagement. Il nous entraîne dans un quotidien fait d'instants parfois extraordinaires vécus par des gens ordinaires.

“Là où danse le diable” - Exposition du photographe péruvien Lukas Isaac
Du 23 mai au 2 juin 2022
Espace Saint-Rémi (4 rue Jouannet - 33000 Bordeaux)
Vernissage : mardi 24 mai à 19h

Crédit Photo Lukas Isaac

+ d'infos en Gironde

Festival cyclo-musical
Festival cyclo-musical "Ouvre la voix" 2022
  • Philippe Cloutet
  • 03 Aoû
Été 2022 : les Bordeaux partent en tournée
Été 2022 : les Bordeaux partent en tournée
  • Claude Lada
  • 01 Aoû