Gironde : 6 start-up survivent à la Covid-19

La crise sanitaire a impacté de nombreuses entreprises: les grands groupes licencient, les commerces ferment. Grâce à leurs idées innovantes, 6 start-up girondines ont pu surmonter l’épidémie en proposant des concepts originaux.

Entre location de robes de soirée et vêtements fabriqués en peaux de pommes, voici leurs histoires présentées par 20 étudiantes et étudiants en BTS SAM [Support à l’Action Managériale du Lycée Victor Louis à Talence (33)]. Voués à travailler en entreprises, ces étudiants sont allés rencontrer les plus innovantes d’entre elles sur notre région, AquitaineOnLine.com constituant un axe de relai médiatique de leur projet sur le web.

Quels sont les concepts de ces startup et comment ont-elles fait face à la crise ?  La réponse tient dans leurs capacités d’innovation et d’adaptation...

startup 0521b

L’Atelier Banaat
Rédigé par Sarah Aïdoud, Moera Ekomy

Des robes de princesses ou de mariées par dizaines, des miroirs de conte de fées… On a l’impression d’être chez une costumière de cinéma quand on arrive à l’atelier Benaat, au cœur du quartier de Bordeaux maritime. Pourtant, l’histoire de Bachira Benazza est d’abord familiale. L’idée était commune avec ses sœurs. “Nous avions plusieurs robes de soirée. Nous ne voulions pas les vendre car les pièces avaient pour nous une valeur sentimentale.”  Elles ont commencé à louer auprès de leur entourage. Mais la maison familiale devenait trop petite pour accueillir le nombre d'intéressés qui augmentait de plus en plus. “J’ai décidé de poursuivre seule à l'aide d'un investissement économique personnel.“ A l’inverse de ses sœurs, elle était la seule qui se voyait travailler dans ce domaine d’activité”.

Bennat 2

Aujourd’hui Bachira Benazza est entrepreneuse et bien plus encore car son contrat de location lui permet d’accueillir d'autres auto-entrepreneurs dans les locaux:  “car cela me permet de diviser les frais du loyer” et aussi de proposer différents services autour de l’esthétique: manucure, prestations de maquillage et de coiffure… La créatrice de l’Atelier Banaat va désormais plus loin que la simple location de robes de soirées. Elle vend du prêt-à-porter et a plein de projets en tête: “d’ici 6 ans j’aimerais que mes services tournent autour du sport (vêtements, accessoires…) dans le but que les femmes se sentent mieux dans leur peau.”

L’impact de la Covid

“La Covid a forcément eu une incidence sur mes activités car tous les mariages ont été annulés ou déplacés. Au niveau de la vente ou de la location de prêt à porter, le flux a  considérablement diminué. Cependant, ce qui m'a sauvé c'est la promotion des robes en faisant des shooting photos et les autres prestations que je propose…”

AOL En savoir plus
Dirigeante: Benazza Bachira
Forme juridique: Auto- entrepreneuse
Date de création: Janvier 2020
Chiffre d’affaires: NC
Effectif: collaboration avec 5 prestataires
Adresse: 28 Rue Francis Garnier, 33300 - Bordeaux

Geev
Rédigé par Alizée Laporte, Charlène Gery, Emma Lecourt

Que faire de sa table pliante, de son vieil ordinateur, des poupées de la petite ou de ses vieux dictionnaires d’anglais ? Mais aussi de sa boîte de chocolats reçue à Noël ou de ce stock de tagliatelles fraîches qui bientôt ne le seront plus ? Les vendre sur Leboncoin ? Les jeter à la décharge ? Ou simplement les donner ! Geev du verbe «donner» en anglais, est une jeune start-up bordelaise qui a créé une application n°1 en France grâce à son concept innovant: le don d’objets et de nourriture pour lutter contre le gaspillage et la surconsommation.

" Chaque Français jette environ 30 kg de nourriture par an selon l'ADEME", explique Maureen Marinier, responsable de la communication. "Depuis sa création en 2017, 18 750 tonnes d'objets ont été sauvées de la poubelle grâce à Geev ."

Les finalités sont aussi bien éco-responsable, anti-gaspi que solidaire. Le modèle économique de Geev repose sur un service Premium Geev à 3,99€ et aux emplacements publicitaires, l'application à des marques telles que McDonald's ou Orange.

Équipe GEEV

L'objectif de Geev est de devenir un réflexe d’usage pour tous les foyers, grâce au plus traditionnel des moyens de communication: “Le bouche-à-oreille physique entre nos Geeveurs”.

L’impact de la Covid

Il y eut une répercussion négative et positive. En effet, le premier confinement a poussé Geev à fermer la plateforme pour éviter tout contact entre Geeveurs. Puis, lors du déconfinement, l'échange de dons de nourriture ainsi que de produits de première nécessité a été mis en place pour aider les plus précaires.

Maureen Marinier explique: "Lors du déconfinement, nous avons ouvert un challenge permettant aux utilisateurs de faire du tri chez eux et de donner un maximum d'objets. Plus de 60 000 objets et produits alimentaires ont été postés sur l'app et sauvés de la poubelle pendant le challenge »

AOL En savoir plus

Dirigeants: Florian Blanc et Hakim Baka
Forme juridique: SA
Date de création: Avril 2017
Chiffre d'affaires: NC
Effectif: 16 salariés
Adresse: 40 rue de l'Arsenal, 33000 - Bordeaux
Site internet: https://www.geev.com/fr
Nombre d'inscrits: 2,8 millions
Nombre de nouveaux utilisateurs par mois: 72 600
Nombre de dons en 4 ans : 9 millions

Minuit sur Terre
Rédigé par Alizée Laporte, Charlène Gery, Emma Lecourt

Sur leur site on trouve des sandales, des bottines, des ceintures et des sacs. Sauf que les chaussures sont à base de peaux de pommes, de raisins et de cuir de cactus venant du Mexique. Les semelles sont en céréales anti-transpirantes et anti-odeurs, les sacs sont doublés en bouteilles recyclées et les pulls en déchets de coton…! Chez Minuit sur terre toute la gamme est vegan. La marque propose des chaussures, sacs et vêtements éco-responsables sans matières animales.

Équipe Minuit sur Terre

Le nom fait référence à l’histoire de Cendrillon qui, à minuit, doit rentrer chez elle et perd sa chaussure. Minuit sur Terre a donc voulu faire honneur à ce conte pour que tout le monde trouve chaussure à son pied. La marque a par la suite développé sa gamme de prêt-à-porter.

La production se fait en Europe, principalement au Portugal, car cela reste trop cher à réaliser en France. « La région de Porto est très connue pour son expertise en matière de fabrication de chaussures et maroquinerie” explique Marie Viard-Klein, la fondatrice. “De plus, les fabricants portugais possèdent un grand savoir-faire dans l’utilisation d’autres matériaux que le cuir”. La production a pour but d’utiliser des matières ayant un faible impact environnemental. 

Cependant, il n’est pas possible de faire du 100% végétal: “L’innovation n'est pas assez poussée pour n'utiliser que des matières végétales, c’est pourquoi nous utilisons à faible dose du coton, du polyester et du polyuréthane. Mais nous tendons à y parvenir.”

Dans le futur, Minuit sur Terre souhaite développer de nouveaux produits tels que des pulls et aussi une gamme de manteaux sans laine faits à partir de bouteilles en plastique.

L’impact de la Covid

La Covid a engendré quelques complications pour la marque, bien que la vente en ligne soit restée un succès. La production a été retardée et les livraisons reportées dû à la production hors France.

AOL En savoir plus
Dirigeante: Marie VIARD-KLEIN
Forme juridique: SARL
Date de création: Juin 2016
Chiffre d’affaires 2019: 870 000€
Effectif: 6 salariés
Adresse: 33220 - Riocaud

Robin des bio
Rédigé par David Mayemba & Gaëlle Gaillard

Leurs concurrents s’appellent Nestlé, Blédina… ou papa quand il met la main aux fourneaux, mais les Robins des bio ont déjà des best-sellers chez les bébés girondins: “L’écrasé de butternut et pois chiche dans la  gamme 10 mois, puis en sucré, le délice pomme pruneaux dans la gamme 4 mois”.

Robin des bio 1

Clément et Romaric qui voulaient être leur propre patron ont créé leur start up écolo en août 2018. Sans conservateurs et additifs, Robin des bio a choisi une alimentation saine pour les enfants et invente des recettes salées et sucrées: 

Robin des bio 2“On a une production locale avec un circuit court. Nous choisissons des producteurs à moins de 100 km du lieu de fabrication en Nouvelle-Aquitaine. Nous n’utilisons que des fruits et légumes de saison et bios” nous expliquent Clément et Romaric les fondateurs de Robin des Bio. S’ils sont disponibles dans les magasins et biocoop de la région, leur système de livraison est original “un prestataire livre à vélo les personnes situées à l’intérieur de la rocade de Bordeaux. Pour les autres livraisons dans le reste de la France, cela se fait par une livraison en point relais ou à domicile.” nous précise Adeline, chargée de communication.

L’impact de la Covid

“Avec cette année particulière, on n’a pas pu faire tout ce qu’on voulait. Les gens cuisinent plus donc ils achètent moins de plats préparés” reconnaissent Clément et Romaric. Entre les confinements, les ventes font du yoyo et il y a eu moins de nouvelles recettes en 2020. Mais faites quand même goûter à bébé les deux nouveautés: “Le duo de potimarron et pois cassés et la lentille corail et maïs…”

AOL En savoir plus
Dirigeants: Clément et Romaric
Forme juridique: SAS
Date de création: 2018
Chiffre d’affaires: NC
Effectif: 4 salariés
Adresse: 87 quai des Queyries, 33100 Bordeaux. Pépinière de Darwin

Société BAGA
Rédigé par Sarah Chaussat, Marianne Gilbert, Valentin Berthou et Antoine Buffalan

“L’idée de créer une entreprise de boisson au CBD nous est venue car Gaspard, mon associé souffre d’une maladie auto-immune. Son traitement était douloureux et les propriétés de la CBD lui ont permis de mieux supporter son traitement.“ Ainsi témoigne Antoine Grenier qui, avec Gaspard Duval, a défié les mœurs en créant une boisson à base d’une molécule nommée la CBD (cannabidiol). Cette molécule procure un effet antidouleur du cannabis, sans les effets d’addiction ou hallucinogènes.

Mais avec d’autres effets gustatifs! Baga est une gamme de boissons apaisantes constituée de l’alliance d’extraits de plantes et de saveurs fruitées comme la framboise, la pêche et la pomme kiwi. Des boissons bien plus agréables à boire que les huiles de CBD.

BAGA 1

Pour financer leur démarrage, le crowdfunding (financement participatif) leur a permis de récolter 17.000 euros. C’est une solution qui est apparue comme évidente: faire participer leurs clients au développement de leur entreprise permet de les impliquer et de créer une base de consommateurs fidèles.

L’impact de la Covid

Les boissons Baga ont d'abord été distribuées dans des bars, restaurants et commerces bordelais. Un circuit de distribution pas évident avec les restrictions sanitaires!  Mais Baga a su tirer son épingle du jeu en ouvrant un site internet permettant l’achat de leurs boissons (23,40 euros le pack de six bouteilles Pomme-Kiwi-camomille).

AOL En savoir plus
Dirigeants: Antoine Grenier et Gaspard Duval
Forme juridique: SARL
Date création: Octobre 2019
Chiffre d’affaires: 42 000 €
Effectif: NC
Adresse: 1 rue Jean de la Fontaine, 33200 - Bordeaux

Troov
Rédigé par Lucie Gouazé, Ophélie Fougnies, Lilian Guillabot, Mathilde Berger

Portefeuilles, téléphones et clefs sont les objets du quotidien les plus perdus. “Troov doit être un réflexe pour tous car la perte d’objets à un impact considérable sur l’environnement” nous dit Aurélie.

Ils doivent leur succès à la notoriété de leurs clients et leurs partenaires (aéroports, centres commerciaux, villes…). Le but étant de lutter contre le gaspillage, les objets qui ne retrouvent pas leur propriétaire (96% des cas) appartiennent à l’État et peuvent être vendus aux enchères, détruits ou donnés à des associations. “Lorsque vous perdez votre objet, il vous suffit d’aller sur le site www.troov.com. Il faut remplir le formulaire de déclaration avec un maximum de détails. Vous augmenterez de 50% la chance de retrouver votre objet en y ajoutant une photo. Si votre objet a été identifié, une question de sécurité vous sera posée afin de savoir si vous en êtes bien le propriétaire” explique Aurélie Touboul.

Troov 1

Cette start-up française risque de faire parler d’elle dans les temps à venir. Elle révolutionne le monde des objets perdus.

L’impact de la Covid

Troov n’a pas succombé à la Covid-19. En travaillant avec les centres commerciaux et les villes, elle s’est assurée une réelle pérennité. Elle s’est récemment implantée dans la ville de Marseille et compte prochainement s'implanter à l’international.

AOL En savoir plus
Dirigeants: Aurélie Touboul, Grégoire Rey-Brot et Ibrahim Fofana
Forme juridique:  SAS
Date de création: 2018
Chiffre d’affaires: NC
Effectif: 5 salariés
Adresse siège: 1010 Boulevard Bineau, 92200 - Neuilly-sur-Seine
Adresse succursale: 421 rue Lucien Faure, 33300 - Bordeaux
Site internet: https://www.troov.com/
 

Un projet scolaire ouvert sur la réalité économique locale

Cet article a été réalisé par la classe de BTS SAM, (Support à l’Action Managériale) du Lycée Victor Louis à Talence dans le cadre du cours de gestion de projet. Ce projet est présenté ce mois de mai, lors de leur examen. 

photo classe BTS SAM2 LYCEE VICTOR LOUIS TALENCE

Nous avons rencontré Mme Claudine Robillard, Professeure de Gestion de Projet en BTS SAM, pour nous expliquer le cadrage pédagogique de ce projet ainsi que sa génèse:

"Après avoir vu un article de presse concernant une start-up, je me suis alors posé la question: «mais c'est vrai qu'on ne sait pas trop quelles start-up existent ? Dans quel secteur d'activité ?, comment elles font pour résister au Covid ?». Et j'ai eu l'idée de proposer ce projet aux étudiants de BTS SAM2.
Le travail a été le suivant: les étudiants ont composé des groupes de 2, 3 ou 4 étudiants et ont recherché une start-up (veille informationnelle) afin de prendre contact avec elle et d'interviewer les responsables.
Ensuite, chaque groupe a rédigé un article pour présenter, faire connaître cette start-up et faire publier les différents articles dans un journal local. Ils ont pris contact avec le CLEMI qui est un organisme qui met en relation la presse et l'école, ils ont pris contact avec Eric Le Braz, journaliste adressé et recommandé par le CLEMI qui est intervenu dans la classe, et ont fait des recherches documentaires appropriées. Enfin, nous avons via AquitaineOnLine.com cherché un support média pour présenter ce projet. 
Dans leur démarche, ils ont ainsi pu obtenir les informations incontournables telles que l'histoire et l'activité de l'entreprise, ses points forts, ses priorités pour l'avenir, le nom du (des) dirigeant(s), son régime juridique ou sa forme juridique (SA, SARL, EURL...), son chiffre d'affaires, l'effectif salarié, son adresse, son mail ou contact, son site internet quand il existe...

 

Articles similaires

La Nouvelle-Aquitaine investit Viva Technology 2021 La Région Nouvelle-Aquitaine et ses entreprises innovantes participent à cette 5ème édition de VivaTech, l'événement annuel consacré à l'innovation technologique et aux start-up. VivaTech, l...
Salon VivaTech Paris : 28 entreprises composent la délégatio... Le salon VivaTech, le plus grand événement européen consacré aux start-up et à la tech, va se tenir sous une forme hybride cette année du 16 au 19 juin : en présentiel à Paris - Porte de Versailles et...
Touch Sensity, start-up bordelaise qui donne vie aux matéria... Fondé en 2019 par Anna Pugach, Touch Sensity a développé une technologie brevetée qui rend les matériaux sensibles aux interactions physiques pour un suivi en temps réel des structures. L...
Un tapis rouge pour venir s'installer dans les Landes Pulseo, l'écosystème innovant du Grand Dax offre une opportunité pour les porteurs de projets de passer du rêve à la réalité et (enfin) vivre dans les Landes et (enfin) lancer leur proj...
Périgord Développement contribue à l’attractivité de la Dord... Elles ne sont pas au-devant de la scène médiatique, mais c’est un travail de fourmi efficace que réalisent de nombreuses agences de développement territorial en France. La Nouvelle Aquitaine présente ...