Château Montlabert : l’esprit d’une propriété familiale à Saint-Emilion

Château Montlabert écrit une nouvelle page de son histoire dans un esprit de continuité et d’humilité. Mais c’est dans la vigne que tout se joue
Château Montlabert écrit une nouvelle page de son histoire dans un esprit de continuité et d’humilité. Mais c’est dans la vigne que tout se joue

Saint-Emilion c’est une histoire et un paysage uniques qui se racontent à travers ses plus belles propriétés. Lorsque la famille Castel acquiert le Château Montlabert en 2008, une convergence d’affinités, d’histoire et de vision s’impose.

Elle a ainsi souhaité en respecter et en révéler la singularité en composant un ensemble architectural patrimonial hérité du XVIIIe siècle. Montlabert est ainsi l’une des rares demeures à avoir conservé son allée de chênes verts qui traverse les vignes et s’ouvre sur le parc à l’anglaise replanté d’arbres de collections avant de mener à la Chartreuse

Un chai un outil plus qu’un objet

La conception et la réalisation du nouveau chai ont été confiées à l’architecte Olivier Chadebost, reconnu pour sa contribution dans des propriétés bordelaises de prestige autant que dans les univers hautement technologiques de la Défense et de la santé.

Sa lecture architecturale puise dans l’écoute respectueuse de l’esprit de Saint-Emilion et de la singularité de Montlabert, pour servir un projet œnologique exigeant et durable.

Montlabert 04

Le juste équilibre entre tradition et innovation

Dans son aspect extérieur, le Chai est une construction traditionnelle tant dans ses proportions que dans ses formes et ses matériaux en harmonie avec l’ensemble de la propriété et l’environnement de Saint-Emilion. Comme elle, il a vocation à s’inscrire dans le temps et nourrit un dialogue fécond et naturel entre les dimensions viticole et familiale du lieu.

En revanche, l’outil de vinification intègre des solutions innovantes, systématiquement justifiées par des considérations œnologiques et environnementales. L’apport de technologies issues d’autres secteurs de pointe concerne aussi bien les process que les matériaux.

La technologie permet de réaliser un travail de précision indispensable pour accompagner toute la complexité des étapes menant à l’assemblage. Le choix des matériaux est également guidé par une recherche d’optimisation qualitative. C’est ainsi que le liège réifié est utilisé pour la première fois dans un chai en revêtement des murs pour ses vertus d’isolant thermique naturel.

Un outil de haute précision

C’est le terroir et le raisin qui font l’essentiel du vin. Les parti pris de vinification sont au service de l’expression la plus pure du terroir. Les choix opérés par l’architecte et la famille Castel répondent tous à l’ambition de réaliser l’outil le plus juste et le plus précis pour servir un projet œnologique exigeant et durable. Tout le cycle, depuis la réception de vendange jusqu’aux écoulages en barriques est travaillé de manière gravitaire afin de préserver au mieux l’intégrité et la qualité de la matière.

Seize cuves tronconiques thermorégulées de 60 hl adaptées au parcellaire ont été fabriquées sur-mesure afin de respecter l’identité de chaque parcelle jusqu’aux assemblages. La décision de mixer cuves inox tronconiques inversées et cuves bétons permet de jouer sur les épaisseurs et densités de chapeau de marc afin de sublimer les extractions de chaque parcelle.

Quant au chai à barriques, il intègre deux espaces séparés par une zone franche thermique : un premier chai pour les années paires et l’autre pour les années impaires pour rapprocher la phase de fermentation malolactiques et l’élevage de 18 mois sans déplacement traumatisant des fûts.

Château montlabert 03

L’inspiration de la terre et de la lumière

Au-delà de sa vocation technique, le chai porte aussi l’émotion du vin en devenir, le passage de la nature au temps, de la lumière à l’obscurité.

Comme le souhaitait la famille, les espaces de vinification entretiennent tous un rapport visuel avec la nature à travers des ouvertures, des perspectives, et des métaphores graphiques qui sont autant d’évocations et d’échappées sur les vignes, les jardins ou la chartreuse. Le parcours du visiteur comme celui du raisin est scandé par le passage de la lumière à l’obscurité jusqu’à la révélation finale de la dégustation.

Le temps de la vigne et du vin est rythmé par celui de la terre et du ciel, du terroir et de la climatologie. L’architecte file cette métaphore tout au long des espaces, sculptant la lumière à travers des ouvertures improbables, des perspectives audacieuses et des jeux de matières originales, jouant de la verticalité des lignes et de la patine des surfaces.

Justifié par des raisons thermiques, les panneaux de chêne liège dessinent par ailleurs des volutes sombres évoquant les mouvements du vin dans le verre et les vagues du vignoble sur la colline de Saint-Emilion. Dans le chai à barriques, les lustres en céramique reprennent la forme des douelles de tonneaux, l’escalier béton menant au chai repose sur une structure inversée dématérialisant l’espace: autant de gestes et de signes inscrivant la partition technique de la vinification dans une composition poétique et esthétique.

L’impact environnemental des choix architecturaux et technologiques

Les transferts de technologie utilisés à Montlabert du fait de l’expertise d’Olivier Chadebost en la matière sont à l’origine d’une performance énergétique et écologique remaquable. La puissance électrique consommée à l’hectolitre vinifié est réduite de 60% par rapport à un chai classique et permet à Montlabert d’être le premier chai dont l’impact énergétique mesuré par le PUE (power usage effectiveness) se rapproche de 1. Cette performance est permise grâce à la technologie des data center. Par ailleurs, l’unité de vinification est conçue comme une cascade de pressions. Cette technique, issue de la conception aéraulique des blocs opératoires vise à protéger naturellement les zones sensibles, ici le chai à barriques. Les apports bioclimatiques ont permis de limiter encore la consommation énergétique par l’enfouissement du chai à barriques dans un sol argileux. À partir d’un mètre de profondeur le sol étant naturellement à 15°C.

Montlabert 03 

Les vins du Château Montlabert

L’ambition d’élaborer de grands vins exige autant de travail que d’humilité

Exprimer la singularité du terroir

L’attention prodiguée au sol et au raisin se prolonge tout au long de la vinification et de l’assemblage pour offrir des vins qui soient l’expression la plus juste du terroir infléchie par l’expression du millésime. Le choix des process et des matériaux retenus pour l’outil de vinification visent tous à optimiser chaque étape de la vie du raisinet du vin: la maîtrise des températures dans une écoute précise des cépages et des parcelles, le choix de cinq tonneliers avec deux chauffes différentes et dix styles de barriques selon les profils de vins pour aboutir finalement à des assemblages extrêmement précis, l’accroissement de la durée des élevages portés à quatorze mois. Depuis 2011, Hubert de Boüard accompagne et conseille Château Montlabert dans la recherche d’une définition toujours plus précise et qualitative des vins. Aujourd’hui, tous les signes d’un vignoble mieux maîtrisé permettant une vinification sur-mesure se lisent dans la dégustation des millésimes.

La quête d’élégance et d’équilibre

Les vins de Montlabert jouent sur l’élégance plus que sur la puissance. Château montlabert 02Au fil de cette partition complexe et précise qu’est l’assemblage, les notes propres au cabernet franc et au merlot s’accordent avec grâce. Le cabernet franc construit la structure tannique des vins et lui offre ses couleurs aromatiques avec les notes de graphite qui donnent au vin sa minéralité. Le merlot déploie une texture soyeuse, une élégance aromatique qui emprunte aux fruits rouges charnus et délicats. Les millésimes les plus emblématiques, 2012, 2015, 2016 possèdent une structure affinée, une acidité naturelle maîtrisée, un beau tapis de milieu de bouche, une élégance aromatique et tannique. Sur ces vins, le merlot révèle souvent une tendresse presque pomerolaise puisant dans la profondeur des veines d’argiles bleues. Les notes de cerise noire et de violette impriment alors un toucher velours qui porte la marque et la promesse des grands vins.

Le goût du plaisir

Au-delà du travail apporté à la qualité et au respect de lamatière première, au-delà de la complexité des décisions menant à l’assemblage final, c’est dans l’instant de la dégustation que se déploie la vérité de l’œuvre accomplie. Le plaisir s’impose alors. Montlabert est soucieux de proposer des vins qui délivrent un vrai bonheur de dégustation dès les premières années. L’équilibre du fruit et du bois, l’élégance aromatique des cépages sont garants de ce plaisir tout en finesse et en éclat. Pour les plus grands millésimes et pour qui veut les attendre, Montlabert sait aussi tenir la promesse du temps et des grandes harmonies.

 

Articles similaires

Le vélo passe la vitesse supérieure en Saint-Emilionnais Etape de l’ultime contre-la-montre du Tour de France en juillet 2021, site incontournable pour la Gironde sur le tracé de la Scandibérique et obtention de la marque « Accueil Vélo » par certaines stru...
Appy ULM : vol touristique en ULM sur Saint-Emilion et le vi... Envie de toucher le ciel tout en gardant les yeux sur terre ? Embarquez à bord d’un ULM pour une journée mémorable ! Naviguer dans le ciel et se délecter du paysage, telle est la promesse d’Appy ULM. ...
Gironde : Vins et guinguette à Sainte-Terre "Vins et guinguette" est un événement alliant tous les aspects du terroir et l’ambiance festive des guinguettes d’antan. Découverte des produits régionaux, concerts gratuits ainsi que de nombreuses an...
Destination Vignoble : les vins de Saint-Emilion Si tous les chemins mènent à Rome, celui des œnologues qu’ils soient amateurs ou éclairés mènent sans aucun doute à Saint-Emilion après avoir cheminé à travers les coteaux, par une route sinueuse entr...
Un nouvel écrin pour Carillon d'Angélus Parce qu’il a une définition singulière, Carillon d’Angélus n’est plus un simple second vin. Il est désormais un grand vin à part entière. Aujourd’hui, son spectaculaire nouveau chai, équipé des derni...