Le grand orgue de Saint-Macaire : inauguré après sa restauration

Cité médiévale s’allongeant sur un roc que baignait la Garonne, la petite ville de Saint-Macaire a gardé son enceinte du XIIème siècle (3 portes) et de nombreuses maisons anciennes gothiques et renaissances.

L’église Saint-Sauveur domine la vallée de la Garonne. Vaste et imposant, l’édifice possède une abside romane ceinturée d’un cordon de billettes. Le plan de l’abside dessine un trèfle.

Peintures murales du XIIIème siècle sur le thème de l’Apocalyspe. Nef unique et clocher polygonal, hors d’oeuvre, sont gothiques. Sous le porche du XIIIème siècle, vanteaux de coeur de chêne à ferrures, de la même époque. Edifice classé M.H. et figurant sur la liste des monuments classés par l’UNESCO dans le cadre des chemins de St-Jacques de Compostelle.

orgue macaire 22b

Le Grand Orgue Bernard Cogez

L’orgue d’origine , œuvre du facteur belge Annessens, a été construit à la fin du 19eme siècle (entre 1850 et 1860 ) sur une tribune spécialement édifiée pour la circonstance, tenant compte de l’acoustique remarquable de l’édifice et suffisamment vaste pour accueillir une chorale, ceci dans la cadre de l’émergence du fait musical à Saint Macaire à cette époque.

L’association Les Amis de l’Orgue de Saint-Macaire a vu le jour en 2004, elle a pour but d’apporter  à la municipalité, propriétaire de l’instrument et maître d’œuvre, son expertise  et de favoriser par tous les moyens en son pouvoir la restauration et la mise en valeur de l’orgue de Saint Macaire, de manière à le mettre au service de la liturgie et de promouvoir la culture musicale en accord avec l’affectataire.orgue macaire 22a

Le projet, élaboré par les Amis de l’Orgue de Saint-Macaire et Bernard Cogez, facteur d’orgue connu et reconnu, a été validé par Philippe Lefebvre-organiste de Notre Dame de Paris- a pour vocation de transformer un instrument classique en un orgue exceptionnel de par sa conception et sa polyvalence.

Bernard Cogez, frappé par l’acoustique généreuse de l’Eglise, a perçu l’opportunité de réaliser une grande œuvre, « point d’orgue » de sa carrière.

Dans son état, l’instrument, plusieurs fois modifié, n’était pas restaurable, présentant des faiblesses de construction et une technologie peu fiable.

C’est la raison pour laquelle il nous est apparu légitime d’envisager une reconstruction, tout en réutilisant les meilleurs éléments pouvant s’intégrer dans un plan d’ensemble : buffet, éléments de console, partie de la tuyauterie.

L’orientation sonore de l’instrument, d’esthétique néo symphonique, permettra l’interprétation d’œuvres classiques, modernes et contemporaines (du 19eme au 21eme siècle.)

Les matériaux et technologies retenus sont de grande qualité et d’une fiabilité éprouvée-électronique de facture allemande, fonctionnant depuis plusieurs décennies tant en Allemagne qu’en France et en Espagne.

L’intérêt de cette réalisation est évident d’un point de vue patrimonial : il est dans la continuité de tous les travaux de restauration déjà réalisés (vantaux du portail d’entrée, peintures murales, tableaux, chapelle Saint Michel et clocher), participant au rayonnement de l’Eglise Saint Sauveur de Saint Macaire.

L’association organisera  des opérations Porte Ouverte à la tribune, avec une périodicité à définir, de façon institutionnelle ( journée du patrimoine, fête de la musique) et/ou ponctuelle.

D’un point de vue cultuel, l’orgue participera évidemment à toutes les cérémonies.

Enfin, dernier point, très important, tout ceci doit déboucher sur la sensibilisation de jeunes talents qu’il conviendra de former au travers d’une classe d’orgue.

INAUGURATION ORGUE AFFICHE