Makila : Journées Européennes des Métiers d’Art

Makhila Ainciart BergaraObjet de décoration, produit de l’artisanat d’art, compagnon de marche, objet fidèle transmis à sa descendance, distinction honorifique, emblème du Basque, le makhila est tout cela à la fois. Plus de 200 ans d’histoire, racontés à l’occasion de  .....

..... la 9e édition des Journées Européennes des Métiers d’Art. Du 27 au 29 mars 2015, l’atelier de fabrication de makhila Ainciart Bergara permet aux visiteurs de pénétrer au cœur de l’histoire d’un symbole Basque. Entrée libre.

Une immersion dans le patrimoine Basque

L'origine du makhila (ou makila, qui veut dire « bâton » en langue basque) reste un mystère. Ce que l’on sait par contre assurément, c’est que ce compagnon de marche faisait partie du quotidien des habitants du Pays Basque il y a plusieurs siècles. Ayant perdu de son caractère utilitaire au fil du temps, il est aujourd’hui l’emblème honorifique du Pays Basque, sa légion d’honneur, ont pu dire certains.

Un voyage dans l’histoire au sein d’un atelier centenaire

C’est dans cet atelier de Larressore que, depuis plusieurs siècles et pas moins de sept générations, la famille Ainciart Bergara transmet fidèlement les savoir-faire et les règles de l’art indispensables à la fabrication d’un makhila artisanal.Makhila Ainciart Bergara

Deux établis datant de plusieurs siècles et gardant les traces du travail effectué, sont accolés aux vitres de l’atelier. Les artisans y travaillent le bois, le cuir et le métal. Le makhila est entièrement fabriqué sur place. Les visiteurs peuvent ainsi assister aux différentes étapes de la fabrication et écouter les explications détaillées données par les artisans eux-mêmes.

Un condensé d’histoire s’affiche sur les murs, où se trouve une galerie de photographies d’artistes, d’hommes politiques ou de sportifs qui ont reçu un makhila fabriqué ici-même: Chirac, le pape Jean-Paul II, Nelson Mandela, Churchill, Platini, Lizarazu -origine basque oblige- et bien d'autres encore, dont tous les présidents de la Ve République Française du Général de Gaulle à François Hollande.

Une exposition photo inédite

Spécialement pour ces journées, se tiendra dans une grange en face de l’atelier, une exposition photo commentée. Au programme: l’histoire du makhila et son évolution depuis 2 siècles. L’occasion pour les Basques de se plonger dans leurs racines et pour les autres d’en apprendre un peu plus sur cet objet emblématique et la tradition qui l’accompagne.

En complément, sera diffusé un film de 33 minutes illustrant les différentes étapes de la fabrication, du néflier en forêt à l'habillage avec les viroles et pommeaux en métal.

Approfondir le sujet pour les curieux

L’atelier est situé dans le village de Larressore, sur la route qui traverse le village. A 15 km de Bayonne et à proximité immédiate d'Espelette (3 km). Pour les JEMA, l’atelier et l’exposition seront ouverts au public le vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h, le samedi de 9h à 12h et de 14h à 17h. L’exposition sera également ouverte le dimanche de 14h à 18h.

L’atelier compte six artisans. L’entreprise est inscrite depuis 2011 à l’inventaire des Métiers d’Art Rares de l’UNESCO et a été labellisée EPV (Entreprise du Patrimoine Vivant) Cent ans et plus en 2012. Les makhilas sont réalisés sur commande et personnalisés (nom, prénom et devise de la personne à qui il est destiné). Il existe 3 modèles différents, existant dans divers matériaux. Les prix varient de 280€ (en laiton) à 650€ (en argent massif 1er titre).

Atelier Makhila Ainciart Bergara

En face de l’atelier deux espaces ont été aménagés en 2002 pour constituer la Maison du Makhila (Makhilaren Etxea) :

  • une ancienne grange aménagée en salle d’exposition où des panneaux racontent l’histoire de l’objet. Un film de 15 minutes est diffusé en été, illustrant les différentes étapes de la fabrication, du néflier en forêt à l’habillage avec les viroles et pommeaux.
  • une salle d’exposition de 70m2. A l’entrée poussent des pieds de néfliers, plantés lors de l’inauguration. Un film de 30 minutes y est projeté pour les groupes et sur réservation.

Un travail consacré et reconnu au fil du temps

Un travail primé à de nombreuses reprises

La première reconnaissance connue est attribuée à Jean Ainciart (1862-1932), qui obtient à l’Exposition Universelle de Paris de 1889 une médaille d’or. En 1936, lors de l’Exposition nationale du travail à Paris, Jean Bergara reçoit le titre d’un des Meilleurs Ouvriers de France en tant que fabricant de cannes basques Makila. Un an plus tard, il participe à l’Exposition Universelle de Paris et remporte deux médailles.

Inscription à l’inventaire des Métiers d’Art Rares de l’UNESCO

Cette reconnaissance valorise les savoir-faire et tours de main uniques ainsi que l’attachement à faire vivre une tradition culturelle. Cette distinction a été demandée par le ministère chargé de la Culture, l’atelier n’ayant fait aucune démarche pour obtenir cette inscription.

Le makhila Ainciart Bergara a été inscrit à l’inventaire des Métiers d’Art Rares au titre de la convention pour la conservation du Patrimoine Culturel Immatériel. Le makhila AinciartBergara est le seul savoir-faire retenu au Pays Basque à ce titre.

Makhila Ainciart Bergara

Le label EPV Centenaire et Plus

Le label EPV est la marque de reconnaissance du ministère chargé de l’Économie qui distingue des entreprises françaises aux savoir-faire d’excellence. La mention « Cent ans et Plus » atteste que l’atelier a plus de 100 ans d’existence. Ce label rassemble des fabricants attachés à la haute performance de leur métier et de leurs produits. Il a été créé en 2005 et récompense les entreprises respectant des critères précis.

Ces entreprises uniques doivent savoir réconcilier la tradition et l’innovation, le savoir-faire et la création, le travail et la passion, le patrimoine et l’avenir, le local et l’international.

Ce label se base notamment sur trois critères:

  • Le « made in France »
  • Lmesure
  • Des possibilités de découverte et de partage. 

Site internet de l’entreprise : www.makhila.com et http://blog.makhila.com
Réseaux sociaux :
Facebook : Makhila-Ainciart-Bergara
Twitter : @MakhilaBergara
Adresse : Fronton – 64480 Larressore

+ d'infos des Pyrénées

Festival de Biarritz Amérique Latine
Festival de Biarritz Amérique Latine
  • Alain Etcheburu
  • 26 Sep
Spacejunk Bayonne : exposition solo de Madame
Spacejunk Bayonne : exposition solo de Madame
  • Christelle de Chastignac
  • 23 Sep
SIROS : un festival au coeur de la culture béarnaise
SIROS : un festival au coeur de la culture béarnaise
  • Alain Etcheburu
  • 20 Sep