Biarritz : Festival "Le temps d'aimer" la danse

  • Catégorie : Pays Basque - Pyrénées

INDEX DE L'ARTICLE

Du 10 au 19 septembre 2021,  le festival Le Temps d'Aimer la Danse prend le pouls de la danse d’aujourd’hui de nombreuses compagnies qui, des plus prestigieuses aux émergentes, par tous les styles, dansent le monde.
Du 10 au 19 septembre 2021, le festival Le Temps d'Aimer la Danse prend le pouls de la danse d’aujourd’hui de nombreuses compagnies qui, des plus prestigieuses aux émergentes, par tous les styles, dansent le monde.

Biarritz vit en rythme de la danse pendant les jours du festival "Le temps d'aimer". Ce festival propose plusieurs spectacles par jours, plusieurs salles, des styles très variés. Mais également des répétitions publiques gratuites et des animations dans la rue.

Fenêtre sur les écritures chorégraphiques, le festival "Le Temps d’aimer" est le rendez vous traditionnel en septembre de Biarritz avec la danse. Le Temps d’Aimer prolonge la belle saison. Places, jardins publics, promenoir de la plage Biarritz danse.

Cette 31ème édition est placée sous le signe du renouveau, comme en témoigne cette grenouille, choisie pour promouvoir ce cru 2021. Thierry Malandain, directeur artistique du festival rappelle que l’animal, « symbole de transition, de transformation, de résurrection » marque aussi le « nouvel engagement éco-responsable de l’événement ».

Si ce rendez-vous incontournable de la rentrée biarrote évolue, il reste néanmoins « fidèle au pluralisme des esthétiques inscrit dans son ADN ». 

29 compagnies feront vibrer, 10 jours durant, les scènes de Biarritz et plus largement de la Communauté Pays Basque. 

On y danse sur les pointes, à plat ou à la verticale sur les façades d’immeubles, partout et tout le temps. Le Temps d’Aimer est un festival qui donne le temps d’aimer la danse et qui demeure fidèle depuis sa création à son esprit : générosité, désir de partager les plaisirs, curiosité et éclectisme.

Le programme proposé est ainsi révélateur d’un panorama chorégraphique toujours plus varié, plus universel et plus cosmopolite, éclectique et ouverte à tous il s’attache à faire aimer avec générosité toutes les danses. Il reçoit à ce titre les compagnies des plus prestigieuses qui tournent rarement en France.

La 31ème édition du Temps d’Aimer s’inscrit dans de nouvelles logiques partenariales. Ainsi, pour la première fois, le festival se déploie également à Anglet, Bayonne, Mauléon, Saint-Palais et SaintPée-sur-Nivelle. En parallèle, il est rejoint par la Scène Nationale du Sud-Aquitain, l’Atabal, l’Institut Culturel Basque et Donostia Kultura

Temps Daimer web 22

Temps Daimer web 18

Thierry Malandain, Directeur artistique nous présente cette édition 2021

Après avoir marqué en 2020 la plus courte saison chorégraphique qui soit, le Temps d’Aimer connaîtra sa 31ème édition en septembre 2021.
Dans l’intervalle, afin de perpétuer le festival par ces temps d’instabilités, le conseil d’administration de Biarritz Culture et celui du Malandain Ballet Biarritz ont voté à l’unanimité son intégration etcelle de son équipe au sein du Centre Chorégraphique National. Je veux remercier tout particulièrement Jakes Abeberry, qui en amant sans frein de Terpsichore fonda le festival. Suivant le voeu confiant de Maider Arosteguy, maire de Biarritz, il nous appartient désormais de poursuivre son développement en se gardant d’imiter la grenouille de la fable, même si pour être vénéré dans les mythologies comme symbole de transformation, l’animal aux pieds verts a été choisi pour promouvoir cette édition.
Évoquant la couleur de l’espérance, la dite grenouille, orgueilleuse de ses fonctions de baromètre, annonce aussi le nouvel engagement éco-responsable du festival avec le soutien de SUEZ et de la Water Family. On se réjouit d’une première collaboration avec la Scène nationale du Sud-Aquitain permettant des représentations à Bayonne et Anglet, et d’autres en collaboration avec les villes de Mauléon, Saint-Palais et Saint-Pée-sur-Nivelle ou encore avec l’Atabal, Scène de musiques actuelles.
Sinon, osons le mot, par solidarité nationale, les compagnies à l’affiche de ce retour à la vie artistique, seront hexagonales ou bien euro-régionales, puisqu’au Pays basque les vapeurs nuageuses de la danse ne s’arrêtent pas aux frontières. Mais rassurez-vous, même à fortes doses les exhalaisons chorégraphiquessont très bien tolérées. Le seul effet secondaire observé étant d’aimerle Temps d’Aimer. Et attendu que l’amour embellit tout, c'est à notr eéchelle le voeu le plus ardent que nous puissions formuler.

Temps d'Aimer 2021

Le Temps d’Aimer ? ..... Un rendez-vous incontournable

 

Une histoire 

Avec l’idée de tracer au cordeau un trait d’union entre la belle époque et la belle saison, entre les feux d’un passé culturel et l’éclat prometteur d’un avenir rayonnant, le Temps d’Aimer a creusé depuis trente ans son sillon dans les grands festivals de danse. Un festival créé par Biarritz Culture qui lors des premières éditions accueillait les plus grandes compagnies : Ballets de Monte-Carlo, Ballet du Kirov, Ballet de Francfort avec William Forsythe, Ballet du Grand Théâtre de Genève avec Ohad Naharin, Dance Theater of Harlem et le Ballet de Madrid de Victor Ullate, qui a impulsé le tempo de ce festival. Et puis la danse basque avec le répertoire, des danseurs des sept provinces et les balbutiements contemporains de tous les chorégraphes qui ont réinventé ici le pas de basque.

Temps Daimer web 30

Temps Daimer web 33

Un festival pluriel national et international 

Ainsi s’est affirmé un festival singulier, ne cédant à aucune mode et surtout pas à une spécialisation, refusant l’étiquetage et s’ouvrant encore davantage au flamenco ou au hip-hop dans l’appétit vorace du triomphe des expériences mêlées.

Le public a suivi, du théâtre de la Gare du Midi à ceux du Casino et du Colisée, avant que ces théâtres ne contiennent plus cette ferveur qui s’étalait, dès le début des années 2000, sur les places ou les plages, dans les quartiers, au gré de représentations contagieuses, de répétitions publiques ou d’une emblématique Gigabarre.

Tout en côtoyant la création contemporaine, le néo-classique a creusé ici son sillon, consacrant notamment l’implantation du CCN Malandain Ballet Biarritz en 1998 donnant au festival son directeur artistique actuel, Thierry Malandain.

Cette grande liberté, qui a participé à l’émergence d’un public averti et multigénérationnel, est aussi la marque de la danse qui, aujourd’hui plus qu’hier, abolit les frontières.

Le Temps d’Aimer a contribué d’une manière singulière la création internationale. La ligne de force de ce festival demeure dans cette programmation plurielle, condition sina qua non d’une expression artistique inspirée car libre.

Temps Daimer web 24

2021:04:10 Sinfonia San-Sébastien ©Olivier Houeix

Un nouvel élan 

Aujourd’hui pour sa 31ème édition, le festival engage sa transition écoresponsable pour les années à venir avec le soutien de SUEZ et l’accompagnement de la Water Family.

Le festival adopte aussi une nouvelle ambition territoriale ; en 2021, il s’étend sur 6 villes et 7 Théâtres de la Communauté Pays Basque et donne toujours priorité à son rayonnement international.

Et s’il est le temps des métamorphoses nécessaires, le Temps d’Aimer reste fidèle au pluralisme des esthétiques inscrit dans son ADN, tout en faisant cette année la part belle aux Ballets et aux grands ensembles.

En tout, 29 compagnies, 6 créations, 5 ballets, des spectacles en plein air, des répétitions publiques, des conférences, des expositions, des journées professionnelles qui pendant 10 jours font battre le cœur de la danse avec la promesse toujours renouvelée de cette rencontre précieuse entre la danse et tous les publics.

Temps Daimer web 21

Temps Daimer web 35

Toute la programmation exhaustive est à retrouver sur http://www.letempsdaimer.com