Cadillac-sur-Garonne : inauguration de l'espace d'interprétation du Cimetière des Oubliés

Le projet de valorisation du Cimetière des Oubliés de Cadillac est à ce jour terminé. Lors des Journées du Patrimoine 2020, ce lieu de sépulture lié à l'histoire de l'hôpital psychiatrique avait été inauguré.

Créé en 1923, le cimetière a accueilli les corps des soldats de la guerre de 1914-1918, qui avaient été internés, traumatisés par les combats, et qui sont morts à Cadillac. Par la suite, tous les civils indigents - dont les corps n'étaient pas réclamés par les familles - les ont rejoints. Le travail de mémoire qui a été conduit pendant le projet s'est attaché à rendre visible les noms de tous les Oubliés inhumés dans le cimetière : 3 400 noms figurent sur le mur du fond, 162 noms de militaires ont été rajoutés au carré des combattants. Avec les noms présents sur les croix et sur les sépultures, ce sont 4 313 Oubliés qui ne le sont plus aujourd'hui.

Espace Interpretation Cadillac 151021L'ancienne maison du fossoyeur, jouxtant le cimetière, a été ajoutée au projet pour permettre la création d'un espace d'interprétation mémoriel, qui est à son tour inauguré. Les recherches historiques qui ont été menées permettent d'honorer la mémoire des individus enterrés au cimetière et de relier les visiteurs à une histoire collective (la folie, l'oubli, la vie à l'hôpital psychiatrique de Cadillac, les aliénés et les pathologies mentales, les « mutilés du cerveau » de la Grande Guerre...) et individuelle (parcours de certains individus).

D'autres « Cimetières des fous » identiques à celui de Cadillac sont présentés, ainsi que les lieux de mémoire de l'histoire du 20ème siècle en Nouvelle-Aquitaine. La scénographie est composée de cimaises avec textes et images, de projections sonores et visuelles. Une table tactile présente les noms de tous les Oubliés et permet aux visiteurs d'en savoir davantage sur certains d'entre eux : âge, profession, pathologies, provenance géographique.

Ainsi, le projet de valorisation mené à Cadillac-sur-Garonne sur le cimetière des Oubliés forme un ensemble cohérent et complet à proposer aux visiteurs. La Région Nouvelle-Aquitaine a financé ce projet à hauteur de 743 695 euros, soit 70% du financement total.