Périgueux : exposition Leonne Hendriksen

Invitée par l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord à présenter une exposition personnelle à l’Espace culturel François Mitterrand, Leonne Hendriksen a imaginé « Silence fragile », un projet axé sur la vulnérabilité des hommes et la solidarité, né dans le contexte de la pandémie de Covid19.

Poursuivant une démarche de création in situ et une réflexion sur le concept de dualité, marquée par les privations liées à l’épidémie mondiale, l’artiste a conçu une installation évolutive composée de différents modules et matières à même d’évoquer le corps et le toucher, faisant écho aux notions de beauté et de mort, de force et de fragilité, de fugacité et d’éternité.

Pendant toute la durée de l’exposition l’artiste travaillera dans un atelier attenant à la salle d’exposition et fera évoluer la nature et l’agencement des différents éléments qui composent son installation, vouée à de perpétuelles transformations. Le public est invité à observer ces métamorphoses, au jour le jour ou lors des différents rendez-vous programmés avec l’artiste… Cette exposition marque également la sortie du livre « Mémoire d’éphémères », ouvrage monographique consacré à son travail.Silence fragile © Leonne Hendriksen - 2021Silence fragile © Leonne Hendriksen - 2021

L’ARTISTE

Leonne Hendriksen est artiste plasticienne, elle vit et travaille entre Amsterdam aux Pays-Bas et Brouchaud, en Dordogne. La philosophie qui guide son travail se fonde sur la dualité et la complémentarité entre des concepts opposés tels que vie et mort, mâle et femelle, lourd et léger, fugace et durable, etc. Elle réalise des sculptures et des installations généralement in situ, à partir de ce que lui inspire un lieu, une architecture, un environnement… Les matériaux qu’elle utilise sont souvent éphémères, légers et faciles à transporter.

LE PROJET

Confinée à Amsterdam puis en Dordogne, l’artiste a médité sur l’état de stupeur qui nous a frappés, sur la vulnérabilité des hommes exacerbée par cette épidémie mondiale, mais aussi sur la solidarité qui, selon elle, ne s’est pas assez manifestée ; ces réflexions lui ont inspiré Silence fragile. Le titre fait référence à notre monde avant la naissance, au silence ouaté du corps maternel. Les matériaux, faits de transparences et de teintes délicates, font écho au toucher et aux contacts humains empêchés par les confinements successifs et les mesures de distanciation physique.

Silence fragile Leonne Hendriksen 2021 05Silence fragile © Leonne Hendriksen - 2021

LE LIEU

Comme chacune de ses créations, Leonne Hendriksen a conçu Silence fragile pour le lieu qui allait l’accueillir. Venue en repérage à l’Espace culturel François Mitterrand et redécouvrant cette grande salle blanche, sans lumière du jour ni ouverture vers l’extérieur, l’artiste a pensé à une grotte et à un paysage vide ; une sensation liée à ces mois durant lesquels les contacts physiques étaient bannis. Elle a ressenti le besoin de créer une installation où se sentir enveloppé, dans laquelle l’idée du corps serait présente, sa variété et sa fragilité perceptibles.

Le programme d’expositions à l’Espace culturel F. Mitterrand a pour objectif de promouvoir la création contemporaine dans le domaine des arts visuels et d’accompagner le regard des publics dans sa découverte.
S’appuyant sur les salles d’exposition et de médiation à l’Espace culturel François Mitterrand, l’Agence culturelle départementale nourrit son action en développant des collaborations institutionnelles et privées à l’échelle nationale. Elle se positionne à la fois sur la présentation d’expositions thématiques et monographiques autour desquelles elle développe des actions de médiation systématiques (visites commentées, un mardi/une oeuvre, ateliers en famille, acceuil de groupes, etc.) ainsi que des programmes spécifiques, en fonction des projets (conférences, projections, concerts, etc.).

L’INSTALLATION ET SON EVOLUTION

L’espace d’exposition est divisé en deux parties. Dans le sas d’entrée seront présentés les travaux préparatoires et un livre rassemblant des échantillons des matières utilisées, à toucher. Ces éléments et documentation font partie intégrante du projet ; ils introduiront le visiteur aux contenus de la grande salle. Dans la grande salle d’exposition sera présentée l’installation proprement dite. L’artiste a choisi des matières sensuelles, capables de stimuler des perceptions tactiles en évoquant des corps, la peau : papier calque, papier japonais, corde, fil, gaze, etc. L’installation comportera différents éléments, qualifiés par l’artiste de modules, dont la nature, l’agencement et le nombre évolueront au cours de l’exposition. Durant six semaines, Leonne Hendriksen - qui aura son atelier dans la pièce attenante à la grande salle - procèdera à la transformation de l’installation, à des changements d’agencement et de mise en espace, à la substitution ou l’introduction de nouvelles pièces. D’une semaine à l’autre, le public prendra connaissance de ces métamorphoses.

Exposition du 21 janvier au 4 mars 2022
Entrée libre du mardi au samedi de 14h à 18h / Fermeture exceptionnelle les 3 et 4 février
PERIGUEUX - Espace culturel François Mitterrand - 2 place Hoche - 24000 Périgue
ux


 

+ d'infos en Dordogne