Le nouvel éclairage de la grotte de Domme révèle ses merveilles

La cité médiévale de Domme était déjà un des hauts lieux du tourisme en Périgord Noir, et les visiteurs ne se doutaient généralement pas de la présence, sous le centre même de la Bastide, d’une grotte aux 450 mètres de galerie, et d’une beauté naturelle, sauvage presque, car ....

.... on y descendait quasiment comme des spéléologues. Aujourd’hui elle devient l’un de ces endroits que vous pouvez vivre bien au-delà du voyage, de la curiosité, du plaisir de la découverte. C’est un espace de pure magie. Le Maire de Domme, Jean-Claude Cassagnole, faisait visiter la Grotte du temps de sa jeunesse dommoise, et on imagine sa fierté. 

La Bastide garde tout le charme des maisons des temps très anciens, des rues et des vieux murs de pierres blondes, de cette période favorable du Moyen-âge, qui a vu un urbanisme « moderne » se déployer, celui des Bastides et de leurs rues perpendiculaires et larges. C’est des profondeurs de la terre que vient ce second et invraisemblable trésor, conçu avant même l’existence de l’homme, issu du fond des âges, du travail du minéral qui se marie à l’action de l’eau, comme pour emporter notre imagination, vers des formes invraisemblables, des voluptés d’entrelacements, des couleurs dans les roses, dans les bleus et les blonds, puis dans les blancs puissants de l’Esprit… Des couleurs qui aujourd’hui apparaissent. Un autre monde, un autre rapport au temps. 

Et voici le maire aussi fier que jadis, car il a imaginé et mené ces travaux très techniques qui ont transformé notre regard et notre présence dans la grotte. Pas seul, avec les équipes des travaux et celles du tourisme et de l’associatif. Deux entreprises spécialisées de haut niveau avec des nationalités et des langues multiples, tous investis, convaincus, obsédés par cette transformation qu’ils avaient souhaitée, puis voulue, avec acharnement. Tous ont su disputer leurs convictions dans le dialogue, et s’entendre… à tel point que les travaux furent conduits et terminés dans les temps. Un investissement, pour la commune, qui attend dans les 50 000 visiteurs par an. Ce sera plus, peut-être, si l’organisation, bien pensée, avec des idées d’animation, le permet. Car la magie est là, sans besoin de « communication » : le bouche à oreille va, de lui-même, populariser le site rénové. 

Bien sûr, là où le sol était humide et glissant, un procédé très technique, qui a demandé beaucoup de force et de souplesse de la part des hommes de l’art, une matière granuleuse retient les pas, là où on se cognait au rocher, le passage s’est élargi. Mais pas trop ! Nous ne sommes pas, ici, dans une reconstitution artificielle. C’est un véritable parcours souterrain dans lequel nous immerge la grotte, une authentique balade dans les profondeurs de la terre. Et avec les éclairages subtils, ce sont les couleurs naturelles des colonnades, les plafonds brillant de milliers de stalactites et de fistuleuses, les stalagmites, les translucides draperies, et les miroirs d’eau qui nous proposent une myriade de spectacles magiques, de rêves inouïs, de formes que la lumière, une technique de led, laisse surgir. On voudrait y rester, y méditer, retrouver dans ces êtres de pierre et d’eau, dans les reflets et les irisations des petits lacs, toutes les vies passées et futures du monde. Car elles sont là, à portée de pensée, si proches de notre corps qui dans les profondeurs de la terre s’est transmuté, régénéré, identifié aux myriades de possibilités d’être et se sentir. Tout ce que les explorateurs de cavernes ont cherché d’inattendu est simplement là, si profond en nous.

Domme grotte perigord 002

Et cette merveille avec tous ses éclats s’ouvre bientôt à tous, en même temps que le semi-confinement s’assouplit, le 19 mai. La Mairie de Domme a eu la bonne idée, aussi, d’offrir cette visite aux Dommois !

Les personnes qui vous accompagneront dans cette visite et ont prévu des animations, sauront à la fois transmettre et respecter aussi un silence qui permet l’imagination, la méditation, le voyage intérieur, le ravissement.

Au moment où la Nouvelle Aquitaine se demande si sa représentante, la Bastide de Domme sera choisie comme village préféré des Français, sa grotte sera une perle que la lumière des hommes fait briller de toute sa beauté inconcevable. Les « Guides Amoureux » trouvent ici, à Domme, le premier des lieu d’amour qu’ils souhaitent partager : une animation présente ce projet en mode slow-tourisme.

+ d'infos en Dordogne

Sarlat : qui est lauréat du Trophée Jean Rougié 2023 ?
Sarlat : qui est lauréat du Trophée Jean Rougié 2023 ?
  • Christelle de Chastignac
  • 15 Jan
La Truffe : l'or noir du Périgord
La Truffe : l'or noir du Périgord
  • Christelle de Chastignac
  • 14 Jan
Fête de la Truffe et Academie Culinaire de Sarlat
Fête de la Truffe et Academie Culinaire de Sarlat
  • Christelle de Chastignac
  • 07 Jan