Venez découvrir Sarlat et La Boétie en toute tranquillité

  • Catégorie : Dordogne

Quelle bonne idée ! L’Office du Tourisme de Sarlat nous fait visiter la capitale du Périgord Noir sur Facebook. Et la première vidéo publiée est évidemment réservée à Etienne de La Boétie. Devant sa maison notre guide conférencière nous présente l’édifice, .....

.... construit par le père d’Etienne de la Boétie, et les idées de ce génie qui, à 7 ans, maîtrise, français grec et latin.

Video spot touristique de Sarlat  : la Maison de la Boétie par Katia Veyret à visionner en fin d'article

Bien sûr elle nous parle du fameux « Discours de la servitude volontaire », et son origine dans une ouverture aux idées de la Renaissance, à un humanisme qu’il exprime d’une façon inattendue… et tellement actuelle… Il faut le lire ! Il est d’une permanente actualité… Perdons nous volontairement la liberté, et jusqu’à la souvenance de la liberté ?

Découvrir Sarlat, la maison de la Boétie, ... 
..... Un podcast à écouter,

Anne-Marie Cocula présente  "Etienne de La Boétie et le destin du Discours de la servitude volontaire" (éditions Classiques Garnier). 
Entretien avec Violaine Giacomotto-Charra

Connue des Bordelais Anne-Marie Cocula-Vaillières (2010 : Histoire de Bordeaux, 2010, Toulouse, Le Pérégrinateur éditeur et 2018 : Étienne de La Boétie et le destin du Discours de la servitude volontaire, Paris, Éditions Classiques Garnier).

Ce podcast est interactif. En cliquant sur le haut parleur en haut à droite vous pouvez enregistrer vos commentaires audio, et ils pourront être ajoutés au podcast ! 

Visite virtuelle 360° de la place de la Boétie

Bien sûr, notre guide sarladaise rappelle l’amitié de La Boétie avec Michel de Montaigne à Bordeaux. Mais cette belle demeure du centre médiéval de Sarlat offre une autre occasion de connaissance : savez-vous d’où vient l’expression « trier sur le volet » ?

Mais savez-vous surtout que La Boétie était aussi un poète,  un Troubadour ?

C'est faict, mon coeur, quitons la liberté

C'est fait mon cœur, quittons la liberté.
De quoi me huy servirait la défense,
Que d'agrandir et la peine et l'offense ?
Plus ne suis fort, ainsi que j'ai été.La raison fut un temps de mon côté,
Or révoltée elle veut que je pense
Qu'il faut servir, et prendre en récompense
Qu'onc d'un tel nœud nul ne fut arrêté.S'il se faut rendre, alors il est saison,
Quand on n'a plus devers soi la raison.
Je vois qu'amour, sans que je le déserve,Sans aucun droit, se vient saisir de moi ?
Et vois qu'encore il faut à ce grand Roi
Quand il a tort, que la raison lui serve.

Ce texte provenant de son recueil, Vingt et neuf sonnets, ne serait-il pas un poème satirique qui constitue en fait une exhortation à la liberté ?

Etienne de La Boétie et le destin du Discours de la servitude volontaire, et d’abord la situation de l’Aquitaine au 16èmesiècle.

icone coup de coeurle livre d’Etienne de la Boétie offert ici

Articles similaires

Gironde : 6 start-up survivent à la Covid-19 La crise sanitaire a impacté de nombreuses entreprises: les grands groupes licencient, les commerces ferment. Grâce à leurs idées innovantes, 6 start-up girondines ont pu surmonter l’épidémie en propo...
Patrimoine : atelier de finition et grange à charbon de Broc... Partons à la découverte des anciennes forges de Brocas dans les Landes et plus particulièrement de son atelier de finition et de sa grange à charbon. Des travaux de restauration urgents y sont...
Destination Vignoble : le Médoc, une région viticole passion... Son nom signifie le pays du milieu. Entre Océan Atlantique à l'Ouest et estuaire de la Gironde à l'est, l'or rouge de Bacchus coule dans les veines de la presqu'ile du Médoc. Le Médoc viticole est une...
Endométriose : création à Bordeaux du 1er Institut français ... L’Institut Franco-Européen Multidisciplinaire d’Endométriose (IFEM Endo), seule structure dédiée exclusivement à l’endométriose en France, regroupe à la fois des activités de soins, de recherche clini...
Jar­diniers montois, devenez des jardiniers solidaires ! Dans un jardin, on sème, on plante, on récolte des légumes mais on peut aussi cultiver la solidarité. Avec l'opération « Jardiniers solidaires », c'est ce que nous vous proposons... cultiver pour soi ...