ICI ou LÀ, en images : "Instants du quotidien" à Sarlat

Pour sa deuxième édition, ICI ou LÀ, en images reçoit un invité de marque : Guy Le Querrec, photographe de l’agence Magnum. Voyageur infatigable, passionné de jazz, conteur d’images,

Le Querrec n’aura eu de cesse tout au long de sa carrière de tourner son objectif vers ses semblables. L’ordinaire, le quotidien, le hasard caractérisent son écriture photographique. ‘L’œil de l’éléphant’ s’apparente à l’ultime instant où s’ouvre le diaphragme de l’appareil photo. Chaque image prise à ce mo- ment-là fait appel à l’imagination, défie le regard.

Affiche IciOuLa 2022 70 100 v3

L'exposition

Initiée l’an dernier par la mairie d’Eymet, ICI ou LÀ, en images est une exposition de photos en grands formats sur la thématique du voyage. L’idée première est d’offrir au spectateur un dialogue entre art et patrimoine d’Ici, et une ouverture sur le monde en présentant des images d’Ailleurs, celles de Guy Le Querrec... L’édition 2022 résulte d’un partenariat entre la mairie d’Eymet et les associations Maquiz’Art et ACFAA (Association culturelle Franco-Anglaise d’Aquitaine).

Installée ‘hors les murs’, l’exposition s’offrira aux regards pendant quatre mois, du 16 juillet au 16 novembre, dans le parc Gabriel Forestier et la cour Alphonse de Poitiers comme l’an passé, mais aussi dans les rues et carreyrous de la bastide.

Cette année, le thème retenu, Instants du quotidien, est une invitation à l’ouverture à l'autre. Après deux ans de crise et de repli sur soi, cette ouverture à l'autre (et le partage de son quotidien !) est redevenu un enjeu primordial. Ce parcours photo- graphique y apporte sans doute la meilleure réponse possible.

L’image au cœur du patrimoine Cette déambulation poétique mêle balade et découverte photographique tout en valorisant la diversité des lieux et la richesse du patrimoine de la bastide médiévale d’Eymet.

‘Quatre hommes au radeau’, ‘Foins dans la montagne’, ‘Chantier naval’, ‘La mariée et le gardien’, ‘Lionel Hampton en cuisine’, ‘Miles Davis’, ‘John Coltrane’, ‘Prêtre à l’eucharistie’, ‘Trois hommes au mur’, ‘Vivre Ivre’, ‘Rideau de chambre’

... Des instants du quotidien, tout l’éclectisme de Le Querrec.

Une exposition collective Les membres du club photo d’Eymet de l’ACFAA sont associés à l’événement : ils partagent leurs images insolites saisies dans le quotidien, au hasard de rencontres, Ici ou . À découvrir dans la cour Alphonse de Poitiers, sur les murailles du château.

GUY LE QUERREC selon François-René Simon

« Guy Le Querrec, malgré son nom breton, est né de la dernière pluie, tropicale si possible, et l’objectif aux aguets. Car du temps où il sillonnait la planète, Le Querrec ne se déplaçait jamais sans son Leica, du Burkina Faso au Dakota du Sud en passant par le vestiaire d’un club de jazz...

Il est l’homme aux 144.000 clichés, en noir et blanc de préférence, qui donnent à lire autant qu’à voir. Homme à la faconde ir- résistible, Guy Le Querrec est comme le liquide dans lequel il trempe son papier argentique : un révélateur ».

GUY LE QUERREC selon Jim Harrison

En préface de son livre ‘Sur la piste de Big Foot’ : « Guy Le Querrec a l’œil splendide mais impitoyable d’un tragédien. Ces photos allumeront un feu dans votre esprit, un feu qui durera toujours si vous êtes un être humain digne de ce nom. »

BIOGRAPHIE DE GUY LE QUERREC (source KuB)

D’origine bretonne, Guy Le Querrec est né à Paris le 12 mai 1941. Il prend ses premières photos à l’âge de 14 ans, devient pro- fessionnel à 26 ans et entame sa carrière dans une petite agence de publicité à Paris. En 1969, il est engagé par l’hebdomadaire ‘Jeune Afrique’ en tant que reporter-photographe et responsable du service photo. Pendant deux ans, il voyage fréquemment en Afrique Noire francophone et dans les pays du Maghreb. Il rejoint ensuite, en 1971, l’agence ‘Vu’, dirigée par Pierre de Fenoÿl et, l’année suivante, co-fonde l’agence ‘Viva’ — qu’il quittera en 1975. Ses sujets de prédilection durant cette période sont la Bretagne, la famille en France, le Portugal de la Révolution des Œillets, Les Français en vacances...

Entré à l’agence ‘Magnum’ en 1976, il en est élu membre en 1977. Ses principaux reportages : le concert Mayol à Paris, les tra- ditions en Pays Lobi au Burkina Faso dans le cadre du 50e Anniversaire de Magnum, la Chine, les États-Unis…

De 1977 à 1985, une étroite collaboration avec le sculpteur Daniel Druet le conduit notamment à l’Élysée pour une dizaine de séances de pause du Président François Mitterrand. En 1998, il est lauréat du Grand Prix de la Ville de Paris.

La musique, et tout particulièrement le jazz, occupe une place importante dans son travail. Ses photographies constituent une chronique régulière et dense de l’univers des musiciens, de leurs gestuelles, de leurs cadences, de leurs relations et de leurs décors, aussi bien en scène, en concert ou en répétition que dans les coulisses, en voyage, en instance de création et de vie. Il crée deux spectacles « De l’eau dans le Jazz » en 1983 puis, en 1993, « Jazz comme une Image ». Il participe aussi au tournage d’une trentaine de films documentaires consacrés au jazz : portraits de musiciens, chroniques de festivals...

Guy Le Querrec mène, par ailleurs, une activité pédagogique régulière et remarquée, en France et à l’étranger.

À LA BIBLIOTHÈQUE D’EYMET
du 21 Septembre au 16 Novembre

Eymet –Abington

Exposition des photographies retenues lors du concours organisé entre les clubs photo d’Eymet et d’Abington (Angleterre).

Our old cameras

Le club photo d’Eymet expose sa collection d’appareils photo anciens.

Bordeaux Bicycles Lee Hargreaves
La pelle bleue Robert Munoz

 Source Photo du club de l’ACFAA / © Guy Le Querrec/ Magnum Photos / Reproduction Interdites

+ d'infos en Dordogne