RER métropolitain : un projet en faveur du développement durable

RER métropolitain : la Région Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole récompensées pour leur action en faveur du développement durable.  Le RER Métropolitain est un projet d’amélioration des transports autour de Bordeaux

RER métropolitain : un projet en faveur du développement durable

RER métropolitain : la Région Nouvelle-Aquitaine et Bordeaux Métropole récompensées pour leur action en faveur du développement durable.  Le RER Métropolitain est un projet d’amélioration des transports autour de Bordeaux

Ce projet est porté par l’Etat, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Gironde, Bordeaux Métropole, Nouvelle-Aquitaine Mobilités et SNCF. Il améliore la desserte en train, en car et les correspondances avec les transports urbains TBM pour faciliter les déplacements entre la métropole bordelaise et les territoires limitrophes.

Chaque année, le magazine “Ville, Rail & Transports” récompense les meilleures initiatives des Régions en matière de développement des transports collectifs lors du Grand Prix des Régions. Jeudi 12 mai dernier, Frédéric Mellier, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine, a reçu le Prix du développement durable pour l’engagement porté par la Région Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole et le Département de la Gironde, à travers la feuille de route du RER métropolitain.

 

Signée en 2018, la première feuille de route du RER métropolitain posait les ambitions de ce projet pour parvenir au désengorgement de Bordeaux et à l’amélioration de la qualité de l’air dans la métropole : des TER plus fréquents, des dessertes plus pratiques et plus rapides permettant d’aller de part et d’autre de Bordeaux sans changement de train, des lignes de cars express, deux nouvelles haltes, la création de pôles d’échanges multimodaux, un billet unique et une tarification attractive pour passer plus facilement du TER aux autres modes de transports dans la ville. Fin 2021, le Département de la Gironde a manifesté sa volonté de participer financièrement et une feuille de route plus ambitieuse - intégrant notamment la ligne ferroviaire du Médoc - dans son intégralité, a été élaborée.

Rappelant les premières réalisations concrètes que sont notamment le premier car express sur la ligne Bordeaux-Créon, la desserte allant d’Arcachon à Libourne sans changement de train à Bordeaux, la création d’une centaine de trains supplémentaires sur l’étoile ferroviaire de Bordeaux, et le lancement des travaux de la nouvelle halte du Bouscat Sainte-Germaine et de son pôle d’échanges multimodal, Frédéric Mellier a précisé qu’« en améliorant les transports du quotidien, nous portons un projet social qui réduit les inégalités d’accès aux transports des habitants des zones péri-urbaines, un projet environnemental par la réduction des émissions de gaz à effet de serre et un projet de cadre de vie par la facilité apportée aux déplacements ».

Quelques exemples de ce que le RER Métropolitain a d’ores et déjà changé dans le quotidien de ses usagers :

  • Avec la ligne TER Libourne-Bordeaux-Arcachon, il est possible de rejoindre le centre de Pessac en 14 mn depuis Cenon (contre 53 mn en transports urbains avec des correspondances ou de 30 mn à une heure en voiture, selon les embouteillages) et de rejoindre Pessac en 45 mn depuis Libourne (contre une heure à 1h40 en voiture). Avec un train par heure, cette nouvelle desserte de TER permet aux étudiants de rejoindre le campus de Pessac bien plus rapidement qu’avec les autres modes de transports qui existaient avant. Des gains de temps similaires se retrouvent entre les différents arrêts de la ligne.
  • Avec la ligne de car express Bordeaux-Créon, il est possible de rejoindre l’hypercentre de Bordeaux en 50 mn seulement depuis Créon. En heures de pointe en semaine, un car passe toutes les 15 mn et 12 arrêts intermédiaires sont desservis.

TERCarte Lignes GdPublic 310122
© NOUVELLE-AQUITAINE - Les lignes ferroviaires du RER Métropolitain

RER métropolitain : un projet en faveur du développement durable

Ce projet est porté par l’Etat, la Région Nouvelle-Aquitaine, le Département de la Gironde, Bordeaux Métropole, Nouvelle-Aquitaine Mobilités et SNCF. Il améliore la desserte en train, en car et les correspondances avec les transports urbains TBM pour faciliter les déplacements entre la métropole bordelaise et les territoires limitrophes.

Chaque année, le magazine “Ville, Rail & Transports” récompense les meilleures initiatives des Régions en matière de développement des transports collectifs lors du Grand Prix des Régions. Jeudi 12 mai dernier, Frédéric Mellier, conseiller régional de Nouvelle-Aquitaine, a reçu le Prix du développement durable pour l’engagement porté par la Région Nouvelle-Aquitaine, Bordeaux Métropole et le Département de la Gironde, à travers la feuille de route du RER métropolitain.

 

Signée en 2018, la première feuille de route du RER métropolitain posait les ambitions de ce projet pour parvenir au désengorgement de Bordeaux et à l’amélioration de la qualité de l’air dans la métropole : des TER plus fréquents, des dessertes plus pratiques et plus rapides permettant d’aller de part et d’autre de Bordeaux sans changement de train, des lignes de cars express, deux nouvelles haltes, la création de pôles d’échanges multimodaux, un billet unique et une tarification attractive pour passer plus facilement du TER aux autres modes de transports dans la ville. Fin 2021, le Département de la Gironde a manifesté sa volonté de participer financièrement et une feuille de route plus ambitieuse - intégrant notamment la ligne ferroviaire du Médoc - dans son intégralité, a été élaborée.

Rappelant les premières réalisations concrètes que sont notamment le premier car express sur la ligne Bordeaux-Créon, la desserte allant d’Arcachon à Libourne sans changement de train à Bordeaux, la création d’une centaine de trains supplémentaires sur l’étoile ferroviaire de Bordeaux, et le lancement des travaux de la nouvelle halte du Bouscat Sainte-Germaine et de son pôle d’échanges multimodal, Frédéric Mellier a précisé qu’« en améliorant les transports du quotidien, nous portons un projet social qui réduit les inégalités d’accès aux transports des habitants des zones péri-urbaines, un projet environnemental par la réduction des émissions de gaz à effet de serre et un projet de cadre de vie par la facilité apportée aux déplacements ».

Quelques exemples de ce que le RER Métropolitain a d’ores et déjà changé dans le quotidien de ses usagers :

  • Avec la ligne TER Libourne-Bordeaux-Arcachon, il est possible de rejoindre le centre de Pessac en 14 mn depuis Cenon (contre 53 mn en transports urbains avec des correspondances ou de 30 mn à une heure en voiture, selon les embouteillages) et de rejoindre Pessac en 45 mn depuis Libourne (contre une heure à 1h40 en voiture). Avec un train par heure, cette nouvelle desserte de TER permet aux étudiants de rejoindre le campus de Pessac bien plus rapidement qu’avec les autres modes de transports qui existaient avant. Des gains de temps similaires se retrouvent entre les différents arrêts de la ligne.
  • Avec la ligne de car express Bordeaux-Créon, il est possible de rejoindre l’hypercentre de Bordeaux en 50 mn seulement depuis Créon. En heures de pointe en semaine, un car passe toutes les 15 mn et 12 arrêts intermédiaires sont desservis.

TERCarte Lignes GdPublic 310122
© NOUVELLE-AQUITAINE - Les lignes ferroviaires du RER Métropolitain