Girondins de Bordeaux : le club est en danger

Malgré un rachat par Gérard Lopez entouré d’espoir l’Été dernier, le Football Club des Girondins de Bordeaux est dans une situation noire cette saison dans le championnat de France. A dix journées de la fin, les Aquitains sont bons derniers de Ligue 1 Uber Eats.

Mais comment a-t-on pu en arriver là ? Cette question, les supporteurs marine-et-blanc doivent sans doute se la poser chaque week-end en regardant les matchs des Girondins de Bordeaux. Une nouvelle fois battus lors de leur visite au Parc des Princes (3-0), les joueurs du président Lopez semblent désormais à bout de force dans le championnat de France de foot. Une situation dont l’écurie pourrait bien avoir du mal à se relever, surtout au vu du calendrier qui l’attend ces prochaines semaines.

Des montagnes à gravir

En ne gagnant pas consécutivement contre Clermont (1-1), Troyes (0-2) et donc face au PSG (3-0), Yacine Adli et ses coéquipiers se sont clairement mis en difficulté dans leur objectif de se maintenir en Ligue 1 en fin de saison.

Le programme qui attend les Bordelais est effectivement copieux, avec des matchs à venir contre de grosses écuries du championnat ces prochaines journées. D’ici la mi-avril, les champions de France 2009 doivent ainsi se déplacer à Lille et Lyon, puis recevoir Montpellier et Metz, deux équipes jamais faciles à manœuvrer.

Ajoutez à cela des rencontres face à Nice, Nantes ou encore Saint-Etienne d’ici la fin de l’exercice, et vous obtenez sans doute l’un des programmes les moins favorables de tout le championnat pour le fcgb. De là à s’inquiéter, il n’y a donc clairement qu’un pas.

Une relégation, le pronostic des bookmakers

Il ne faut d’ailleurs pas s’y tromper, l’avenir ne semble plus très rose pour l’écurie six fois championne de France de football. A en croire les bookmakers, il existe même plus d’une chance sur deux de voir Bordeaux disparaître de l’élite l’an prochain, ce qui serait une première depuis la saison 1991-1992.

Problème et non des moindres, on entend ici et là qu’une descente du club en Ligue 2 marquerait la fin de l’institution, dont le modèle économique décidé par Gérard Lopez n’est absolument pas compatible avec une absence en Ligue 1. En attendant de savoir ce qu’il en sera réellement en cas de descente confirmée, la peur est donc légitime dans les rangs aquitains ces derniers jours. Les pronostics football tout comme l’avis des économistes du sport ne sont pas très optimistes pour les Girondins, à eux de se relever rapidement pour ne pas sombrer. Il en va de l’avenir de l’une des grandes richesses de l’Aquitaine.

Tenez vous informé grâce à notre partenaire Sportytrader

+ d'infos de Bordeaux Métropole