Bordeaux : des photos pour sensibiliser au changement climatique

  • Catégorie : Bordeaux Métropole
Sensibilisation au changement climatique : l’Été Polaire passe par Bordeaux
Sensibilisation au changement climatique : l’Été Polaire passe par Bordeaux

Depuis le 23 juin 2021, 26 villes de France dont Bordeaux, accueilleront les photographies très grand format des banquises Arctique et Antarctique de Laurent Ballesta et Vincent Munier. Cette exposition manifeste est organisée dans le cadre de la saison culturelle ....

.... "2021, l’Été Polaire", initiée par le Fonds de dotation Paul-Emile Victor. Elle célèbre le 60ème anniversaire du Traité sur l’Antarctique.

23 juin 1961 : le Traité sur l’Antarctique, signé en décembre 1959 par 12 États, dont la France, entre en vigueur. Quelque 60 ans plus tard, alors que Paris accueille la réunion annuelle du Traité sur l'Antarctique et ses désormais 54 États signataires pour des consultations sur la gouvernance derrière lesquelles se joue la sauvegarde de la biodiversité du « continent blanc », 26 Villes de la Métropole et d’Outre-Mer s’engagent en accueillant simultanément une exposition inédite : La Banquise, Sens Dessus Dessous.

En effet, pour saluer l’organisation par la France de cette réunion consultative, présidée cette année par Olivier Poivre d’Arvor, Ambassadeur des Pôles et des Enjeux Maritimes, et pour accompagner la saison culturelle et éducative « 2021, l’Été Polaire », Laurent Ballesta et Vincent Munier proposent, sous le commissariat d’Ashok Adicéam, une exposition manifeste sur tout le territoire national.

BANQUISE BORDEAUX

52 photos dans 26 « villes polaires »

Avec le soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères et le mécénat de Paulsen, les parvis ou façades des hôtels de ville de 26 grandes agglomérations (*) accueilleront donc, dès le 23 juin et jusqu’au 10 octobre, un diptyque en très grand format (4x3 m) des photographies de l’exposition « la banquise, sens dessus dessous », marquant ainsi l’engagement citoyen sur tout le territoire français.

52 photographies au total, qui transmettent autant les émerveillements que les inquiétudes des artistes face aux perturbations qu’ils constatent. Au travers de leurs regards croisés, la dualité́ des banquises Arctique et Antarctique se révèle : désertique ou surpeuplée, harmonieuse ou désordonnée, silencieuse ou assourdissante. Vincent Munier sur la glace et Laurent Ballesta sous la surface, illustrent de façon complémentaire ces écosystèmes du bout du monde, en soulignant les liens sociaux qui caractérisent les animaux d’au-dessus, et en dévoilant, en-dessous, la faune maritime et des jardins profonds luxuriants où personne n’a jamais plongé auparavant. Leurs travaux ont donné lieu à̀ plusieurs livres et films d’expéditions, notamment avec Luc Jacquet, Oscar du meilleur film documentaire en 2006, sur le sujet.

(*) Besançon, Bordeaux, Brest, Cannes, Cherbourg-en-Cotentin, Dijon, Grenoble, La Rochelle, Lille, Lorient, Lyon, Marseille, Metz, Montpellier, Nancy, Nice, Orléans, Paris, Reims, Rouen, Saint-Denis, Saint-Pierre (975), Sète, Strasbourg, Toulouse, Versailles.

BANQUISE BORDEAUX

L’ANTARCTIQUE, réserve naturelle dédiée à la paix et à la science
sciences de la terre, biologie, astronomie, médecine…

L’Antarctique est le continent le plus austral de la Terre. S’il ne compte pas d’habitant permanent, ses 52 bases scientifiques accueillent, en revanche, autour de 1500 savants qui profitent de l’isolement et de la rudesse climatique, propices aux recherches scientifiques. Signé en 1959 par 12 pays (l’Argentine, l’Australie, la Belgique, le Chili, la France, le Japon, la Nouvelle-Zélande, la Norvège, l’Union sud-africaine, l’URSS, le Royaume-Uni et les ÉtatsUnis), rejoints par 42 autres États, le Traité sur l’Antarctique dispose que le « continent blanc » est réservé exclusivement aux activités pacifiques et scientifiques. Il a également bloqué toute revendication territoriale et promeut la coopération internationale. Les États parties organisent annuellement et à tour de rôle une réunion consultative du Traité sur l’Antarctique (RCTA). En 2021, la 43e RCTA est organisée par la France et se tient à Paris du 14 au 24 juin 2021. Dans son message d’ouverture officiel, le Premier ministre, Jean Castex, a salué la mobilisation de la société civile et l’engagement de 26 villes françaises qui se sont rassemblées autour d’une grande manifestation culturelle et scientifique 2021: l’Été polaire. Pendant quatre mois, les hôtels de ville et les bâtiments officiels de notre pays porteront les couleurs de l’Antarctique. Pour partir à la découverte de ces mondes polaires, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, dans le cadre de cette 43e RCTA, soutient l’exposition « La Banquise, sens dessus dessous ».

Quels sont les objectifs des réunions consultatives du Traité sur l’Antarctique ? Il s’agit notamment d’étudier, formuler et recommander aux gouvernements des mesures destinées à faciliter : 

  • la recherche scientifique dans l’Antarctique
  • la coopération scientifique internationale dans cette région 
  • l’exercice des droits d’inspection prévus à l’article VII du Traité.

Les RCTA traitent également de l’exercice de la juridiction dans l’Antarctique et de la protection et de la conservation de la faune et de la flore. L’Antarctique recèle une biodiversité exceptionnelle, ce qui en fait un laboratoire privilégié pour la coopération internationale et la recherche scientifique dans de nombreux domaines : climatologie, ciences de la terre, biologie, astronomie, médecine...

BANQUISE BORDEAUX

Articles similaires

Le programme "Les sentinelles du climat" se décline en Occit... Modification, disparition ou remplacement d’espèces, l’impact du changement climatique sur la biodiversité n’épargne pas nos régions. Lancé il y a 6 ans en Nouvelle-Aquitaine pour mesurer l’ampleur du...
Pyrénées : la nécessaire adaptation au changement climatique Une centaine d'experts se sont réunis début juillet à l'occasion du premier séminaire de transfert et de replicabilité du projet européen LIFE MIDMACC visant à aborder la gestion intégrée du paysage d...
Les forêts : une source de bien-être Depuis toujours, la forêt inspire, réveille les sens et l’imaginaire, effraie parfois… mais ne laisse jamais indifférent. Sécheresses, parasites… La santé des forêts françaises se dégrade et les fores...
Vers une extinction du Lézard vivipare dans le massif des la... La question se pose alors même que nous célébrons le 02 février la journée mondiale des zones humides : le Lézard vivipare (Zootoca vivipara louislantzi) serait-il menacé d’extinction dans le triangle...
Bordeaux : imaginons demain avec Rob Hopkins Mardi 2 février 2021 à 10 heures, la Ville de Bordeaux invite le grand public, et les jeunes en particulier, à imaginer demain avec Rob Hopkins, le fondateur du mouvement international des villes en t...