Esclavage : Bordeaux poursuit le travail de mémoire

Premier port colonial et troisième port négrier entre le 17ème et le 19ème siècle, Bordeaux a engagé un profond travail de mémoire depuis plus de 10 ans, notamment au travers de l'ouverture de salles sur l'esclavage et la traite négrière au Musée d'Aquitaine.

Bordeaux a profité au 18ème siècle de l'esclavagisme, que ce soit par la traite négrière ou par le commerce en droiture, accumulant, à travers ce système de prédation indigne, de grandes richesses sans lesquelles la ville ne serait peut-être pas ce qu'elle est aujourd'hui

La Ville de Bordeaux organise du 10 au 23 mai 2022, les Journées de la Mémoire autour des commémorations de l’esclavage, la traite négrière et leurs abolitions : plusieurs temps forts sont proposés avec des associations et des institutions bordelaises. Bristol en sera l’invitée d’honneur. Ville jumelée à Bordeaux depuis 1947, elle a été le deuxième port négrier de Grande-Bretagne (2064 expéditions parties pour les côtes africaines).

AOL En savoir plus

memoire-esclavage-bordeaux.fr

 Le 10 mai 2022 est un anniversaire important : il marque les 20 ans de la loi reconnaissant l'esclavage comme crime contre l'humanité, dite loi Taubira, qui a enfin permis de transmettre une histoire, ses mémoires et de ne plus ignorer ses victimes. Bordeaux a profité au 18e siècle de l'esclavagisme, que ce soit par la traite négrière ou par le commerce en droiture, accumulant, à travers ce système de prédation indigne, de grandes richesses sans lesquelles la ville ne serait peut-être pas ce qu'elle est aujourd'hui.

memoire bordeaux esclavage 22

Cérémonie du 10 mai

Cette nouvelle édition débutera mardi 10 mai, Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition, par l’inauguration à 12h30 de l’exposition « Nous et les Autres, des préjugés au racisme » au Muséum de Bordeaux sciences et nature. Elle se poursuivra à 17h avec un spectacle au CAPC, puis sur les quais avec la cérémonie officielle de commémoration à 17h30 devant la statue de Modeste Testas face à la Bourse maritime en présence de Pierre Hurmic maire de Bordeaux. A 19h30 à l’auditorium du CAPC, les Journées de la Mémoire seront officiellement ouvertes autour d’une table-ronde sur les politiques mémorielles de Bordeaux et Bristol.

Nouvelle dynamique mémoire

Du 10 au 23 mai, 11 projets portés par des associations locales seront proposés aux Bordelaises et Bordelais. La Ville engagera également une nouvelle dynamique en faveur d’un faire mémoire collectif opérant dans l’espace public, avec la poursuite du travail sur les plaques de rue biographiques de personnalités, bordelaises ou non, impliquées dans la traite et l’esclavage. A ce titre, une nouvelle plaque posée place Mareilhac, remplacera celle de 2020 avec un nouveau texte rédigé par un groupe de travail dédié. Deux nouvelles plaques seront également posées rue Colbert. La pose de plaques de rues biographiques et pédagogiques se poursuivra bientôt dans toute la ville.

Trous de Mémoires : la traite des noirs et l’esclavage à Bordeaux

Jamais la ville de Bordeaux n'avait questionné son passé négrier. C'est chose faite avec ce documentaire qui nous entraîne sur les quais et dans les rues de Bordeaux où sont inscrites, de manière indélébile, comme dans les mémoires, les traces du passé douloureux et d'un drame humain sans précédent, la traite négrière

Réalisation : Batiste Combret ; Sébastien Gouverneur; Nicolas Guibert

+ d'infos de Bordeaux Métropole

Eysines : Raid des maraîchers
Eysines : Raid des maraîchers
  • Clément Jouhanet
  • 26 Mai
Le BLIB, le festival de la bière version Bordeaux
Le BLIB, le festival de la bière version Bordeaux
  • Clément Jouhanet
  • 25 Mai
Jumping des Sables un rendez-vous unique à Arcachon
Jumping des Sables un rendez-vous unique à Arcachon
  • Valérie Durbec
  • 24 Mai