Bordeaux : engagement contre les violences sexistes et sexuelles

Il y a cinq ans, le mouvement #MeToo, fondé par l’activiste Tarana Burke en 2006, a pris de l’ampleur et déclenché une mobilisation mondiale créant un sentiment d’urgence en matière de prévention et d’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles.

Depuis lors, une prise de conscience et un élan sans précédent ont vu le jour grâce au travail acharné des activistes de base, des défenseuses et défenseurs des droits humains des femmes et des défenseuses et défenseurs des droits des survivantes dans le monde entier pour prévenir et éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles.

A l’occasion du 25 novembre, Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, la Ville de Bordeaux a rappelé son soutien à ce sujet de société et a lancé plusieurs actions visant à prévenir et à lutter contre les violences sexistes et sexuelles.

femme 251122Campagne de prévention et de sensibilisation contre les violences sexistes et sexuelles à l’occasion de journée internationale de lutte pour l'élimination de la violence envers les femmes. Affichage en ville et distribution dans des commerces et les structures partenaires de visuels avec le violentomètre et les numéros et contacts utiles sur le territoire bordelais : 12 000 marques pages dans les librairies, le réseau des bibliothèques de la ville et les bibliothèques universitaires et 40 000 sacs à pharmacies ainsi que 50 000 sacs à baguette

Soutien à plusieurs initiatives droits des femmes et lutte contre les violences dans le cadre de la Quinzaine de l’égalité, parmi lesquelles :

  • 25 au 27 novembre : Festival du film Justice et Droits Humains - 2ème édition 2022 sur les droits des femmes
  • l'exposition photographique et sonore « Paroles de femmes » du collectif fédéré par La Ruche Bordeaux installée sur la place Gambetta jusqu'au 27 novembre

Extension du dispositif « Où est Angela » contre les violences sexistes et sexuelles dans l’espace public et déploiement auprès des établissements municipaux : musées, bibliothèques, mairies de quartier où les agents municipaux sont progressivement formés à la prévention des violences sexistes et sexuelles et à l’accueil des victimes.

Soutien aux actions et associations qui luttent contre les violences faites aux femmes et à leurs enfants, notamment :

  • o   L’APAFED (Association Pour l’Accueil des Femmes en Difficulté) informe, accompagne et héberge les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants. Une équipe pluridisciplinaire dédiée propose des hébergements et un accompagnement adapté aux besoins de chaque personne suivie (accompagnement social, juridique, psychologique)
  • o   Le Point infos femmes : ouvert en 2020, le Point info femmes est un point d'écoute et d'information sur les violences sexistes et les droits des femmes. Des professionnelles du CACIS et du CIDFF Gironde (juriste, psychologue et travailleuse sociale) accueillent les femmes et les orientent vers les structures locales existantes. Il est soutenu par la Préfète de la Gironde, la Ville de Bordeaux, Auchan Mériadeck et le centre commercial Mériadeck.

Hébergement :  consolidation du dispositif des baux glissants (5 logements sont financés par la Ville via l’APAFED) et financement de nuitées d’hôtel pour les femmes qui nécessitent un éloignement immédiat mais n’ont pas d’alternative de logement (12 000€ annuels dédiés)

WebUn site dédié  Accueil - Infos Violences Femmes Bordeaux (infos-violences-femmes-bordeaux.fr)

ending violence against women 2022

Quelques chiffres

Lutte contre les violences

Etude nationale du ministère de l’Intérieur sur les morts violentes au sein du couple, sortie fin aout 2022 : en France 143 morts violentes en 2021 contre 125 en 2020

Parmi les 143 victimes au national en 2021, ce sont en grande majorité des femmes : 122 femmes sur 143 personnes, tuées par un conjoint ou un ex-conjoint, contre 102 l’année dernière. Ces chiffres font état d’un retour au niveau de 2018 (121 victimes), c’est une femme tuée tous les trois jours > Hausse de 20 % en un an (en 2020, « seulement » 102 femmes tuées contre 146 en 2019)

Au niveau local : 6 faits pour la Gironde en 2021, qui fait partie des départements où il y a le plus grand nombre de faits.

  • A Bordeaux :  250 plaintes mensuelles en 2021. En 2022, le cap de 292 plaintes mensuelles a été franchi
  • 2021 : 3306 plaintes enregistrées et déjà 2005 plaintes enregistrées pour les 6 premiers mois de 2022

Hébergement

Places d’hébergement en hausse pour le département de la Gironde : 34% d’augmentation en termes de places en 2022 avec 218 places destinées aux femmes victimes de violences au total pour la Gironde. Mais reste insuffisant.

2022 : Au 14/11/2022, on dénombrait 118 féminicides depuis le début de l'année 2022 (Nous toutes)

Les chiffres de référence sur les violences faites aux femmes
Arrêtons les violences (arretonslesviolences.gouv.fr)