Exposition Nanda Vigo, l'espace intérieur au madd-bordeaux

Le madd-bordeaux met à l’honneur le travail de Nanda Vigo (1936-2020), artiste, designer et architecte italienne. Cette première monographie en France propose un nouveau regard sur son œuvre à travers une expérience immersive inédite dans l’univers lumineux et sensoriel de l’artiste.

Figure pionnière, Nanda Vigo a marqué la seconde moitié du XXe siècle par sa démarche avant-gardiste, reconnue et partagée avec les plus grands acteurs de la scène artistique italienne : Piero Manzoni, Lucio Fontana, Gio Ponti ou encore Ettore Sottsass. Cette exposition, organisée en collaboration avec l’Archivio Nanda Vigo, dévoile la puissance radicale et totale de son œuvre.

Nanda Vigo, l’espace intérieur
Exposition présentée jusqu'au 8 janvier 2023 au madd-bordeaux

Nanda Vigo, l’espace intérieur est une exposition présentant le travail de l’artiste à travers des installations immersives. Y sont abordés l’architecture, l’art et le design comme autant de champs de création totale, pour donner à voir, à percevoir et à ressentir toutes les dimensions de son travail. Plus qu’un déroulé chronologique de sa carrière, il s’agit d’une expérience permettant au public de vivre la dimension hors cadre de son œuvre.

« J’ai cherché la dématérialisation de l’objet à travers la création de fausses perspectives, de telle sorte que l’espace autour de la personne qui regarde s’identifie à l’objet lui-même. » Nanda Vigo, 2006

Espace dédié à la collaboration entre Nanda Vigo et l’éditeur Arredoluce de 1968 à 1972  Musée des Arts décoratifs et du Design, Bordeaux © Valérie SadounEspace dédié à la collaboration entre Nanda Vigo et l’éditeur Arredoluce de 1968 à 1972
Musée des Arts décoratifs et du Design, Bordeaux © Valérie Sadoun

Qui est Nanda Vigo ?

Originaire de Milan et formée à l’EPFL, École polytechnique fédérale de Lausanne, Nanda Vigo (1936-2020) se fait remarquer dès les années 1960 par son approche transversale des arts, de l’architecture et du design. Figure importante de la scène artistique italienne des avant-gardes, elle a toujours privilégié l’expérimentation et l’exploration.Nanda Vigo 02

A partir de 1959, elle fréquente l’atelier de Lucio Fontana, avant de se rapprocher des artistes Piero Manzoni et Enrico Castellani, qui ont fondé la galerie Azimuth à Milan. C’est au cours de cette période qu’elle découvre les artistes et les lieux du mouvement ZERO en Allemagne, aux Pays-Bas et en France. Entre 1964 et 1966, elle participe à de nombreuses expositions ZERO en Europe ; en 1965, elle organise la légendaire exposition Zero Avantgarde dans l’atelier de Lucio Fontana à Milan.

Entre 1965 et 1968, elle signe l'intérieur de Lo Scarabeo sotto la foglia, une maison développée à partir des plans initiaux de Gio Ponti et construite par Giobatta Meneguzzo à Malo dans le nord de l'Italie. En 1971, elle reçoit le New York Award for Industrial Design, pour la lampe Golden Gate produit par Arredoluce et réalise un de ses projets les plus emblématiques pour la Casa Museo Remo Brindisi à Lido di Spina. En 1976, elle remporte le premier prix Saint-Gobain pour le design du verre et, en 1982, elle participe à la 40e Biennale de Venise.

Les créations de Nanda Vigo sont présentées en permanence au Museo del Design de la Triennale à Milan, dans la collection du ministère des Affaires étrangères italien, au Museo del Novecento de Milan et au Castello di Rivoli. En 2014, elle expose au Guggenheim Museum de New York dans le cadre de la rétrospective consacrée à ZERO. En 2015, à l’intérieur du programme de l’exposition Zero. Die Internationale Kunstbewegung der 50er und 60er Jahre, elle expose au Martin-Gropius-Bau de Berlin et au Stedelijk Museum d’Amsterdam.

Portrait de Nanda VigoPortrait de Nanda Vigo, pour la couverture de Domus en 1985 © Gabriele Basilico - Archivio Nanda Vigo, Milan

Une exposition immersive

Afin de transmettre la valeur contemporaine, novatrice et totale de l’œuvre de Nanda Vigo, plusieurs environnements et installations historiques, aujourd’hui démolis pour la plupart, seront reconstitués. Plongés dans une expérience sensorielle laissant place à l’introspection, les visiteurs pourront alors saisir la dimension expérimentale de sa démarche. Le verre, l’aluminium, le miroir ou encore les néons, matériaux caractéristiques
de son travail, se feront écho pour solliciter nos sens et donner une matérialité à la réflexion philosophique de Nanda Vigo. Seront ainsi présentés ses objets iconiques comme les Cronotopo (qui signifie « espace-temps ») conceptualisés comme un domaine de recherche expérimentale capable d'élargir les effets d'éclairage et les perceptions de la forme à travers le verre et le néon. Dès 1959, Nanda Vigo dépasse le cadre et sort de l’œuvre
pour toucher le spectateur : l’image devient un environnement dans lequel vivre, agir et réagir.

L1010153Nanda Vigo, Ambiente Cronotopico, 1968-2021 - Courtesy of Archivio Nanda Vigo
Musée des Arts décoratifs et du Design, Bordeaux - © Valérie Sadoun

Nanda Vigo au musée des Arts décoratifs et du Design

Présenter l’œuvre de Nanda Vigo au madd-bordeaux, c’est donner l’occasion aux visiteurs de s’imprégner de son travail avant-gardiste et si singulier, afin d’en saisir la dimension toujours actuelle. Affranchie des contraintes de la représentation, Nanda Vigo a construit sa vie et son œuvre avec l’envie de briser les limites de l’espace. Ses réalisations à la fois expérimentales et immersives sont le témoignage de son autonomie d’action et de pensée, et le produit d’une artiste convaincue que l’art est une projection portant en elle la forme de la société à venir.

Nanda Vigo est une travailleuse acharnée qui a su se renouveler sans cesse tout en restant fidèle à sa recherche conceptuelle. Elle a produit une œuvre considérable et a toujours lutté contre la catégorisation de son identité en tant que femme, artiste, designer et architecte. Elle a déclaré qu'au cours de sa carrière, elle a dû travailler plus dur que certains de ses collaborateurs et amis afin de s'imposer et obtenir le succès qu'elle méritait dans l'univers majoritairement masculin des avant-gardes. Grâce à sa forte personnalité et sa production innovante, elle a gagné le respect des plus grands artistes, tels que Otto Piene, Gio Ponti et Lucio Fontana avec lesquels elle collabore à plusieurs reprises. Cependant, en dépit de ce parcours remarquable, et comme beaucoup d’autres femmes artistes ou designers, son travail n’a pas encore acquis aujourd’hui la reconnaissance qu’il mérite.

Espace dédié à la collaboration entre Nanda Vigo et l’éditeur Arredoluce de 1968 à 1972 Exposition Nanda Vigo, l’espace intérieur du 7 juillet 2022 au 8 janvier 2023 Musée des Arts décoratifs et du Design, Bordeaux © Valérie SadounEspace dédié à la collaboration entre Nanda Vigo et l’éditeur Arredoluce de 1968 à 1972 
Musée des Arts décoratifs et du Design, Bordeaux © Valérie Sadoun

Organisée en collaboration avec l'Archivio Nanda Vigo – fondé à Milan par l’artiste elle-même en 2013 -, cette exposition, qui sera sa première monographie en France, est à la fois un hommage à son travail et à sa figure de pionnière en tant qu'artiste interdisciplinaire.