Musée de la faïence de Samadet

musee-samadetDécouvrir pourquoi et comment une manufacture royale de faïence a pu s’installer au XVIIIe siècle, dans un village niché entre le Tursan et la Chalosse... le musée départemental de la faïence et des arts de la table à Samadet vous donne toutes les clefs de l’histoire. Deux salles d’exposition consacrées à la faïence de Samadet  ....

.... vous invitent à découvrir  cette manufacture et sa production. Des tables dressées vous racontent l’histoire des arts la table et de la gastronomie française depuis le moyen âge jusqu'à nos jours.

"Signatures landaises" proposée jusqu’au 13 octobre 2013 constitue la nouvelle exposition au musée départemental de la faïence et des arts de la table à Samadet.

Qui se cache derrière les céramiques landaises exposées cette année au musée départemental de la faïence et des arts de la table de Samadet ? Des hommes et des femmes souvent anonymes, parfois connus, qui ont laissé un signe, une marque sur les céramiques qu’ils ont réalisées ou
décorées.

musee-samadet-2013Cette exposition propose aux visiteurs de découvrir le patrimoine céramique des Landes, à travers quelques-uns de ses centres de production. Cinq villes, Castandet, Pontenx-les-Forges, Dax, Samadet et Saint-Sever, ont été, à différentes époques, du Moyen Age au XXe siècle, des lieux de création céramique. Et si certaines productions ont bénéficié d’une renommée nationale, comme la faïence de Samadet, d’autres comme Castandet ou Dax ont été largement diffusées sur le territoire régional.

Une occasion de découvrir des collections de musée inédites, gardées en réserve.

Plus de 120 pièces sont présentées dans l’exposition « Signatures landaises ». Issues d’acquisitions faites par le Conseil général des Landes de 2006 à 2012, d’une donation et d’un dépôt du musée Despiau-Wlérick de la Ville de Mont-de-Marsan, ces pièces n’ont jamais été exposées.

Assiettes, plats, rafraîchissoir à verres, soupières, écritoire, bannes, pots de résines constituent l’essentiel du parcours qui raconte l’histoire de la tradition potière landaise. Dans une ambiance feutrée et un éclairage tamisé, la scénographie invite le visiteur à la découverte de ces céramiques et raconte l’histoire de la tradition potière landaise.

Un programme de conférences, des animations pédagogiques pour les écoles et des ateliers de céramique et de peinture destinés aux visiteurs sont proposés en 2013.

Scénographie de l’exposition
« Du haut de ces vitrines, cinq siècles de céramiques landaises vous contemplent »

Accueilli par le titre en trompe l’oeil de l’exposition « Signatures landaises », réalisé par Jean-Pierre Lejeune, artisan installé dans les Landes, le visiteur pénètre dans une exposition à l’ambiance feutrée.

musee-samadet

Dans la salle d’exposition, les murs d’un bleu profond rappellent le plumage de la palombe, célèbre décor de la faïence de Samadet.

Des jeux de couleurs délimitent les espaces et les productions, renforçant le caractère de chacune. Les oeuvres, valorisées par une scénographie ingénieuse, sont perçues soit du dessus, soit frontalement selon leur forme, leur usage, leur décor.

L’éclairage tamisé et le drapé des vitrines tables valorisent des collections aux couleurs chatoyantes ou aux décors finement réalisés. La cimaise du fond, consacrée aux pièces utilitaires de Castandet, souligne le caractère usuel de ces objets.

L’exposition en chiffres : 500 ans d’histoire landaise / 120 objets / 120 m / 2 d’espaces d’exposition / 5 sites de production / 9 mois de présentation / 1 musée et 1 collection.

Les collections
Les objets présentées dans l’exposition « Signatures landaises » proviennent d’origine diverse :

  • 96 objets font partie des acquisitions réalisées par le musée entre 2006 et 2012. Suivant sa politique d’acquisition, le musée départemental enrichit ses collections par des achats auprès de particuliers, d’antiquaires ou lors de ventes aux enchères.
  • 12 objets font partie d’une donation des « Héritiers d’Aurélie Labarthe » effectuée en 2011 au profit du Conseil général. Cette donation comporte 66 objets, plats, assiettes, provenant de Samadet, de Saint-Sever ou d’autres centres de production aquitains.
  • 12 objets font partie d’un dépôt effectué en 2009 par le musée Despiau-Wlérick de Mont-de-Marsan.

Issues de la Manufacture Royale de Samadet, les faïences sont déposées au musée départemental pour une durée de 10 ans.

Faïence de Samadet

musee-samadet

Histoire de la FAIENCE DE SAMADET
L’abbé de Roquépine, propriétaire de la baronnie de Samadet et des seigneuries voisines, succombant à la mode caractérisée par l’explosion du nombre de manufactures de faïence au XVIIIe siècle, fonde sa propre manufacture à Samadet en 1732, dans le souci de rentabiliser ses terres et d’accroître ses revenus.

Dans sa période faste (1740-1790), la « manufacture royale de fayance » de Samadet, protégée par privilège royal pendant 20 ans, inondera les marchés du Gers et du Béarn, possèdera des magasins dans de nombreuses villes comme Montauban, Toulouse ou la Rochelle et exportera sa production en Espagne, en Europe du Nord et jusqu’aux Antilles.

L’essor de la faïencerie dure 100 ans mais l’engouement, tant pour la faïence fine d’origine anglaise que pour la porcelaine d’origine chinoise, redécouverte en Allemagne au début du XVIIIe siècle, l’industrialisation nécessaire des manufactures correspondant aux besoins du marché, poussent le propriétaire de Samadet, dépassé par les évolutions de la technologie, à fermer les portes de la faïencerie en 1836.

musee-samadet
Programme des conférences 2013 (sous réserve)
  • Le 16 février : « Les céramiques du Sud-Ouest aux XVIIIe et XIXe siècles » par Antoinette Hallé, conservateur général du patrimoine, ancienne directrice du musée national de Céramique de Sèvres.
  • Le 20 avril : « Les poteries de Castandet » par l’association GRECAM (Groupe de Recherche en Ethnographie, Céramologie et Archéologie en Midi-Toulousain).
  • Le 8 juin : « Les faïences de Samadet » par M. et Mme Borredon, Association du Comité de la Faïencerie.
  • Le 7 septembre : « Les manufactures de Saint-Vincent-de-Xaintes (Dax) et de Saint-Esprit (Bayonne) »par Olivier Ribeton, Conservateur du musée basque à Bayonne.
Date non communiquée : « Les porcelaines de Pontenx-les-Forges » par Xavier Petitcol, expert d’art agréé et François Lalanne, membre de la Société de Borda.
Des ateliers à destination des scolaires sont organisés pour accompagner l’exposition. Renseignements au 05 58 79 13 00

LE MUSÉE EST OUVERT
Du 15 janvier au 15 mai : du mardi au dimanche de 14 h à 18 h
Du 16 mai au 30 septembre : du mardi au dimanche de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h 30
Du 1er octobre au 15 décembre de 14 h à 18 h

Pour les groupes, toute l’année sur réservation.
Toutes les salles d’exposition sont accessibles aux personnes handicapées
Musée climatisé.


LE MUSÉE EST FERMÉ :
Les 1er et 11 novembre et du 15 décembre au 15 janvier : tous les lundis, le 1er mai.

Comment y aller ? 

{gmapfp map_centre_id="178" id="178" lmap="542" hmap="400" zmap="13" }

Articles similaires

Bordeaux : le Musée des Arts décoratifs se réinvente Dans son écrin classique de l'hôtel de Lalande, le Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux abrite des collections, meubles, objets, tableaux, vaisselle, témoignant de l’aisance de la ville ...
La Saint Valentin inspire le musée Despiau-Wlérick Dépoussiérer son image, bousculer les idées reçues et faire découvrir le lieux autrement, tels sont les objectifs des animations proposées par le musée. En ce mois de février, l'amour est à l'honneur ...
L’Autre et l’Ailleurs pour partager vos goûts pour l’art Il y a quelques années, et alors qu’ils étaient collègues dans une Startup parisienne, Stéphane et Edouard ne s’étaient jamais parlés longuement. Des "Bonjour", de petits "salut" ou encore quelques so...
Bordeaux : année culturelle 2018 plébiscitée par plus de 600... Confirmant des hausses constantes de fréquentation, les établissements culturels de la Ville de Bordeaux ont accueilli 628 313 personnes en 2018 (musée d’Aquitaine, musée des Beaux-arts, musée des Art...
Exposition Suzanne Lafont, Bordeaux Cette exposition est consacrée à la présentation de la pièce commandée à Suzanne Lafont, par la Métropole dans le cadre de la commande publique artistique Garonne initiée en 2012. Cette œuvre question...