Ecomusée de Marquèze tradition des Landes

Partance - Tourisme
Imprimer Envoyer
Index de l'article
Ecomusée de Marquèze tradition des Landes
Marquèze : un site revisité
Le Pavillon des Landes
Informations et réservations
Comment aller à Marquèze ?

Ecomusee-Marqueze-LandesSi vous vous intéressez aux traditions ancestrales, Marquèze et son train de l’Écomusée assurent dans les Landes, le succès populaire et restent le site idéal en Aquitaine pour une journée de découverte et de promenade, proposant en plus des fêtes, des rencontres autour de la musique ou d’un calendrier traditionnel.

Vincent Nuchy, Maire de Salles et Président du Parc naturel régional des Landes de Gascogne, nous présente cet écomusée unique.

"Marquèze, patrimoine des Landes de Gascogne ... Voilà déjà 40 ans que Marquèze s’offre comme l’un des plus beaux sites à visiter dans le Sud Ouest et comme l’un des plus célèbres musées en plein air en France. Plus de 3 millions de visiteurs ont emprunté le vieux train plus que centenaire, et apprécié sa lenteur pour traverser la forêt des Landes et s’immerger dans un paysage d’un autre âge. Marqueze-2011-04Si le site n’a rien perdu de son charme, 40 ans c’est pourtant l’âge du renouveau. Ayant accumulé savoirs et collections, Marquèze se devait d’en restituer au public la plus belle part. De nouveaux espaces d’expositions s’imposaient pour présenter aux visiteurs des collections qui, pour l’essentiel, leur sont dûes.

Quarante ans c’est le temps donné à plusieurs générations de grandir et à ce pays d’engager une mutation dont il est coutumier. Aussi, après plusieurs années d’études et presque 7 millions d’euros de travaux, Marquèze présente aujourd’hui un nouveau visage : plus convivial, plus diversifié, plus actuel. Avec 3 000m² dans un magnifique et délicat écrin de bois conçu par l’architecte Bruno Mader, Marquèze offre aujourd’hui en gare de Sabres des salles d’expositions, permanente conçue autour d’un parcours interactif et ludique, ou temporaire ouvrant au public les collections du musée.

Les ateliers pour la conservation des collections voisinent avec les réserves les plus fonctionnelles pour conserver la mémoire de ce pays et de son histoire. Plus convivial, le site est conçu pour accueillir un public familial pour une journée de découverte et de promenade et au bout du voyage en train les enfants trouveront, conçus à leur mesure, des outils pour accompagner leur visite.

Plus divers, Marquèze propose des rendez-vous de fêtes tout au long de l’année, des rencontres autour de la musique ou d’un calendrier traditionnel, des nuits surprenantes. Plus complet, Marquèze vous embarque aujourd’hui entre le quartier du xixe siècle et les expositions du Pavillon des Landes de Gascogne à la pointe de l’histoire contemporaine, dans un passionnant parcours à la découverte d’un pays sans cesse renouvelé. Venez vous étonner !"

Lire notre article : Marqueze Change de Siècle
Ecomusée de Marquèze Sabres Landes par Ecotourismelandes

Marqueze : un patrimoine mis en scène

Conçu il y a presque quarante ans aujourd’hui, l’Écomusée de Marquèze reconstitue le cadre de vie de la société de la Grande Lande à l’heure d’une transformation Marquese patrimoine mis en scèneconsidérable. Cette société originale de bergers- agriculteurs, était en telle symbiose avec son environnement, qu’elle disparut lorsque la lande fit place à la forêt. C’est l’histoire de cette métamorphose environnementale et sociale que Marquèze raconte; une histoire prenant la forme d’un grand musée bâti en plein air, construit sur les traces patiemment reconstituées de cette société. Pour reconstituer le cadre de vie de cette société dans son intégralité, Marquèze fut le premier musée en France à faire appel à la technique de transfert des bâtiments.

Les deux tiers, issus des quartiers alentour furent transférés, les paysages, des champs, de la forêt résinée, et jusqu’à l’aire meunière, furent reconstitués pour restituer le quartier tel qu’il se présentait, à l’égal des autres, au xixe siècle. Plus tard, l’Écomusée d’Alsace ou le musée des Maisons Comtoises, s’inspirèrent de cette technique des transferts pour développer leur projet. Dans ce pays, naguère peuplé de bergers-paysans, la race ancienne des brebis de la lande avait quasiment disparu. Elle fut patiemment reconstituée sur le site grâce à un travail de sélection de plusieurs années effectué à partir d’un petit troupeau survivant de l’ancienne race. Les cultures de céréales anciennes, les jardins, les collections remeublant les maisons, les brebis de l’ancienne race landaise, ont parachevé cette mise en scène d’une société à l’aube de sa métamorphose.

Le site de Marquèze parle ainsi des rapports d’interdépendance entre une société et son environnement le plus immédiat, et en ce sens, au-delà des Landes de Gascogne, est porteur d’une histoire universelle.

L’architecture des Landes de Gascogne mise en scène

Par leur ancienne réputation de terres incultes, et donc peu intéressantes, les Landes de Gascogne ont pu conserver, plus ecomusee_marqueze_03.jpgque tout autre région, leurs habitations traditionnelles et un fond de vie patriarcale. L’habitat landais est ainsi un des plus spécifiques qui puisse se trouver en France et l’écomusée de Marquèze articule les bâtiments et leur paysage environnant, le tout conservé « in situ ».

Cette architecture est aussi et avant tout un marqueur de la distinction sociale. Schématiquement, trois types de maisons peuvent être retenus correspondant aux trois catégories proprement paysannes. La « maison de maître », à trois eaux et à façade–pignon avec auvent, constitue l’emblème de la classe des propriétaires-laboureurs. Le deuxième type est une maison rectangulaire, avec toit à quatre eaux, sans auvent, fort répandue dans la lande, assimilable à la classe des métayers. Le troisième type, enfin, moins bien défini, est celui d’une maison bien modeste, avec toit à quatre eaux, d’une architecture toute simple et d’une capacité fort réduite (deux ou trois pièces) : c’est celle que les propriétaires réservaient aux brassiers ou éventuellement aux domestiques.

L’architecture landaise, mise en exergue à Marquèze, est remarquable, tout d’abord par les matériaux employés: bois et torchis pour l’essentiel puis par le style des maisons grand-landaises.

Marqueze : Une maison emblématique

La maison de maître de Marquèze est représentative de l’architecture landaise. La maison est rectangulaire. Il n’y a pas d’étage, mais un simple grenier. Du côté des vents océaniques, à l’Ouest, une troisième pente au toit préservait des intempéries. Au contraire, le pignon façade s’ouvrant à l’Est est l’originalité de cette maison. Précédé habituellement par un auvent charpenté (Estantade), où les assemblages sont d’autant plus habiles qu’ils utilisent les bois que l’on possède, souvent recourbés.

Cet auvent est un lieu important, puisqu’il constitue un espace de frontière entre l’extérieur et l’intérieur. Des deux côtés s’élèvent les logements. Sous l’auvent, une porte centrale donne accès au «sol», pièce commune. Toute la beauté de l’ensemble naît de la juste proportion des masses construites et dans une certaine souplesse des lignes. À l’intérieur, les pièces sont disposées de part et d’autre de l’auvent et de la salle commune. Le sol est amélioré par un carrelage de terre cuite. La cuisine comporte une cheminée à feu découvert.

Est encore en place un tournebroche à contrepoids, assurant la régularité de la cuisson devant le feu, des rôtis présentés sur une broche. Un «potager» maçonné est un élément indispensable dans la cuisine, pour y cuire à petit feu des plats mitonnés, sur la braise prise à l’âtre et sur du charbon de bois, préparé dans une meule montée dans la forêt. Pour les boeufs de travail, une place leur était réservée, hors de la chambre mais près d’elle. Par une ouverture, l’ « estaouli », on pouvait percevoir leur souffle, et surtout leur donner la ration de foin ou de feuillage dont ils ont besoin deux fois par jour.

Marqueze-Maison-Mouton-FG_PNRLG

Marqueze : Les bâtiments d’exploitation

On observe deux types de bergeries :

  • la bergerie-parc de construction analogue à celle de la maison même,
  • la bergerie-borde, plus archaïque, avec son toit à forte pente couverMarquezet en chaume de seigle ou d’ajoncs.

Le poulailler perché affecte une disposition particulière aux Landes. Pour être à l’abri des renards, écartée de l’humidité et de la gelée du sol, c’est une volière légère en bois montée sur quatre poteaux de 2,50 m. Le plancher est à claire-voie, pour laisser tomber la fiente au sol. Une échelle inclinée permet seulement à la volaille d’y accéder.
Le four à pain est en briques cuites au soleil, recouvert de torchis. La coupole de sa voûte est protégée par un toit d’une seule pente, incliné d’avant en arrière. Le moulin de Marquèze est un moulin mu par l’eau. Cette unique industrie alimentaire de l’époque est une construction coûteuse. Il a fallu aménager le ruisseau, l’Escamat, pour obtenir une chute d’eau faisant tourner une roue à aubes actionnant les meules de pierre. Construit en bois, il jouit d’une charpente particulièrement résistante pour supporter l’ébranlement du mécanisme.

Une société paysanne au seuil du xxe siècle

Dans cette société paysanne, le maître ou propriétaire, est le personnage dominant. Propriétaire d’une ou de plusieurs exploitations, il met en valeur ses terres selon le principe du métayage agricole, confiant à une ou plusieurs familles de métayers le soin de l’exploitation. Le partage des récoltes se fait en fin de saison selon des règles codifiées mais parmi lesquelles s’opèrent cependant des variantes d’une commune à l’autre. Au premier échelon de l’échelle sociale, le brassier, qui ne disposant que de la force de ses bras, est assimilable au serviteur.

C’est souvent dans cette catégorie sociale que l’on trouve les bergers. Dans cette société le meunier est un homme à part. Situé à l’écart du quartier il est aussile maillon essentiel à la transformation des récoltes qui nourrissent la communauté. Prélevant sa part sur les moutures produites il détient là un pouvoir considérable, objet également de toutes les suspicions. Parfois propriétaire de son moulin, travaillant à son propre compte il peut être aussi métayer travaillant pour le compte d’un propriétaire.

En 1890, la nouvelle économie forestière a remplacé progressivement une vieille économie autarcique, organisée autour de la culture de céréales grâce à l’élevage d’ovins sur les immensités de lande. Le travail des métayers était alors de plus en plus consacré à la récolte de la résine ; avec le bois, l’essence de térébenthine, la colophane, la Grande Lande exportait de plus en plus loin davantage de richesses tirées de la forêt. Les bergers sur échasses disparaissent alors du paysage avec leurs troupeaux désormais inutiles.

L’originalité du parcours de visite de Marquèze est faite d’un équilibre entre l’authenticité des lieux et le plaisir de la découverte proposé aux visiteurs. Dans ces espaces les enfants sont aujourd’hui accueillis comme des visiteurs privilégiés.



Plus d'articles :

» Le Dessin de la Semaine de Philippe Tastet

Les vacances à la mer, quel bonheur ! Mais attention… LA MER EST DAN-GE-REUSE ! Heureusement, les Maîtres Nageurs Sauveteurs veillent.Vous avez échappé à l’accident de voiture, au déraillement du train, au crash de l’avion, vous voici...

» Landes : les spots de la Côte sud meilleure destination de surf ?

Landes Côte Sud, où le vert de sa Grande Forêt de pins rejoint le bleu de l’Océan Atlantique, est la destination idéale pour tous les visiteurs, français, européens, ou du reste du monde. Avec un choix de logement qui convient à tous les...

» Mont-de-Marsan : Fêtes et Férias de la Madeleine

Avec les fêtes de La Madeleine, Mont-de-Marsan adopte un rythme venu d'Espagne. Au son des bandas pendant 5 jours et ce dès le premier mercredi après le 14 juillet, des milliers de "Festayres" se pressent adans les "Bodegas y Casetas" alors que...

» Landes : Musicalarue festival de Luxey

Un nouvel été en Haute Lande ?... Musicalarue, pour sa nouvelle édition estivale, vous invite une fois de plus à partager vos journées entre spectacle vivant,musique et arts de rue. La musique sous toutes ses formes et les arts de la rue...

» Aquitaine : Fête de la Musique

Synonyme de partage et de découverte, la Fête de la Musique fédère le 21 juin, jour du solstice d’été, mélomanes et musiciens, qu’ils soient amateurs ou professionnels, en les invitant à descendre dans les rues pour célébrer ensemble...
Page FacebookPage TwitterInstagramNos flux RSS

Météo en Aquitaine

Ville  
[Voir tout l'agenda]

LES BORDEAUX

Les Bordeaux - Itinéraires Vignobles se décline également en version papier diffusée à plus de 100 000 exemplaires dans 1000 points distincts de Gironde. Consultez et téléchargez ici la version interactive du millésime 2014-2015 de notre publication consacrée à l'oenotourisme et aux vignobles du Bordelais

Découverte de l'Aquitaine

Atelier Sdez
surf
surf-hotel