Saint-Sever, deux mille ans d’histoire

Saint-Sever, Cap-de-Gascogne, capitale des Landes intérieures
Saint-Sever, Cap-de-Gascogne, capitale des Landes intérieures

Perché sur un piton rocheux dominant l’Adour, Saint-Sever est situé au sud de la plaine des Landes et au commencement des vallons de Chalosse. Tirant une partie de ses richesses du fleuve et de sa position centrale entre le littoral et les terres fertiles du pays d’Oc, un bourg se forme autour de ....

..... l’abbaye bénédictine fondée à la fin du Xe siècle par Guillaume Sanche. Déjà appelé Caput de Gascogna à la période médiévale, Saint-Sever jouit d’une position stratégique, à la frontière de la plaine des Landes et du massif de la Chalosse.

L’abbaye est aujourd’hui inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco - depuis 1998 - au titre des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Couvents, hôtels particuliers et métairies donne son cacher à la ville et composent un tableau varié des architectures et du mobilier d’Ancien Régime.

St Sever Cap Gascogne 2017d
Vue de la ville Manuscrit de Don Du Buisson XVIIe siècle © Archives municipales

De la villa antique aux extensions du XXe siècle : l’histoire d’un territoire

Des traces d’occupation humaine sont attestées dès l’âge du fer sur le plateau de Morlanne, lieu où devait se trouver le Palestrion, palais légendaire du gouverneur romain Adrien, puis résidence des comtes de Gascogne. Sur une butte secondaire s’établit l’abbaye au Xe siècle et autour d’elle, un bourg commerçant. Pôle attractif durant plusieurs siècles, Saint-Sever voit s’installer les grandes familles bâtissant leur demeure dans le centre-ville et posant les jalons du territoire rural peuplé de nombreuses métairies.

Saint-Sever : un pôle religieux attractif

L’abbaye de Saint-Sever, classée au titre des chemins de Saint-Jacques à l’UNESCO, jouit d’une certaine réputation. L’hôtel Bourrouilhan XVIe siècle © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général - Michel DubauL’hôtel Bourrouilhan XVIe siècle
© Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général - Michel Dubau
Fondée vers 988, elle acquiert une importance toute particulière sous l’abbatiat de Grégoire de Montaner pendant lequel le plan à sept absides échelonnées est décidé et le célèbre Béatus de Saint-Sever est enluminé. A sa suite, différents ordres religieux s’implantent dans la ville, bâtissant des sanctuaires imposants de la période médiévale au XXe siècle.

Saint-Sever politique : la création de la ville moderne par les édifices publics

Dès les premiers temps de la Révolution, Saint-Sever se voit attribuer des fonctions essentielles récupérant notamment le statut de sous-préfecture. Aidée par le contexte révolutionnaire, la ville de Saint-Sever se transforme progressivement pour entrer dans l’ère moderne. De nombreux édifices publics sont construits ou tissant un dense réseau urbain sur le territoire. Ces édifices, souvent sous-estimés rappellent l’importance politique de la ville.

Habiter à Saint-Sever... Les maisons, les hôtels, les demeures et les fermes

Les maisons et les hôtels de la ville contiennent l’histoire de la ville. Des vestiges de différents siècles y sont conservés témoignant d’une ville millénaire qui s’est reconstruite sur elle-même. De l’hôtel de Bourrouilhan caractéristique des constructions du XVIe siècle à la demeure du général Lamarque datée de 1812, Saint-Sever garde des maisons d’exception aux intérieurs majestueux mais aux façades sobres, comme le veut la tradition chalossaise. De même, les fermes de la commune rendent compte d’une réalité territoriale. Les fermes du nord reprennent le type des fermes de l’Adour alors que celles situées au sud se rapprochent des « maisons blocs » de Chalosse.

Un ouvrage pour découvrir le patrimoine de la ville

La commune de Saint-Sever attache un intérêt majeur à la préservation et à la valorisation de son patrimoine qu’elle considère à la fois comme une part essentielle de son identité et un levier remarquable en termes d’éducation et de développement culturel et touristique. St Sever Cap GascogneC’est pourquoi elle s’est engagée dans une démarche d’inventaire du patrimoine, sous la responsabilité scientifique de la Région Nouvelle-Aquitaine. L’objectif était de réaliser un recensement complet de son patrimoine architectural et mobilier et de constituer un socle de connaissances sur l’ensemble de son territoire.

Accompagnée par la Région, Saint-Sever, capitale des Landes intérieures, a entamé en 2014 une politique de valorisation. Un travail d’inventaire sans précédent a ainsi était mené durant deux ans par Marie Ferey, historienne de l’art diplômée de l’Ecole du Louvre.

Au total, 1 055 photographies auront été prises, 176 édifices visités, 620 documents consultés et 302 maisons étudiées ! Effectué en relation avec le service du Patrimoine et de l’Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine et la municipalité, le travail de l’historienne permet de retrouver l’évolution de la ville et de sa campagne.

C’est ce résultat qu’elle présente dans le très beau livre Saint-Sever, Cap-de-Gascogne. L’ouvrage est édité dans la collection Visages du patrimoine en Aquitaine créée par la Région pour faire connaître au public les principaux résultats des enquêtes du service de l’Inventaire. Au total, quatre itinéraires permettent de découvrir la ville sous tous ses aspects et de revisiter sa riche histoire.

Le travail de l’historienne devra en outre servir d’appui à la préservation et la valorisation de son patrimoine, démarche qu’accompagne la Région depuis de nombreuses années à travers son programme de restauration des Monuments historiques.

St Sever Cap Gascogne


Crédit photo © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général - Michel Dubau

Articles similaires

Saint-Sever - Cap de Gascogne Saint-Sever, importante cité du Moyen âge, est la clef du passage entre la plaine de pins et la Chalosse vallonnée. Son emplacement stratégique surplombant l’Adour explique son occupation dès la proto...