Gironde : découverte de la Commanderie hospitalière de Sallebruneau

  • Catégorie : Partance - Tourisme

Commanderie hospitalière de SallebruneauAu coeur de l'Entre-Deux-Mers, à mi-chemin entre Rauzan et Sauveterre-de-Guyenne, dans un paysage vallonné couvert de vignes et de forêts, se dresse la commanderie hospitalière de Sallebruneau, sur la commune de Frontenac. Elle est constituée par deux édifices accolés : l'église au sud et le logis au nord. Son plan s'inscrit dans un quadrilatère qui ...

... a pour dimensions extérieures : 19,5 mètres sur 24,6 mètres. Malgré les dommages apportés au cours des siècles passés Sallebruneau reste dans son état actuel la commanderie qui a le mieux conservé son aspect médiéval en Aquitaine.

L'édifice

L’église fut édifiée à la fin du XIIème ou au début du XIIIème siècle. Le plan est simple : une nef unique, rectangulaire. Le chevet plat, encadré de colonnes engagées dans les murs, est percé de trois fenêtres hautes en plein cintre à double ébrasement.Commanderie hospitalière de Sallebruneau Le chevet est protégé par trois contreforts presque plats et dans celui situé au centre a été percée la fenêtre axiale du triplet. Des restes de peintures sont encore visibles sur l'intrados de l'arc.

Près de l'angle sud-ouest du mur sud de la nef, un enfeu associé à un ossuaire fut rajouté certainement au XIVème siècle.

Dans la façade occidentale, sans ornementation, s'ouvre une porte ogivale qui possède plusieurs voussures lisses à chanfreins.

C'est probablement au XIVème siècle, que les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem construisirent un logis fortifié qui s'appuie sur le flanc septentrional de l'église. A l'angle nord-ouest, une tour carrée possède en son rez-de-chaussée une porte basse ouvrant sur une cellule voûtée.

Elle est surmontée de deux étages percés d'archères cruciformes.. L'angle nord-est est renforcé par un contrefort saillant servant d'assise à une tourelle hexagonale formant une échauguette. Un contrefort est adossé au mur est, à proximité de l'église et soutient dans sa majeure partie les restes d'une petite échauguette. Les deux échauguettes constituent un ensemble exceptionnel en Aquitaine.

Commanderie hospitalière de Sallebruneau

Son histoire

Quatre étapes majeures jalonnent l'histoire de l'édifice. Les deux premières concernent, l'une, la fondation et la construction de l'église ou chapelle, l'autre, la construction du château ou logis. Elles sont analysées à partir des documents provenant des Archives départementales de Toulouse. Toutefois, une étude des caractéristiques architecturales des deux parties de la commanderie et le fait qu'en 1860 le mur nord de l'église ait conservé une fenêtre romane et ses contreforts extérieurs permettent d'établir que l'église fut élevée plus d'un siècle avant le château.Carte Commanderie hospitalière de Sallebruneau

Quoique nous ne connaissions pas la date exacte de sa fondation, Sallebruneau appartient avant le XIIIème siècle à la seigneurie de Benauges. La commanderie jouit d'une importance locale prépondérante. Elle possède de nombreux biens dans le diocèse de Bazas, notamment la commanderie de Montarouch, le moulin fortifié de Cavignas, l'église du Puch

. Les deux autres étapes correspondent au démantèlement du château et à l'abandon de l'église. Il est très probable que les troubles liés aux Guerres de Religion, particulièrement au cours des années 1574-1575, ont amené la ruine du château puisque les rapports des visites au XVIIIème siècle montrent que cette partie de la commanderie était délabrée.

Le chantier de restauration

L'édifice était lors des premières campagnes de sauvetage, dans un état prononcé d'abandon. Progressivement, une équipe constituée par des responsables et par de jeunes bénévoles a débarrassé avec persévérance le monument de sa gangue végétale ainsi que de masses considérables de matériaux. Leurs efforts ont été récompensés par la mise à jour d'éléments architecturaux d'un réel intérêt.

Puis, les travaux de mise en valeur ont pris le pas sur ceux de dégagement. De nombreux jeunes ont oeuvré et oeuvrent encore à la restauration de cet édifice. Il s'agit en premier lieu de consolider les murs en rejointoyant les assises de pierres et ainsi empêcher l'infiltration des eaux. Il n'est pas question de reconstruire le monument comme on le faisait au XIXème siècle mais de le figer dans ses structures existantes pour éviter une détérioration. La mise en valeur a permis, par un débroussaillage systématique, le dégagement de structures telles que : puits, lavoir, etc.

Commanderie hospitalière de Sallebruneau

Le jardin de plantes aromatiques et médicinales

La situation de la Commanderie sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle, la vocation d'accueil des chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, puis de Rhodes, leurs connaissances sur les propriétés thérapeutiques des simples ont amené l'Association à développer un jardin d'inspiration médiévale à proximité de la Commanderie de Sallebruneau au printemps 1998.

Des recherches dans les ouvrages spécialisés et des visites de sites identiques permettent de l'améliorer régulièrement. Dans un souci de respect historique, il ne rassemble que des espèces végétales connues et utilisées au Moyen Age, toutes référencées dans divers ouvrages mais bien plus d'espèces végétales qu'on pouvait en trouver dans un seul lieu.

Le jardin a été récompensé à deux reprises :

  •  en 2001, le Prix des Fleurons d’Or du Conseil Général de la Gironde,
  •  en 2004, le label de la Société d’Horticulture de la Gironde.

La Commanderie a fait l'objet d’une inscription à l'Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques en 1987. Pour les travaux qu'elle réalise l'Association a été distinguée à plusieurs reprises :
→ 1983, 3ème prix régional de la Caisse Nationale des Monuments Historiques
→ 1984, 1er prix régional de la Caisse Nationale des Monuments Historiques
→ 1997, 1er prix des Fleurons d'Or du Patrimoine
→ 1999, 2ème prix des Fleurons d'Or du Patrimoine
→ 2003, Diplôme d'honneur de la Société Archéologique de Bordeaux
→ 2006 Prix du Patrimoine Régional, Fondation Banque Populaire
→ 2010 Lauréat du Prix des associations, secteur patrimonial dans le cadre d’Agora, Ville de Bordeaux
→ 2012, Médaille de la Ville de Bordeaux, secteur patrimoine et association

Les actions sur le site

  • travaux de sauvetage d’un édifice inscrit : initiation aux matériaux traditionnels et aux techniques de restauration sur un édifice ancien : relevés, calepinage,
  • taille et pose de pierre, moellonnage, jointoiement de moellons pour étanchéité,
  • reprise d'enduis anciens entretien et animation autour du jardin médiéval,
  • préservation et protection du milieu naturel avoisinant le site ,
  • visites guidées,
  • journées pédagogiques pour les scolaires,
  • journées d’information et de découverte.

Commanderie hospitalière de Sallebruneau

Quelques chiffres

  • 40 ans d’actions et de médiation culturelle
  • 7.000 visiteurs accueillis en 2013
  • 350 stagiaires formés depuis 1974

Association Les Recherches Archéologiques Girondines
 30, avenue Jean Cordier 33600 Pessac -  05.56.45.05.46 - 09 63 58 16 94
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - www.assrag.org

Articles similaires

Chantier et stage de sauvegarde de la Commanderie Hospitaliè... Au cœur de l’Entre-Deux-Mers, dans un épais fouillis de ronces et d’arbres, se cachait, mystérieuse, dans les années soixante-dix, la commanderie hospitalière de Sallebruneau. Chaque année, les jeunes...