Château de Biron entre Périgord et Agenais

Aux confins du Périgord Pourpre au Noir, de l'Agenais aux portes de la vallée du Lot, Biron embrasse un large panorama. Un territoire sculpté par son histoire tumultueuse
Aux confins du Périgord Pourpre au Noir, de l'Agenais aux portes de la vallée du Lot, Biron embrasse un large panorama. Un territoire sculpté par son histoire tumultueuse

Siège de l’une des quatre baronnies du Périgord, le château de Biron occupe une position stratégique à la lisière du Périgord et de l’Agenais et à quelques lieues seulement de la bastide de Monpazier. Près de Monpazier, classé Monument Historique, cette forteresse primitive a subi ....

.... de multiples remaniements architecturaux au fil des siècles. Situé dans la vallée de la Lède, dans le Périgord pourpre, l'histoire du château de Biron est liée à la grandeur d’une famille, les Gontaut-Biron, qui tint le fief depuis le Moyen Age (XIème siècle) et durant huit siècles. Sur son piton rocheux entre Lacapelle-Biron et Monpazier, le château de Biron, avec ses tours, son donjon et sa chapelle à toit de bulbe, respire l'Histoire par toutes ses pierres.

En 1938, le marquis de Biron, ruiné, est contraint de vendre son château. Aujourd’hui, propriété du département de la Dordogne, le château, reconnu Site Majeur d’Aquitaine et classé monument historique, présente un ensemble de bâtiments dont la diversité et la juxtaposition de styles témoignent toujours de la puissance passée de cette famille de soldats valeureux et de seigneurs puissants, solidement introduits dans l’entourage immédiat des Rois.

CHATEAU DE BIRON CHATEAU-DE-BIRON

Histoire du Château

Au début du XIIIème , Catholiques et Cathares se disputent la bâtisse et c’est Simon de Montfort qui met fin à ces rivalités en 1214. Durant la guerre de cent ans le château subit de nombreux outrages aggravés par les exactions des grandes compagnies. C’est à la suite d’un de leur forfait que la tour anglaise fut endommagée par un violent incendie.

Chateau de BironA la fin du XVème siècle les deux frères Gontaut rénovent le château dans le style renaissance italienne mêlé, en Périgord, à un gothique tardif et flamboyant.

Les travaux , longs et coûteux, ne sont pas achevés lorsque éclatent les guerres de religion. Armand de Gontaut, Maréchal de France, servit vaillamment Henri IV et fut tué au siège d’Epernay. Son fils, Charles de Biron , également Maréchal de France, servit lui aussi la cause de ce roi. Se croyant mal récompensé de ses services, il conspire avec la Savoie et l’Espagne contre la France, il est capturé, condamné à mort et décapité.

Le château reste vide jusqu’au XVIII ème , le retour de la faveur royale permet de finir sa rénovation et sa décoration.

A noter une loggia aux doubles colonnes qui ouvre sur un escalier de pierre , très en vogue à Versailles. D’autres rénovations sont entreprises au XIXème dans le style de Viollet le Duc. La juxtaposition est l'élément remarquable de ce monument. Il fut et il est encore un lieu de tournage de nombreux films.

Labellisé "Site Majeur d’Aquitaine" en 2011, ce château est avec Bourdeilles, Beynac et Mareuil l’une des quatre baronnies du Périgord. Chaque siècle entre le XIIe et le XVIIIe y a laissé son empreinte, donnant un attrait particulier à cet ensemble architectural exceptionnel. Possibilité de billet jumelé Château de Biron / Cloître de Cadouin

Cinéma, Cinéma…

Le château de Biron représente un paysage fantastique pour le cinéma ! De nombreux réalisateurs sont venus chercher un peu de magie, d’histoire et d’authenticité en ces lieux mythiques. Le château a été le décor, entre autres, de la série TV Jacquou le Croquant de Stellio Lorenzi (1969), de «La Fille de Dartagnan» de Bertrand Tavernier (1994), et du «Pacte des Loups» de Christophe Gans (2001).

Biron Semitour

En savoir plus

 

Articles similaires

Patrimoine : le Grand théâtre - Opéra de Bordeaux Le Grand Théâtre de Bordeaux, ouvrage de style néo-classique de 88 mètres sur 47 et classé monument historique, s'inscrit admirablement dans l'architecture bordelaise héritée du siècle des Lumières. S...
Bordeaux : plébiscite pour les Journées du patrimoine Les Journées du Patrimoine 35ème édition, samedi 15 et dimanche 16 septembre 2018, ont rassemblé à Bordeaux plus de 115 000 visiteurs. Elles confirment une nouvelle fois leur grand succès auprès du pu...
Pau : Journées du Patrimoine dans la capitale du Béarn A Pau plus encore qu’ailleurs, c’est bien la diversité des patrimoines, héritage d’un passé cosmopolite, qui est la matière et le socle d’une identité commune et originale. Entre tradition et modernit...
Patrimoine : visite du Grand-Théâtre de Bordeaux Bordeaux possède en son coeur un monument merveilleux d'élégance. Le Grand Théâtre rayonne depuis plus de trois siècles et porte loin les rêves de ses visiteurs. Avec les opéras de Versailles et de Tu...
Bordeaux fête le Patrimoine : notre selection en images "L'art du partage" au cœur des Journées du Patrimoine. Ce thème qui invite à une édition conviviale, fondée sur le plaisir de l’échange, incarné autant dans la transmission entre générations que dans ...