Montfort-en-Chalosse : tourisme et visite d'une bastide landaise

  • Catégorie : Partance - Tourisme
Les Landes Chalosse : une charmante contrée au paysage vallonné vous proposant authenticité et partage des vraies valeurs. Les gens d’ici vous accueillent et vous font découvrir leur patrimoine, leur gastronomie, leur tradition en toute simplicité.
Les Landes Chalosse : une charmante contrée au paysage vallonné vous proposant authenticité et partage des vraies valeurs. Les gens d’ici vous accueillent et vous font découvrir leur patrimoine, leur gastronomie, leur tradition en toute simplicité.

Belvédère de la Chalosse, à 110 mètres d’altitude, Montfort-en-Chalosse domine un paysage de collines et d’opulents coteaux. Les points de crête nombreux offrent au regard la beauté d’une campagne sereine, bocage, chemins creux, champs céréaliers, bois cachant palombières et champignons A 10 min de Dax et à 6 min de Préchacq les Bains, station thermale .....

....  (Chaîne thermale du Soleil), Montfort-en-Chalosse, commune landaise d'environ 1 600 habitants porte un nom qui fait croire que la localité se trouve sur une hauteur peu commune. En fait, ce n'est qu'un point culminant d'un plateau d'où l'on domine une vaste région allant circulairement des Pyrénées à la vaste forêt des Landes. Par son plan en grilles régulières, on peut penser que Montfort est une Bastide.

C'est-à-dire l’une de ces 300 villes nouvelles qui, à partir du XIIIème siècle, sont nées dans le sud-ouest de la France, à une époque où la population augmentait, et où il y eut nécessité d’accroître les terres à cultiver et de créer des lieux d’échanges.

Montfort-en-Chalosse
Montfort en Chalosse 004

Quatre éléments d’urbanisme caractérisent cette Bastide :

  • son plan rectangulaire très régulier, où la Grand’Rue est l’axe central Est-Ouest, coupé par des rues qui se croisent en angles droits déterminant des îlots eux-mêmes partagés en lots attribués aux habitants,
  • l’absence de place centrale avec les « couverts » à arcades,
  • l’Eglise située en dehors de la Bastide sur l’emplacement de l’ancien bourg (Batsempé),
  • les trois « mirandes » survivance d’anciens lieux de guet.

La visite

Se placer sous la Halle

Vous observez face à vous les rues parallèles. Vous pouvez remarquer à gauche, au-dessus de la boulangerie la partie élevée « la mirande » qui servait de tour de guet. Une gravure du XIXème siècle atteste la présence de la porte d’entrée Ouest (détruite en 1884) à l’entrée de la rue et de la place de Course à l’emplacement de la Halle actuelle.

Les remparts

Dirigez-vous vers le Café du Commerce. Prenez la Rue des Remparts qui mène à ceux-ci. Quand la végétation le permet, on peut apercevoir au sud le clocher de l’église Saint Pierre d’Oiosses. Cette église du XIIème siècle est antérieure à la construction de la Bastide. En contre bas de la route un petit chemin descend, appelé « Les Cent Marches ». Il conduit à une fontaine où l’on allait quérir l’eau. Jusqu’au début du XXème siècle, les femmes allaient y remplir leur cruche. Dans les maisons bourgeoises cette tâche incombait aux domestiques.Fontaine-des-100-marches

Rue de l’Escaraillette

Reprenez la ruelle jusqu’à la Rue de Verdun, engagez-vous dans la Rue du 8 Mai 1945, croisez la Grand’Rue, continuez et pénétrez dans la Rue de l’Escaraillette qui donne une idée de la taille des rues au Moyen Âge. A l’abri on s’entassait dans les bastides. Vous pouvez remarquer entre les maisons des espaces étroits, dont un seul est vraiment resté libre. Ce sont les andronnes, permettant de protéger les maisons en cas d’incendie très redouté dans ces constructions faites alors de bois et de torchis. Peu à peu, on a empiété sur l’andronne et on l’a même supprimée. Au bout de la rue, on voit que ce manque d’espace a même conduit à enjamber la ruelle pour relier deux maisons.

Rue du Vieux Hangot

Atteignez la Rue de la Paix, prenez à gauche, débouchez sur la Rue du Vieux Hangot. Notez les remises avec les portes cochères dans de nombreuses habitations. Cet espace a sans doute été occupé tardivement, et le sol était boueux. La « hangue » en gascon signifie la boue, la fange. L’étroite rue de la Bonne Aventure débouche dans la rue du Vieux Hangot, c’était un lieu de rendez-vous prisé.

Place François Dupaya

Suivez la Rue du Vieux Hangot à droite jusqu’à la Place François Dupaya. Rendez vous au bord de la place en direction du Nord. Imaginez qu’il y a six siècles, ce paysage était en friche avec des bois, des ronces, ce que nous voyons là est le fruit du travail des hommes.

On domine le paysage et on comprend que l’emplacement de la bastide à 110 m d’altitude la mettait à l’abri d’une attaque possible. En contrebas, on voit l’ancienne voie de chemin de fer reliant Dax/Saint-Sever, aujourd’hui reconvertie en Voie Verte.

Poursuivez la visite vers la Grand’Rue. A gauche, la Mairie de style Napoléon III abritait alors, la justice de paix et au rez-de-chaussée la Halle aux grains. A l’entrée de la rue se trouvait la porte Est détruite en 1872. Au-dessus du 1er bâtiment, on voit encore la mirande Est.

Montfort en Chalosse a toujours été un bourg très animé avec d’importants marchés et des commerces en grand nombre. Toutes les maisons de la Grand’Rue abritaient encore dans les années 1950 des boutiques très diverses dont subsistent encore trois devantures en bois. Revenez vers la Halle.

Montfort-en-Chalosse-05
Montfort-en-Chalosse-03

L'église

L’église actuelle de Montfort en Chalosse porte des traces de construction de plusieurs époques et styles. La nef est sans contredit romane, avec le clocher, tous deux aux murs très épais de près de 2 mètres. Derrière le maître-autel se trouvent, à l’abside, 4 arcatures bien romanes reposant sur des colonnes isolées. Elles sont disposées autour de l’hémicycle du chevet, à la partie inférieure.

  • 1er chapiteau (à droite) : tailloir simple cavetMontfort-en-Chalosse-Eglise
    Dans la corbeille sont représentés les vices sensuels par trois personnages : l’un joue du rebec, l’autre du luth, le dernier représente le pêcheur tombant au son des instruments de musique.
  • 2ème chapiteau : rinceaux à palmette sur tailloir
    Représentation des vices spirituels par des oiseaux humiliés qui ont la tête baissée.
  • 3ème chapiteau : tailloir à enroulement à palmette
    Têtes séparées par des palmes et de la bouche desquelles sortent des enroulements. Corbeille et pierres cylindriques gallo-romaines.
  • 4ème chapiteau (à gauche) : rinceaux, bec de canard et figues sur le tailloir
    Sur la corbeille, trois hommes tiennent une de leurs mains dans la gueule de deux lions. C’est le triomphe du juste sur les lions infernaux.
  • 5ème chapiteau (en regardant à gauche)
    Un personnage richement vêtu en tient deux autres par les jambes et ceux-ci le tirent par les cheveux. C’est l’homme triomphant des attaques du monde.
  • Extérieur : de grandes béquilles de bois soutiennent des toits très débordants. Cette petite ville fut anciennement fortifiée comme son nom l’indique.
  • Partie centrale de la nef : superbe grille de communion en fer forgé du XVIIIème siècle. Boiseries de cœur et stalles assorties.
  • Retable et autel de la Vierge à gauche
    Style flamboyant datant de l’époque romantique, en bois doré et marbre blanc. Grille de communion de même style et de même époque. Statue de Notre Dame en stuc doré, un spectre à sa main droite. Elle tient dans son bras gauche l’enfant Jésus jouant avec un oiseau. Les pieds de la Vierge reposent non sur le serpent, symbole de la faute originelle, mais sur Eve, elle-même mordant à pleines dents la pomme fatale.
  • Les orgues très simples datent du XVIIème siècle. Elles ont été construites par un facteur dacquois Micau Caular.

Destination Landes Chalosse, retour aux saveurs

Pauses gourmandes, émotions à vivre,  histoires à découvrir, escapades ... Au sud des Landes, entre océan et Pyrénées se trouve le Pays Adour Chalosse Tursan, né de l’union du fleuve « Adour », des vignobles du Tursan et des coteaux de Chalosse. Ici sous un climat doux et paisible, les bons produits du terroir ont une saveur incomparable et tout au long de l’année de nombreux rendez-vous vous attendent. Venez vite les découvrir !

En savoir plus : http://www.tourisme-montfortenchalosse.fr/

Articles similaires

Le Musée de la Chalosse à Montfort-en-Chalosse A quelques minutes de Dax, entre la forêt de pins et les Pyrénées, la Chalosse, avec son paysage fertile et vallonné, offre un autre visage des Landes. Au domaine de Carcher, tout évoque la Chalosse a...
Rugby : Boniface ou la beauté du geste au Musée de la Chalos... Le Musée de la Chalosse propose à ses visiteurs de découvrir une exposition de clichés retraçant la carrière et le geste rugbystique des enfants du pays de Montfort-en-Chalosse : les frères Boniface. ...