Bourg-sur-Gironde destination vignoble

  • Catégorie : Partance - Tourisme
La cité de Bourg offre à tous ceux qui la rencontrent une harmonie entre son patrimoine architectural, son économie viticole, son activité portuaire de plaisance, ses animations culturelles et populaires, son commerce, son artisanat, son label de village ancien et bien entendu son accueil touristique
La cité de Bourg offre à tous ceux qui la rencontrent une harmonie entre son patrimoine architectural, son économie viticole, son activité portuaire de plaisance, ses animations culturelles et populaires, son commerce, son artisanat, son label de village ancien et bien entendu son accueil touristique

Depuis 2000 ans, que l’on arrive par le fleuve ou par la haute falaise qui la domine, personne ne résiste au charme de Bourg ! Les Romains y fondèrent une première cité, les Anglais y construisirent une citadelle qui devint plus tard la résidence d’été des archevêques de Bordeaux, et .....

.... les Bourquais s’employèrent, entre guerres et conflits, à faire de leur ville et de leur port, un puissant foyer de prospérité. Les Côtes de Bourg sont non seulement une entité administrative et politique situées sur un seul cantonmais surtout une entité géographique, de terroir et de climat, qui, malgré la présence de différents types de sols, peut se définir par un "macroterroir" et un "mésoclimat".

intro

"Petite Suisse Girondine" : c’est sans doute à ces deux derniers que la région doit son surnom poétique couramment utilisé. Car derrière cette flatteuse dénomination et en parallèle de la réalité topographique, se cache la réalité pédologique d’un "sol qui change à chaque pas", comme le disent les Bourquais. La grande force de l’appellation est également de réunir 500 viticulteurs qui s'imposent des règles de production strictes, respectent leur environnement, s'informent et se forment aux techniques les plus pointues. Une appellation toujours en mouvement comme le prouvent, à chaque millésime, des vins d’une grande diversité et le nombre étonnant de nouveaux vignerons venus s’installer là ces dernières années.

Bourg sur Gironde, sur la rive droite de la Gironde

....... De l’histoire au tourisme......

Depuis le deuxième siècle !

Le pays de Bourg-sur-Gironde possède une vocation viticole très ancienne qui remonte au IIème siècle, période où les Romains y enracinent les premiers plans de "Vitis Biturica", l'ancêtre du Cabernet. L'essor de la vigne dans le canton de Bourg est très rapide, en raison de sa situation géographique sur l'axe maritime et fluvial entre les provinces britanniques, la Gaule narbonnaise et Rome. Dès lors, la cité de Bourg devient une importante zone de trafic pour le stockage et l'échange des denrées, mais aussi pour le commerce de l'étain et surtout celui du vin. Cette prospérité va durer jusqu'au IXème siècle, quand la région connaît de nombreuses invasions normandes et barbares.

Bourg sur Gironde, sur la rive droite de la Gironde

La première filleule de Bordeaux

Au XIIIème siècle, le mariage d'Aliénor d'Aquitaine et d'Henri II Plantagenêt aurait pu apporter une certaine paix à la région, mais il n'en est rien à cause de la qualité stratégique du site, convoité par les seigneurs des régions voisines. Bourg sur Gironde, sur la rive droite de la GirondeMais les vins de Bourg continuent à être fort appréciés par l'aristocratie anglaise et c'est par cargaisons entières qu’ils quittent le port pour l'Angleterre.

Dès cette époque, Bourg est appelée "la première filleule de Bordeaux". Du XVème au XVIIIème siècle, le vignoble poursuit régulièrement son expansion. En 1785, des écrits de l'abbé Baurein relatent « la haute estime dont jouissent les vins du Bourgeais » dans l'échelle hiérarchique des vins du Bordelais. On les appelle alors : vins bourgeais, bourgeois ou du bourquais.

Bourg-sur-Gironde, une situation enviée, visite guidée…

Ravissante cité sertie de remparts, Bourg est riche de trésors historiques. La ville se trouve exactement en face du Bec d'Ambès, au confluent de la Gironde et de la Dordogne, qui forme l'estuaire de la Gironde. Au XVIIème siècle, Bourg-sur-Gironde était appelée Bourg-sur-Mer, la ville surplombait la Gironde et non pas la Dordogne comme c’est le cas aujourd'hui. Bourg a toujours été recherchée pour l'intérêt stratégique de sa colline abrupte, située au bord de l'estuaire.

Les Anglais y ont construit une citadelle en 1153 autour de laquelle au fil des ans se sont serrées les maisons. Plus tard, le Château de la Citadelle devint la résidence d'été des archevêques de Bordeaux. La ville possède aussi une multitude d'escaliers qui lui confèrent un caractère pittoresque.Bourg sur Gironde, sur la rive droite de la Gironde

La grande place qui précède l'entrée de la ville occupe l'emplacement d'un ancien bastion de défense, appelé naguère : la porte Saint-André ou "Grand Portal".

Aménagée au XIXème siècle, la place de l'Eperon, qui domine le fleuve et la ville basse, abrite aujourd'hui la Maison du Vin.

En plein centre ville, la place de la Libération, appelée ainsi depuis 1947, est entourée de hautes maisons édifiées au XVIIIème siècle.

A l'un des angles se dresse "la Jurade" dont la belle façade date de 1749. Pendant plus de 100 ans, l'autorité municipale y a élu son siège. Une autre curiosité : la Halle de Bourg-sur-Gironde qui remonte aux XIIème et XIIIème siècles.

Le port était autrefois très actif : pêche, exportation de vins, de pierre de Bourg. Aujourd'hui, il est voué à la plaisance.

Bourg est aussi une ville gastronomique où l'on se régale de lamproies, de crevettes ou d'anguilles, ainsi que de viandes grillées sur sarments de vignes.

Le Bourgeais, découverte du patrimoine

Une campagne exceptionnelle, des sites historiques et des châteaux réputés aux architectures très diverses.Bourg sur Gironde, sur la rive droite de la Gironde Au Nord de Bourg se trouve la Libarde, une crypte romane du XIème siècle.

Près de Tauriac, où s'élève une splendide église romane de style saintongeais, on visite la chapelle des Templiers de Magrigne.

Découverte en 1881, la grotte préhistorique de Pair non Pair (nom d'un jeu de société ancien) est l'une des premières découvertes mondiales d'art pariétal.

On peut y admirer des dessins d'animaux (bouquetins, taureaux, cerfs, mammouths, bovidés, chevaux...) datant du gravetien (plus de 30 000 ans avant notre ère). Cette grotte est située sur la commune de Marcamps. Les carrières de Marcamps et Prignac étaient, au siècle dernier, d’importants centres d'exploitation de la pierre.

La solidité de cette pierre a fait la renommée du pays de Bourg et permis la construction de bon nombre d'hôtels particuliers de la ville de Bordeaux.

D'autres sites à découvrir lors de vos prochaines balades !

Bourg sur Gironde, sur la rive droite de la Gironde

Articles similaires

Vins de Graves : l'origine des Bordeaux Nés sur un terroir identitaire entre La Brède et Langon, les vins de GRAVES sont des vins d’Appellation d’Origine Contrôlée remarquables pour leur élégance. Vins d’assemblage, issus d’un mélange subti...
Les vins de Sauternes et Barsac : un festival d'arômes uniqu... Situées sur la rive gauche du fleuve Garonne entre 30 et 40 kilomètres au sud-est de Bordeaux et à quelques kilomètres au nord-ouest de Langon, les deux appélations AOC Sauternes et AOC Barsac, produi...
Route des Vins de Bordeaux en Graves et Sauternes Porte d’entrée d’un univers chargé d’histoire, la Route des Vins de Bordeaux en Graves et Sauternes invite à la rencontre de femmes et d’hommes de talent, authentiques et chaleureux. Contrairement à c...
Vin de Graves : week-end portes ouvertes Les vins de Graves sont les seuls en France à porter le nom de leur sol : "Las Grabas de Bourdeus", littéralement "les Graves de Bordeaux". L’ancienneté et l’originalité de cette désignation rappellen...
Route des Vins de Bordeaux en Graves et Sauternes : adresses... Slow tourisme : La Route des Vins de Bordeaux en Graves et Sauternes livre ses adresses de charme pour une pause au cœur des vignes. Berceau des vins de Bordeaux, la Route des Vins de Bordeaux en Grav...