Pau, porte des Pyrénées, capitale du Béarn

Ville de Pau, porte des Pyrénées, capitale du BéarnSituée aux portes des Pyrénées, la ville de Pau bénéficie d'un panorama exceptionnel sur la chaîne des Pyrénées, ainsi que de nombreux atouts en terme de patrimoine, d'équipements ou d'animations. Avec pas moins de 2000 manifestations annuelles, la Ville de Pau ....

... bouillonne d'initiatives, bouillonne d'animations grâce à une vie associative particulièrement riche. Pau, ville du roi Henri IV, capitale emblématique du Béarn.

Un patrimoine exceptionnel

Le Château de Pau

Le château de Pau fut fondé au Moyen Âge. Ouvrage avant tout militaire, c'est un château fort typique, construit en haut de la petite colline qui domine le Gave délimitée par le ravin du Hédas. Dès sa construction, le château prend une importance symbolique : pourvu d'une palissade de pieux (pau, en béarnais) il désigne, par métonymie, la ville même. Ces pieux, symbolisant la fidélité et la droiture, se présentent chacun comme l'axis mundi, dans une version béarnaise. Au XIIe siècle Gaston IV de Béarn construit trois tours à cette forteresse. Elles sont nommées Mazères, Billère et Montauser.Ville-de-Pau-2010-08

Le XIVe siècle voit apparaître un personnage emblématique du Béarn, et qui laisse sa trace au château de Pau : Gaston III de Foix-Béarn, mieux connu sous le nom de Gaston Phébus. Il y construit le donjon en briques, haut de trente-trois mètres, et y grave l'inscription : « Febus me fe » (« Phébus me fit », en béarnais). Henri IV y est né le 13 décembre 1553.

Il est actuellement un Musée national qui abrite les oeuvres conservées depuis l'époque d'Henri IV et surtout lors de la restauration opérée par Louis-Philippe. Les collections s'accroissent chaque année autour de la thématique henricienne. Il accueille actuellement plus de 100 000 visiteurs par an, ce qui en fait le site patrimonial le plus visité des Pyrénées-Atlantiques.

Les villas anglaises

Au début du XIXe siècle, au tournant des guerres napoléoniennes, il suffit du passage des troupes de Wellington et du grand bal donné au château en l'honneur de celui-ci pour lancer la tranquille cité béarnaise. Puis le médecin Alexander Taylor, d'origine écossaise, assure la renommée de son climat. Les Anglais donnent le ton. Attirée par le climat, la gentry anglaise couvre la ville de villas aux parcs somptueux et importe un style de vie : courses de chevaux, golf... Aujourd'hui encore, ces villas témoignent du passage des Anglais : Saint Basil's, Navarre, St Helen, Ridgway, Lawrance...

Le funiculaire et le Boulevard des Pyrénées

Au coeur du centre-ville, accroché au boulevard des Pyrénées, le Funiculaire relie la gare et la Place Royale depuis plus de 100 ans. Véritable institution paloise, il permet au voyageur de s'élever à travers les jardins de la palmeraie pour rejoindre le haut de la ville, le boulevard des Pyrénées et le magnifique panorama qu'il offre.

Les horizons palois, une vue à reconquérir...

Les Pyrénées, paysage classé

Quoi de plus beau que la vue sur la chaîne depuis la promenade du Boulevard des Pyrénées ! Artistes et écrivains du XVIII ème siècle ne s'y étaient pas trompés. Pau a la chance exceptionnelle de posséder un panorama inestimable.

Ville-de-Pau-2010-03

Une vue rehaussée par la présence des coteaux au premier plan qui s entrelacent délicieusement avec la chaîne des Pyrénées. Des coteaux qui laissent entrevoir champs de vignes et propriétés somptueuses, créant un équilibre entre habitat, culture et nature. Cette vue sublime appartient à tous. C'est cet ensemble qui a été classé en 1944 sous le nom d'Horizons Palois.

Un panorama pour tous

Il suffit de déambuler sur le boulevard, pour se laisser envahir par un sentiment de quiétude et d'avoir l'illusion que cet horizon est palpable en allongeant le bras. A même la balustrade, une encoche et une petite plaque portant le nom des montagnes invitent le  promeneur à les repérer.

Il suffit alors de placer son regard dans la ligne de mire de la pointe du paratonnerre de la cheminée de l'ancienne usine du tramway en pierres rouges, située en contrebas et préservée pour cet usage exclusif.

Une vue à reconquérir

Ce ruban sans fin, a au fil du temps, perdu une partie de sa visibilité en raison de la végétation luxuriante. Quelques arbres ont beaucoup grandi et masquent cette vue remarquable. Pour que les Palois se la réapproprient, la ville a décidé un rafraichissement. Un programme de réhabilitation sur 3 ans est en cours. La balustrade sera rénovée, l'éclairage public refait et des campagnes d'élagage engagées. Demain, cette vision mythique, appartiendra à nouveau à tous !

Ville-de-Pau

Pau, ville jardin

De longue date, la Ville de Pau est renommée pour la beauté de ses jardins :

  • Dès le XVIème siècle, ses jardins et son parc, autour du château, sont célèbres ; leur réputation est attestée par des documents historiques.
  • Henri IV fut le fondateur du premier jardin botanique de France (Faculté de Médecine de Montpellier).
  • Au XIXème siècle, la villégiature « anglaise » couvrit la ville de somptueux parcs autour de villas cossues.
  • La ville reçoit chaque année la plus haute distinction au concours des villes fleuries

Allié aux contraintes naturelles du site (le gave, le ravin du Hédas) et à l’attirance pour le prestigieux panorama sur la chaîne des Pyrénées, cet attrait pour les parcs et jardins a composé du XVI ème au XIXème siècle un incomparable paysage.

L’impact des jardins du ChâteauVille-de-Pau-2010

C'est vraisemblablement au XVIème siècle que les jardins du Château s’embellirent pour devenir alors les plus beaux d’Europe. Si la châtaigneraie, la garenne, la vigne et le jardin des parterres ont aujourd’hui disparu, le Grand Parc, la Basse Plante et la Haute plante (promenade de la place de Verdun) offrent encore en pleine ville leur parure végétale sur plusieurs hectares. Les XVIIème et XVIIIème siècles apporteront une contribution plus mesurée à la construction de ce paysage.

L’effet de la villégiature

Puis, au XIXèmesiècle, ce fut la villégiature hivernale d'une riche aristocratie qui suscita un phénomène de grande ampleur, la ville se couvrant de parcs et jardins. Les parcs et jardins des villas « anglaises » occupaient de 3000 m² à plusieurs hectares où se côtoyaient, sur fond de chênaie, des espèces de milieux chauds et froids que les « étrangers » se complurent à acclimater.

Un exemple remarquable d’urbanisme végétal.

Mais, bien plus qu'un impact quantitatif, c'est l'influence qualitative sur l'urbanisme, compris comme l'art de bâtir la ville, qui donne son intérêt à ces « espaces verts », tant le centre de Pau apparaît comme tissé autour d'une incomparable diversité de motifs paysagés. D'Ouest en Est se succèdent en effet promenade sur berges (le long du Golf), un bois (du Château) couvert d’arbres (Basses Plante), serres et jardins du Château, Sentiers du Roy le long du canal Heïd aux rives plantées, palmeraie, stade Philippe Tissié et son parc, avenue plantée (J. Biray), boulevard des Pyrénées, parterres de l’hôtel Gassion, Place Royale et son belvédère, l’esplanade du square Aragon, le parc Beaumont, son étang, son kiosque, son jardin pyrénéen, son cours d’eau, sa terrasse naturelle, le square Georges Besson, les jardins familiaux de Trespoey.

Ville-de-Pau

Des équipements d'envergure

  • L'hippodrome du Pont-Long : il est le deuxième centre hippique de France, derrière Chantilly et devant Maisons-Laffite pour la course d'obstacles. Il s'y dispute vingt-huit réunions d'obstacles et de plat par an. Le parcours de steeple-chase est l'un des plus redoutables d'Europe.

  • Le Centre d’entraînement de Sers (Domaine de Sers) est le 2ème centre d’entraînement de course en France après Chantilly et devant Maisons-Lafitte avec 800 chevaux à demeure toute l’année, 1000 chevaux en période de meeting (automne, hiver). Des entraîneurs réputés, sans aucun doute parmi les meilleurs de France en terme de résultats, tels que messieurs Ortet, Rouget et Totain sont résidents à Sers avec leurs écuries de courses de plus de 100 chevaux chacune. Un des meilleurs jockeys Christophe Pieux - plusieurs fois "cravache d'or" - réside à Pau. D’autres, tout aussi connus, sont également résidents à Pau (Cheminot, Philippon , etc.)

  • Le Complexe de pelote, inauguré en 2006. C'est la plus grande salle de pelote basque en Europe (2 600 places) et la seule (en France) où se déroulent des paris sportifs. Les championnats du monde de Pelote basque s'y dérouleront du 1er au 10 octobre 2010.

  • Le palais des sports de Pau : une des plus belles salles d'Europe, avec 7 856 places assises. Elle est la 2e plus grande salle de France après Bercy. Siège de l'Élan béarnais, il sert également aux épreuves de Coupe Davis, aux championnats du monde de handball ou au championnat de France de gymnastique ;

  • Le Zénith : très moderne et doté de 6 800 places (ou jusqu'à 4500 places assises), il accueille des artistes nationaux et internationaux au sein d'opéras, concerts, cabarets, spectacles de cirque et sur glace. Il est situé près du palais des sports, boulevard du Cami Salié ;

  • Le stade du Hameau, stade de 13 966 places situé à l'est de la ville, siège de la Section paloise rugby et du Pau football club. Le stade possède 2 tribunes couvertes, une salle de remise en forme et un club house ;

  • Le stade d'eaux-vives Pau-Pyrénées, équipement de la communauté d'Agglomération Pau-Pyrénées a été inauguré en juin 2010. Il accueille en particulier le pôle élite de l'équipe de France de kayak. Fondé sur le modèle du bassin des Jeux olympiques d'Athènes, il a accueilli une manche de la coupe du monde kayak en 2009 ; Le bassin est également candidat à l'organisation du Championnat du Monde 2015.

Ville-de-Pau


En savoir plus : http://www.pau-pyrenees.com/

Articles similaires

Pau : rencontres littéraires autour des idées qui mènent le ... "Créer un festival littéraire sur l’histoire des idées, accessible à tous et intellectuellement stimulant", telle est la volonté de François Bayrou, Maire de Pau, Président de l’Agglomération Pau Béar...
Festival des Artistes de cirque de Saint-Paul-lès-Dax Depuis presque 20 ans, ce Festival, devenu une référence dans le monde du cirque attire un public toujours plus nombreux, qui vient assister à cette grande compétition sous le regard bienveillant d’un...
Chateau Piron: un Vigneron, un Trufficulteur, un Chef Au cœur des Graves, Château Piron voit pousser depuis 10 ans les chênes truffiers de Brigitte Boyreau et Dominique Viroulaud à deux kilomètres à peine. Cet été les vignerons sont allés proposer aux tr...
Etoiles de Pau Concours Complet Equitation Pau est aujourd'hui un rendez-vous majeur du circuit très fermé des Concours Complet Internationaux 4 Etoiles. Le Concours Complet International des Etoiles du Domaine de Sers à Pau s'est hissé ainsi ...
R-Tourisme : une identité touristique forte pour 5 communes ... Porteur d’un vrai projet d’éco destination pour le territoire, l’Office de Tourisme du Val de l’Eyre continue de structurer son offre nature et, sous l’impulsion de la Communauté de Communes, lance R ...