Viticulture biologique en Aquitaine

  • Catégorie : In Vino Veritas

INDEX DE L'ARTICLE

Viticulture biologique en AquitaineQu’est-ce que le vin Bio ? Face aux dangers que représentent les produits chimiques, le vin Bio bénéficie de l’élan des consommateurs. Issu de raisins produits sans engrais chimiques, ni désherbants, ni pesticides chimiques de synthèse, le vin Bio, protecteur de l’environnement, séduit de plus en plus.

En Aquitaine, la viticulture biologique se développe à un rythme exponentiel : les surfaces consacrées à la vigne biologique ont augmenté de plus de 30 % ces cinq dernières années.  En Aquitaine, fin 2010, 613 viticulteurs exploitaient 7 708 ha de vignes bio. Ils étaient 439 pour 5 464 ha en 2009.

L'émergence de la viticulture Bio en Aquitaine

viticulture-biologique

Longtemps marginalisée en Aquitaine, la viticulture Bio connaît un véritable engouement ces dernières années. 2008 a marqué un réel tournant avec une réelle prise de conscience des vignerons aquitains. L’Aquitaine est la troisième région de France (en surface) à cultiver des vignes en mode de production biologique. On compte aujourd'hui 9 489 ha (+23% versus 2010), 716 producteurs (+16% versus 2010).

Avec 75% de ses surfaces viticoles Bio, la Gironde est aujourd’hui le premier département aquitain, en la matière. Les 57 Appellations d’Origines Contrôlées Girondines sont concernées par ce phénomène, ce qui place la Gironde au premier rang des départements français en viticulture biologique en A.O.C. Les autres départements aquitains ne sont pas en reste : en Dordogne, les surfaces en conversion et en Bio ont plus que doublé en quatre ans et triplé en Lot-et-Garonne.

Sur certaines aires d'appellation, la Bio représente désormais une part non négligeable du vignoble : Saussignac (40% des viticulteurs), Castillon Côtes de Bordeaux, Duras, Irouleguy,…

Qu’est-ce que le vin Bio ?

Tout vigneron qui souhaite produire du vin « Bio » doit d’abord convertir son exploitation au mode de production biologique. Ce n’est qu’après cette période de 3 ans que le raisin sera effectivement Bio et que le vin pourra porter la mention « vin issu de raisins de l’agriculture biologique ».

Cette période de conversion est indispensable : elle permet en effet de garantir une terreet une vigne saines et propres, essentielles à l’expression du terroir. Un passage obligé et essentiel : la période de conversion

Le vigneron Bio, acteur du respect de l’environnement

Le vin « Bio » : la garantie d’une qualité contrôlée Comment reconnaître un vin «Bio» Pour le vigneron Bio, le sol n’est pas un simple support. C’est au contraire un milieu vivant, qu’il s’agit de respecter et de protéger, afin qu’il donne le meilleur de lui-même à la vigne, puis au raisin.

Rang_de_vignes_2

L’usage de pesticides chimiques de synthèse est donc totalement interdit, conformément à la réglementation européenne. Pour conserver la santé et la vitalité de ses vignes, le vigneron Bio préfère ainsi utiliser des méthodes respectueuses de l’environnement, qui privilégient le travail humain : enherbement et travail du sol, utilisation d’engrais et de fertilisants organiques (composts, fumiers, etc.), etc. En respectant la faune et la flore auxiliaires, le vigneron Bio est le garant de la biodiversité de ses parcelles.

Et la vinification ?

De plus en plus souvent, la vinification des raisins Bio répond à des cahiers des charges privés (Charte FNIVAB, Nature et Progrès, Demeter, etc.) qui

garantissent une élaboration naturelle des vins. Ces règles privées limitent donc le nombre et le type d'intrants oenologiques autorisés, obligent les vignerons à respecter une traçabilité très complète, interdisent l'usage des OGM, etc.

Elles sont contrôlées par des organismes indépendants. L'Union européenne s'est par ailleurs engagée, en 2008, à adopter rapidement une réglementation harmonisée sur la vinification des raisins Bio. Ce futur règlement devrait intervenir d’ici 2010.

Le vin « Bio » : la garantie d’une qualité contrôlée

En plus des contrôles « classiques » AOC, contrôle des services de la protection des végétaux, les vignes Bio sont contrôlées au moins une fois par an par des organismes de certification indépendants, agréés par le Ministère de l’Agriculture et par le Ministère de l’Economie et des Finances. Ces organismes réalisent aussi régulièrement des contrôles « surprises ». Le taux de contrôle des viticulteurs Bio est donc aujourd’hui l’un des plus élevés de tous les modes de production agricole : une excellente raison de leur faire confiance !

Comment reconnaître un vin «Bio»

Comment reconnaître un vin «Bio» Pour être vendue comme « Bio », une bouteille de vin Bio doit obligatoirement porter deux mentions : la mention « vin issu de raisins de l’agriculture biologique » et la référence à l’organisme certificateur. De plus en plus, les vignerons Bio utilisent aussi le logo français ou le logo européen de l’Agriculture Biologique.

Syndicat des Vignerons Bio d’Aquitaine
7, Le Grand Barrail 33570 Montagne - Tel : 05 5 7 51 39 60 Fax : 05 57 55 13 53
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. | Site : www.vigneronsbio-aquitaine.org