Dégustations Bordeaux Clairet 2008

  • Catégorie : In Vino Veritas
Dégustations Bordeaux Clairet 2008 Top Vins 2009Chaque mois des internautes parmi ceux inscrits du site Internet Apéro de Bordeaux reçoivent à leur domicile un kit de dégustation composé de 3 bouteilles de vins. Nous vous invitons à découvrir 3 Bordeaux Clairet 2008 qui font partie des Top Vins de l'été 2009.

L’agence Fleurie en partenariat avec AquitaineOnLine, vous propose de partager les avis et commentaires des dégustations proposées concernant :

  1. La Concubine de NormandinChâteau de Castelneau
    EARL Alicandri R&Fils - Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Cépage : 100 % Cabernet Franc - Prix Propriété TTC : 3.90 €
    Particularité Belle couleur brillante, nez gourmand, fruité, fruits exotiques. Beaucoup de fraîcheur, finale fruitée
  2. French Kiss du Château La Mothe du Barry
    Monsieur Joël Duffau - Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
    Cépage : 100 % Merlot - Prix Propriété TTC : 4.60 €
    Particularité Très belle présentation, de surcroît étiquette sympa, nez : expressif, gourmand, fruité. Attaque vive, très beau volume, finale fraîche sur le fruit, une bonne longueur, un vrai vin de repas.
  3. Château de Castelneau
    EARL Vicomte Loïc de Roquefeuil - Contact : www.chateaudecastelneau.com
    Cépage : 60 % Merlot - 20 % Cabernet Franc - 20 % Cabernet Sauvignon | Prix Propriété TTC :  4.95 €
    Particularité Belle présentation, nez bonbon anglais, framboise : un clairet typique, bouche ample, souple. Fraîcheur, équilibre et une certaine structure.
COMMENTAIRES
 
 

  • Apéro Clairet - Ecrit par Charlotte, mercredi 17 juin 2009 - Dégustation samedi 13 juin dernier.
Nous étions 4 pour cette apéro dégustation, 3 d'entres nous travaillent dans la filière viticole.
 
Cuvée French Kiss Château Lamothe du Barry Couleur grenadine intéressante, nez fermé, acidité désagréable, manque d'ampleur et de fruits, amertume en fin de bouche. Seul point positif: bouchon colmaté synonime d'effort sur le conditionnement.
 
Château de Castelneau Jolie couleur typique du Clairet, nez aromatique, bouche ample, fruitée, tannique, vin très rafraichissant ! Pakaging traditionnel et rassurant pour 3 dégustateurs sur 4.

La Concubine de Normandin Jolie couleur, nez cerise, banane, très aromatique (le plus des 3) vin ample et structuré court en bouche mais la vivacité de fin de bouche porte le fruit.
L'un d'entre nous a signalé que le nez tendait un peu trop sur le fruit chimique et a trouvé l'acidité désagréable.
En conclusion, le Château de Castelneau est celui qui a réunit tous les dégustateurs de par sa qualité mais aussi son pakaging !!!


  • Apéro Clairet - Ecrit par Nat, mercredi 17 juin 2009
Dégustation en binôme. Homme femme. Des différences de goût :
→ Le top femme c'est La Concubine de Normandin : vif, très fruité, avec une note de fraise, désaltérant, attaque ronde et grasse, nez prononcé et vif.
→ Le top homme : Le Castelneau, pur, quelques notes d'humus, tannique et vif.
L'entre deux a été La Cuvée au joli nom "French Kiss" La Mothe du Barry avec une indication plus rapeuse et astringeante, moins de fruité et de nez mais intéressant dans la longueur...


  • Apéro à 3 couples - Ecrit par Rolland, jeudi 18 juin 2009La Concubine de Normandin
J'ai improvisé rapidement un apéro avec 3 couples : 3 femmes et 3 hommes tous ravis.
  • Nous avons comparés 2 vins:château castelneau et concubine normandin avec crevettes (bouquets) toasts d'anchoiade et tappenade puis petites brochettes de carrés de poulets:
  • Les femmes ont touvés ces 2 vins d'une belle finesse,élégants.
  • J'ai trouvé ces 2 vins avec un nez frais vif sur des arômes de bonbon anglais et lychees. Attaque en bouche plaisante avec beaucoup de rondeur. Sur les mêmes arômes que le nez. Bouche ample pleine et fine dotée d'une agréable fraicheur. Finale longue et persistante.
Le Normandin ressort plus sur le fruit bien mur et cerises Montmorency. Les tanins tapissent bien le palais et ces 2 vins donnent une belle finale. Plus de minéralité sur la concubine de normandin.
Pour la cuvée french kiss la motte du barry qui accompagnait le déssert : tarte framboises nouvelles et tarte abricots était pour moi un bon choix que tout les convives ont aimées.
Ce vin au nez expressif et racé mêlant des parfums de fleurs:violette et petits fruits : groseilles,lychees,fraises des bois griotte et framboises.à un fond plus aérien que minéral. Bouche dévoilant une belle structure tannique et un très bon retour aromatique.finale très fraiche sur des légères notes de groseille. Très belle dégustation que mes amis ont adorés
 

  • Dégustation des 3 bouteilles de Bordeaux Clairet 2008 - Ecrit par Nathalie, vendredi 19 juin 2009
Le panel de dégustateur se compose de :
  • Lucie, 24 ans, employée en école maternelle, consommatrice occasionnelle de vin
  • Pauline, 24 ans, étudiante en art thérapie et salariée : auxiliaire de vie, consommatrice de vin
  • Nathalie, moi-même, 25 ans, en recherche d'emploi : anciennement assistante commerciale, consommatrice de vin
La dégustation s'est déroulée avec consommation d'un morceau de pain, d'une gorgée d'eau plate et rinçage des verres entre chaque vin.

Château de Castelneau

  • ROBE
    → Lucie : apparence trop claire pour du vin rouge mais jolie couleur tout de même, la couleur rappelle celle du kir ou du jus de raisin
    → Pauline : la couleur n'inspire pas confiance en ce qui concerne la qualité pour du vin rouge, trop claire mais belle couleur tout de même, elle rappelle le carmin, le saphir ou la grenadine ; pas d'épaisseur. Nathalie (N) : couleur déstabilisante pour du vin rouge
  • AU NEZ
    → Lucie : odeur de cassis qui plaît, odeur de vin jeune
    → Pauline : odeur acide, qui déplaît
    → Nathalie : odeur désagréable, acide
  • EN BOUCHE
    → Lucie : vin jeune, acide, aucun parfum - P : pas de goût à la dégustation et ensuite il ne reste pas de goût en bouche. N : âcre puis acide et il ne reste pas de goût en bouche
  • REMARQUE- vin pour cuisiner - - si l'on pense déguster du vin rosé, la dégustation s'en trouve meilleur

Cuvée French Kiss Château Lamothe du Barry

  • ROBE
    → Lucie : : couleur claire pour du vin rouge mais jolie, couleur du kir, couleur rubis ou saphir
    → Pauline : couleur carmin diluée, couleur grenadine
    → Nathalie : couleur déstabilisante pour du vin rouge
  • ODEUR
    → Lucie : : pas d'odeur, odeur d'alcool presque pur
    → Pauline : odeur d'alcool presque pur
    → Nathalie : odeur douce mais qui n'est pas agréable
  • EN BOUCHE
    - L : doux, pas vraiment de goût
    → Pauline : acide, non parfumé
    - N : acide, rien en bouche
REMARQUE l'étiquette de la bouteille est novatrice et sympathique
 
La Concubine de Normandin
  • ROBE
    → Pauline : couleur rosé, rose fonçée
    → Nathalie : couleur rose chimique
  • AU NEZ
    → Lucie : : odeur désagréable
    → Pauline : odeur acide désagréable
    → Nathalie : odeur acide désagréable qui se repporte jusque dans la gorge
  • EN BOUCHE
    → Lucie : : il reste en bouche un goût de bonbon acidulé
    → Pauline : goût acide
    → Nathalie : goût acide désagréable en bouche
Je vous remercie de m'avoir sélectionner pour cette dégustation et je serais ravie de pouvoir participer à de nouvelles études concommateurs.
 
  • Définition du Clairet - Ecrit par Frédéric Fleuri, vendredi 19 juin 2009
J'interviens rarement sur vos commentaires de dégustations, mais là je tiens à dissiper un malentendu qui a très visiblement perturbé la dégustation précédente : le clairet n'est pas un vin rouge et il ne faut pas le juger comme tel... J'en profites pour vous proposer un petit rappel de ce qu'est un clairet : http://www.blog-planete-bordeaux.fr/2006/10/


  • Bordeaux Clairet 2008 - Ecrit par Henri, mardi 23 juin 2009
Dégustation des 3 Bordeaux Clairet 2008 autour d'un barbecue réunissant 3 couples d'amis. Pour chaque bouteille, chacun des convives a rempli une fiche portant sur les 5 points suivants:
- la présentation de la bouteille / le bouchon
- la robe
- au nez
- en bouche
- appréciation générale

Voici la synthèse de ces 18 fiches:

Château de Castelneau

  • La bouteille: étiquette un peu trop classique, voir "vieillotte" et absence de contre-étiquette. Bouchon anonyme (avec mention "mis en bouteille à la propriété" en lieu et place de "au château" !) et - oh horreur - en matière synthétique, indigne d'une A.O.C. !
  • La robe: un beau rubis sombre
  • Au nez: très bon bouquet de fruits rouges, bien persistant
  • En bouche: on retrouve la saveur des fruits rouges, discrète mais bien persistante là aussi
  • Appréciation générale: sans l'ombre d'un doute le meilleur des trois. "Presque un sans faute si ce n'était pour l'indigence du bouchon !" s'est même exclamé l'un des convives

La Concubine de Normandin

  • La bouteille: étiquette beaucoup plus "jeune et moderne" que la précédente, seyant mieux - à notre avis unanime - à ce type de vin. Absence également de contre-étiquette. Là encore un bouchon en matière synthétique, mais portant - au moins - la mention correcte "mis en bouteille au château".
  • La robe: belle couleur rubis bien qu'un peu plus pâle que le précédent
  • Au nez: arôme de fruits rouges, un peu moins persistant que le précédent
  • En bouche: saveur de fruits rouges bien présente et persistante
  • Appréciation générale: un petit ton en dessous du précédent, mais bien agréable tout de même
Cuvée French Kiss Château Lamothe du Barry 
  • La bouteille: pour une fois nous retrouvons dans un même packaging tout à la fois une étiquette "jeune et moderne", la présence de la contre-étiquette et un bouchon personnalisé en liège (en aggloméré, certes, mais toujours plus approprié que ses homologues synthétiques)
  • La robe: très pâle, ferait plus penser à un Rosé qu'à un Clairet
  • Au nez: bouquet beaucoup trop discret, preque inexistant
  • En bouche: le plus corsé des trois - trop d'ailleurs au goût de certains convives - , mais saveur trop fugace
  • Appréciation générale: dommage que le "ramage" (le contenu) ne soit pas du tout à la hauteur du "plumage" (le contenant)! Ce vin nous a quelque peu déçus par rapport aux promesses du packaging !
 
EN RESUME: les deux premiers ("Château de Castelnau" et "La concubine de Normandin") ont répondu plus ou moins à nos attentes - avec cependant une préférence quasi unanime pour le premier - alors que "Cuvée French Kiss" ne nous a que très moyennement satisfaits !
CONCLUSION: le Bordeaux Clairet fut pour nous tous - qui ne considérions jusqu'a présent le Bordeaux que sous son unique aspect de vieux (voir très vieux: 30 à 40 ans d'âge) grands crus de rouge; pas toujours bien adaptés aux repas champêtres décontractés sous le grand soleil estival - une bien agréable et fraîche découverte se mariant à la perfection avec les barbecues estivaux.


  • Pendant Vinexpo - Ecrit par Eric, lundi 29 juin 2009
Vanessa, Mathieu, Jean-pierre et moi-même avons dégusté le kit Bordeaux Clairet. Nous avons beaucoup aimé La Concubine de Châteaux Normandin: couleur éclatante légèrement violine, limpide. Nez flatteur de violette. De la rondeur en bouche sur des notes de bonbons acidulés, légère amertume en fin de bouche, vif, droit et agréable à boire en apéritif.
Nous avons aussi aimé French Kiss du Château La Mothe du Barry. Le nez est léger, presque absent tandis que se révèlent en bouche des saveurs de petits fruits rouge. Légère acidité, belle vivacité. Couleur rose pâle. Plaisant.
Château de Castelneau a été dégusté au cours d'un repas composé de viandes blanches étant donné la structure plus charpentée. Couleur rouge clair. On pourrait le comparer un vin rouge. Légèrement perlé à l'ouverture, le nez est agréable. En bouche, il apparaît une légère amertume donnant un peu d'austérité et une légère astreingence. Idéal en accompagnement d'un repas d'été. A boire bien frais selon l'avis de chacun.


  • Michelle, François, Laurent, Joseph et Jean-Marc - Ecrit par Jean-Marc, lundi 06 juillet 2009
Séance réalisée le 27/06/2009 à l'heure de l'apéro avec 5 membres présents :
La Concubine de Normandin
  • Belle présentation de la bouteille avec une étiquette sobre.
  • Belle robe à la couleur prononcée, grenadine mais qui semble artificielle.
  • Un nez qui rappelle les bonbons acidulés et gélifiés (petits nounours).
  • En bouche, c'est l'acidité qui domine avec une touche florale et une petite note sucrée.
Cuvée French Kiss Château Lamothe du Barry
  • La couleur est plus classique, plus naturelle et moins grenadine.
  • Le nez est moins vif mais plus équilibré, agréable avec plus de douceur.
  • En bouche, les arômes sont plus fondus, moins d'acidité, plus persistant et bien équilibré.
Château de Castelneau
  • Belle couleur, la plus foncée des trois.
  • Au nez, on retrouve le bonbon acidulé.
  • Malheureusement en bouche, l'acidité a pris le dessus et ne nous a pas donné envie de poursuivre l'analyse de ce vin. Il sera donc classé en 3ème position
La première place revient à la cuvée French Kiss, la plus agréable en bouche par son équilibre et la persistance de ses arômes.


  • Beau temps chaud et sec - Ecrit par Corinne, mercredi 08 juillet 2009 - Dégustation du mardi 30 Juin 2009
La soirée s'annonçait sous les meilleurs auspices. Beau temps chaud et sec. Mes amis et voisins avaient dressé la table devant la maison : Une grande bâtisse en pierre. Les bouteilles trempaient dans l'eau fraîche de la fontaine à mon arrivée.
Le menu prévu était simple et bien méridional. Dégustations Bordeaux Clairet 2008 Top Vins 2009

Tout d'abord crevettes bouquets et mayonnaise aillée et safranée, zanziki aux concombres du jardin, sanguins (champignons lactaires délicieux) confits à l'huile et au vinaigre ? Nnotre cueillette de l'automne - olives de Provence maison.
Nous avons commencé par la bouteille La Concubine de Normandin. L'étiquette est à notre goût, un peu pâlotte et l'écriture en lettres argentées franchement indéchiffrable à la tombée du soir.
La couleur du vin est vive. Du rouge vermillon de certaines cerises.
Du coup nous décidâmes de procéder aussitôt à la dégustation des trois vins, de façon à ce que chacun selon son palais poursuive avec l'un au l'autre et pour établir une bonne comparaison entre ces Clairets dont nous ignorions jusque là l'existence[*]

Aussi le Cuvée French Kiss Château Lamothe du Barry fut servi. Là encore nous ne fûmes pas vraiment emballés par l'étiquette. Certes elle va de pair avec le nom : un peu snob. La couleur de ce vin est un peu plus sombre que celle du précédent. L'étiquette du troisième, Château de Castelneau, nous révéla enfin un château, comme ceux dont nous - ruraux Haut Alpins - rêvons. Sa couleur plus sombre est celle du jus des cerises noires.
Nous avons alors respiré les arômes : Concubine et ses notes de groseille-cerise, le French kiss et ses framboise et il nous sembla que Castelneau était moins fruit frais. Nous commençâmes alors la dégustation proprement dite des trois vins.

La concubine s'accorde très bien avec nos hors d'oeuvres : aromatique et possédant des notes de fruits rouges. Peu de tanin. Il laisse un goût frais et fin en bouche. French Kiss rallia tous nos suffrages. Plus léger et plus fruité que le premier, il est facile et frais. Nous dans ce midi moins le quart de la France nous aimons le rosé fruité. Nous sommes donc addicts à la légèreté et la douceur. Castelneau nous parut moins léger avec plus de tanin, moins de fruité. Plus « vin rouge » mais un peu court.

Notre repas se continua avec les viandes grillées aux herbes (côtes de porc, côtes d'agneau de Savournon et petites saucisses appelées ici à tort « godiveaux ») aux four/barbecue accompagnées de pommes de terre dans la cendre. Alors le Castelneau devint un bon compagnon aussi avec la « Cesar Salad » (romaine aillée, citronnée aux anchois et parmesan) et jusques et y compris aux fromages.

Fromages régionaux comme il se doit : Tome du col Bayard et petits chèvres crémeux au goût soutenu. Là, la Concubine révéla à nouveau sa subtilité. Ce vin s'accorde idéalement avec notre chèvre relativement frais.

Fruits et glaces au dessert. Chacun fit une découverte. Avec la glace coco et la vanille, le French Kiss. Avec les autres fruit (pomme, poire et fraise la concubine). Mais décidément le Castelneau s'accorde (selon nous) mieux avec les viandes. Vers minuit, les bouteilles après avoir vidé les bouteilles, un petit vent frisquet se fit ressentir et chacun rentra chez soi.
Je vous joins ici les photos prises ce soir là. Je déplore seulement le fait que les étiquettes des vins dégustés soient quasiment indécollables ce qui rend difficile de parler des Clairets à des amis ou relations.
Je vous remercie encore une fois d'avoir participé à votre action marketing d'une façon aussi agréable et espère que quelques commandes suivront.

[*] Pour ma part aux États-Unis où j'ai résidé j'avais l'habitude sur la TV publique de regarder de vielles séries anglaises. L'une d'entre elles Rumpole of the Bailey (créée par un juriste John Mortimer) mettait en scène un juriste Horace Rupole, anti héros, bedonnant et affublé d'un gos nez, lequel ne manquait jamais au cours de ses aventures de s'interrompre pour déguster un « Claret ». j'avais eu alors la curiosité de rechercher ce qu'était cette boisson fort prisée de ce personnage. Ce que j'ignorais alors, c'est qu'elle reviendrait très à la mode et que moi aussi je pourrais y goûter.

En savoir plus : www.apero-bordeaux.fr
Apéro Bordeaux, une opération du Syndicat des Bordeaux et Bordeaux Supérieur. Chaque mois nous sélectionnons 15 internautes parmi les inscrits sur ce site Internet et nous envoyons à leur domicile un kit de dégustation composé de 3 bouteilles de vins. A réception du Kit de dégustation, les inscrits s’engagent à déguster ces vins entre amis dans les 15 jours suivants et à nous faire parvenir moins de 8 jours après un e-mail avec leurs commentaires.
L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération.
 

Articles similaires

L'Atelier des Fac-similés du Périgord : copier, c'est leur m... L'AFSP, l’Atelier des Fac-similés du Périgord situé à quelques pas de Lascaux à Montignac en Périgord, filiale de la Semitour, a pour mission la fabrication de fac-similés, la reproduction d...
Découverte touritique du Val de l’Eyre L'Office de Tourisme Intercommunal du Val de l’Eyre a lancé son programme estival de visites et animations patrimoniales. Des activités thématiques, ludiques et pédagogiques pour toute la famille mett...
Mont-de-Marsan : Fêtes et Féria de la Madeleine Les fêtes de Mont de Marsan, plus célèbres par leur appellation originale et historique, "Les Fêtes de la Madeleine", ébranlent en juillet durant cinq jours le Marsan et les Landes. Comme chaque année...
LASCAUX, classé Unesco, une immersion au coeur de l'humanité Visiter Lascaux IV, c’est un voyage dans le passé de 17000 ans à la découverte d’un chef d’oeuvre de l’art pariétal, en Dordogne, sur les bords de la Vézère à Montignac. Située au ...
Bassins à Flot : un quartier en pleine mutation Cela fait désormais quelques années que Bordeaux est sur toutes les lèvres. Sa transformation progressive n’y est pas étrangère et balaie chacun de ses quartiers. Les Bassins à Flot est sans conteste ...