Château Dauzac : deux sélections parcellaires pour les beaux jours

Excellence et innovation en héritage. Grand Cru classé en 1855, Château Dauzac révèle depuis plusieurs siècles la quintessence d'un terroir d'exception.
Excellence et innovation en héritage. Grand Cru classé en 1855, Château Dauzac révèle depuis plusieurs siècles la quintessence d'un terroir d'exception.

Le Château Dauzac, Grand Cru classé de Margaux en 1855, présente deux cuvées idéales pour l’été. Toutes deux en appellation Margaux, elles sont le résultat d’un travail rigoureux de sélection au cœur d’un terroir unique. Ainsi nait la diversité …

AURORE DE DAUZAC 2016 : Harmonieux et gourmand

Issue de vignes situées sur une veine géologique spécifique où les graves sont fines et sableuses, la sélection parcellaire propre à Aurore de Dauzac favorise l’expression du Cabernet-Sauvignon et nous offre un vin fruité croquant et intense.

L’assemblage entre le Merlot (45%) et le Cabernet-Sauvignon (55%), donne un style bien équilibré, captant la minéralité et l’empreinte des terroirs de Margaux tout en favorisant le fruit. Elevé pendant 12 mois en fûts de chêne, la souplesse de ses tanins lui apporte une touche de gourmandise dès les premières années.

Une fois dans le verre la robe grenat sombre se tinte de nuances presque pourpres. Au nez, l’expression des fruits rouges est délicate et précise.

En bouche, l’attaque est ronde et raffinée laissant place à des notes de mûre et de prune pour finir sur une belle fraîcheur en fin de bouche.

Accord : une belle viande rouge.

 bIaHITQ 5TdE efw

LABASTIDE DAUZAC 2016 : Élégant et aromatique

Produit sur des parcelles plus argileuses propices à l’expression du Merlot (52%) et à la fougue du Cabernet-Sauvignon (48%), Labastide Dauzac se distingue par sa souplesse et son côté fruité.

Il bénéficie d’un élevage légèrement plus long (18 mois) et fait entendre sa propre musique, celle de l’équilibre entre le fruit et la complexité.

Labastide Dauzac révèle une robe pourpre aux reflets violacés.

Les premiers arômes que le nez décèle sont fruités et s’accompagnent de quelques notes épicées.

En bouche, l’attaque est franche mais s’équilibre avec des notes croquantes et fraiches de fruits noirs qui viennent envelopper le palais.

Accord : une piperade de saison.

Articles similaires

Château de Castelnaud la Chapelle en Dordogne De l’édification à la restauration, de la destruction à la renaissance, les huit siècles traversés par le château de Castelnaud ne font pas simplement de lui le témoin d’un temps. C’est bien d’un acte...
Portes ouvertes Côtes de Bourg : Tous Ô Chais Tous les ans, c'est la fête pour les Côtes de Bourg, de très nombreux viticulteurs ouvrent leurs chais aux amateurs de bons vins et de "bien vivre" et leur parlent avec passion .... .... du mé...
Château Lamothe-Bergeron Cru Bourgeois du Haut Médoc Une nouvelle étape à ne pas manquer sur la Route des Châteaux du Médoc. Après 30 ans de sommeil, le Château Lamothe-Bergeron, Cru Bourgeois en Haut-Médoc renaît. Une occasion de découvrir un Cru Bourg...
Château Lamothe-Bergeron cru bourgeois du Haut-Médoc Situé à 45 minutes des portes de Bordeaux, le Château Lamothe-Bergeron se situe sur la commune de Cussac-Fort-Médoc, entre les prestigieux vignobles de Margaux et de Saint-Julien. Les vins du château,...
Laurent Mery, directeur général du Château Lamothe-Bergeron Né à Annecy, Laurent Mery arrive à Bordeaux en 1977, au gré d’une affectation professionnelle de son père. Depuis, il n’a pas quitté « cette ville magnifique » qu’il a vu se transformer au fil des ann...