Le chêne et le tonneau : une histoire "made in France"

Le chêne et le tonneau. C'est l'histoire d'une alliance sacrée entre le vin et le bois.
Le chêne et le tonneau. C'est l'histoire d'une alliance sacrée entre le vin et le bois.

Alors que les ventes d’automne de l’ONF se terminent, l’engouement pour les chênes à merrain [1], destinés au marché de la tonnellerie, ne se dément pas. Les cours sont en hausse de 20% par rapport à 2017.

Le chêne a permis de hisser la France au rang de leader mondial de la tonnellerie. Héritier de traditions anciennes et d'un art de vivre « made in France », ce secteur a su se moderniser et conquérir un marché mondial de luxe en forte croissance.

Le chêne a permis de hisser la France au rang de leader mondial de la tonnellerie…

Bercé futaie automne

De nombreuses études ont révélé que le bois utilisé influence significativement les qualités du vin. La réussite de ce « mariage » est fondée sur une alchimie complexe variant en fonction du temps de vieillissement et du choix de l’essence utilisée.

Les plus grands vins sont éduqués dans des barriques de chêne à grain fin, qui confèrent également une singularité à des alcools comme certains cognacs réputés.

Le grain fin correspond au bois de chêne qui pousse lentement et régulièrement (voir encadré ci-dessous). Deux espèces dominent la chênaie française : le chêne sessile et le chêne pédonculé. S’ils se ressemblent beaucoup, ils ont des composants chimiques très différents. Le chêne sessile se caractérise par d’excellentes qualités aromatiques, tandis que le chêne pédonculé est plus riche en tanins.

Le vieillissement en fûts de chêne des vins et alcools (cognacs…) est concentré autour de 5 pays qui représentent 80% du marché mondial. La France est le premier marché en volume devant les Etats-Unis. L’Espagne est troisième devant l’Australie et l’Italie.

Le chêne et le tonneau : une histoire "made in France"

Un savoir-faire exigeant

Cette renommée puise ses racines au sein de forêts gérées par l’ONF. 70% de l’approvisionnement des entreprises de la tonnellerie est assuré par l’ONF, avec des bois exploités dans les forêts publiques.

Une sylviculture en futaie régulière pratiquée depuis des siècles par les forestiers, permet de maîtriser le processus de production du chêne à grain fin. Le traitement en futaie régulière consiste à faire croître, sur une zone déterminée (une parcelle), les arbres d’une même classe d’âge. Le massif forestier équilibré, géré en futaie régulière, est une mosaïque de peuplements forestiers de tous âges.  

Une fois arrivés à maturité (180 ans environ pour le chêne sessile), les chênes sont progressivement récoltés. Cette opération, dite « coupe de régénération », permet d’assurer la qualité et le renouveau des peuplements en créant les conditions favorables au développement des jeunes semis. Cette technique assure la préservation du capital génétique de ces arbres d’exception. Le cycle peut alors recommencer. Les coupes de régénération préparent la forêt de demain. Dans les forêts domaniales du centre et de l’ouest de la France, ce cycle se perpétue depuis plus de 300 ans. Les futaies de Bercé dans la Sarthe en sont un exemple emblématique comme l’illustre la vidéo ci-dessous :

Cette gestion en futaie régulière des chênes, est un savoir-faire ancestral que se transmettent les forestiers, de générations en générations. Perpétuer ce modèle de gestion durable sur le très long terme est au cœur des objectifs de l’office national des forêts. 

Le chêne et le tonneau : une histoire "made in France"

Produire du bois à grain fin : le savoir-faire du forestier

Pour obtenir un bois à grain fin, le forestier s’efforce de doser la compétition entre les arbres sur la parcelle forestière, en coupant progressivement les arbres les moins prometteurs. Ces interventions sylvicoles permettent de limiter la croissance en diamètre des arbres à moins de 5 mm  chaque année, une condition indispensable à l’obtention de ce bois de qualité. La régularité des interventions sur une période dépassant le siècle est aussi un facteur déterminant dans la qualité du chêne. A partir de 50 ans, les arbres les plus beaux sont identifiés, et le forestier travaillera à leur profit, jusqu’à leur diamètre optimum environ 80 cm, soit durant près de 180 ans !

Le chêne et le tonneau : une histoire "made in France"

A propos de l’ONF

Entreprise publique de la filière forêt-bois, l'ONF rassemble 9 500 professionnels en métropole et outre-mer. Au quotidien, l’action des forestiers s’articule autour de trois objectifs indissociables : la production de bois, la protection de l'environnement et l’accueil du public. L'Office réalise également des missions de service public dans le domaine de la gestion des risques naturels, et propose des services aux collectivités et aux entreprises. 

En savoir plus www.onf.fr

Articles similaires

Vignerons Indépendants : des vins et des personnalités authe... Avec près de 7.000 adhérents dans tous les vignobles de France, les Vignerons Indépendants sont devenus au fil des années une institution majeure et indépendante du monde viti-vinicole français. Ils s...
Œnotourisme : coup de projecteur sur cette filière en pleine... La France est la première destination touristique mondiale (en nombre de visiteurs) et le premier pays exportateur de vins et de spiritueux (en valeur). L’œnotourisme, c’est l’opportunité de développe...
Château d’Arsac : 900 ans d'histoire à Margaux Figurant parmi les plus anciens domaines du Médoc, le Château d’Arsac peut s’enorgueillir d’une histoire mouvementée de plus de 900 ans. Propriété des sires d’Arsac au XIIème siècle, puis de Thomas de...
Bordeaux Tasting aura bien lieu dans un contexte sécurisé Rodolphe Wartel, directeur général de Terre de vins, producteur de l’événement, confirme que Bordeaux Tasting se déroulant dans cinq sites privés, fermés et sécurisés, aura bien lieu ces samedi 15 et ...
Bordeaux Tasting : deux des meilleurs sommeliers mondiaux au... Temps forts de Bordeaux Tasting 2018, les Master class auront pour maître mot "prestige" et seront dirigées par deux grands noms de la sommellerie internationale : David Biraud, candidat français au t...