Portrait-robot du consommateur de vin français - Infographie

Qui est le consommateur de vin en 2018 ?
Qui est le consommateur de vin en 2018 ?

Quel est le profil du consommateur de vin en 2018 ? Est-ce plutôt un homme ou une femme ? Quel âge a-t-il ? Quel est le rôle des réseaux sociaux sur ses habitudes de consommation ? L’agence SOWINE répond à ces questions et dresse le portrait-robot du consommateur de vin français en 2018 dans son baromètre annuel.

En France en 2018, quatre personnes interrogées sur dix se disent être de « grands consommateurs », s’entendant des personnes qui dégustent du vin une à plusieurs fois par semaine. Cette catégorie est majoritairement composée d’hommes (61%), âgés de 50 à 65 ans (65%), plutôt aisés et habitant dans une agglomération de plus de 100 000 habitants (57%). Les grands consommateurs sont aussi de fins connaisseurs : 65% d’entre eux se considèrent comme des amateurs éclairés.

Portrait-robot du consommateur de vin français en 2018

Les français préfèrent consommer le vin à la maison

Neuf grands consommateurs sur dix préfèrent avant tout déguster leur verre de vin dans la sphère privée. En bons épicuriens, ils aiment le vin pour accompagner un bon repas (85%) ou pour la convivialité de l’instant (68%). La consommation à la maison remporte un véritable plébiscite : 60% des Français déclarent consommer du vin le plus souvent chez eux. Une tendance de consommation « à la maison » qui se vérifie depuis plusieurs années. Cependant, plus de 4 grands consommateurs sur 10 vont régulièrement au restaurant (quelques fois par mois) et 54% d’entre eux commandent du vin à la bouteille. Au restaurant, les deux tiers des Français se fient avant tout à leurs connaissances ou à celles des autres convives, juste devant les recommandations du sommelier ou restaurateur (54%), pour choisir leur vin.

Portrait-robot du consommateur de vin français en 2018

Plus de 3 bouteilles sur 4 sont achetées en grande distribution

Les Français grands consommateurs déclarent acheter leur vin en Grande Distribution à 77%, et privilégient généralement une à deux bouteilles lors de leurs achats, pour un panier moyen estimé entre 5 et 10€ par bouteille (46%). En bons connaisseurs, 6 grands consommateurs sur 10 sont confiants et savent pertinemment ce qu’ils veulent en situation d’achat. S’ils sont sereins, c’est qu’ils sont aussi plus de 8 sur 10 à penser qu’il est important d’être bien renseigné avant d’acheter. Les sources d’information liées à l’achat de vin se diversifient et remportent l’adhésion des grands consommateurs : 34% d’entre eux suivent sur les réseaux sociaux des pages consacrées aux vins et spiritueux, et 70% accordent une très grande importance aux informations qu’ils y trouvent.

Portrait-robot du consommateur de vin français en 2018

Pour Sylvain Dadé, Directeur Associé de l’agence SOWINE, « le rôle de l’entourage dans la prescription est crucial et se traduit de plus en plus via les outils numériques : les consommateurs demandent des conseils à leur entourage, donnent leur avis, partagent leurs dégustations via les réseaux sociaux en particulier. L’accès à l’information via smartphone est devenu une commodité et un réflexe pour beaucoup de Français, qui l’utilisent aussi naturellement pour le vin, pour y trouver l’information recherchée et obtenir réponse à leurs questions en temps réel. »

Portrait-robot du consommateur de vin français en 2018

Millésime et « millenials »

Sans réelle surprise, le numérique a un impact plus important sur les « millennials » (moins de 35 ans). 35% d’entre eux ont déjà acheté du vin en ligne contre 26% pour leurs aînés. Les réseaux sociaux occupent également une part importante dans leur comportement : un millennial sur quatre a déjà acheté un vin recommandé sur les réseaux sociaux, c’est deux fois plus que les plus de 35 ans. Les proportions sont identiques lorsqu’il s’agit de partager leurs commentaires de dégustations sur ces mêmes réseaux sociaux. Par ailleurs, l’achat en ligne a fortement augmenté. En 2011, 1 Français sur 10 avait déjà acheté du vin sur internet contre 3 sur 10 aujourd’hui.

Portrait-robot du consommateur de vin français en 2018

« Les Millennials se distinguent de leurs ainés dans leurs comportements : l’usage des outils numériques dans le rapport au vin, sans être exclusif, est plus répandu chez les jeunes, et leurs comportements en sont influencés, que ce soit pour trouver de l’information ou pour acheter. Les marques de vins et spiritueux cherchant à toucher leurs consommateurs de demain doivent de fait ajuster leurs stratégies de communication en analysant les besoins, les usages et les comportements de ces consommateurs cibles. » affirme Sylvain Dadé.

Portrait-robot du consommateur de vin français en 2018

Les françaises sont de plus en plus connaisseuses

Une Française sur trois admet consommer du vin une à plusieurs fois par semaine. Si l’étude révèle que les femmes sont devenues plus consommatrices, les chiffres montrent qu’elles sont aussi beaucoup plus connaisseuses. La part des femmes « néophytes » a diminué : elle est passée de 74% à 65% entre 2011 et 2017 tandis que la part des « amatrices éclairées » a augmenté de 25% à 34%. Leurs boissons favorites restent les vins, champagnes et effervescents pour 80% des interrogées, loin devant les cocktails (41%) et la bière (36%).

Portrait-robot du consommateur de vin français en 2018

Les parisiens sont devenus davantage connaisseurs

En région parisienne, le niveau de connaissances en vin a fortement progressé ces dernières années. 52% des Parisiens interrogés estiment être des amateurs éclairés, ils n’étaient que 29% en 2011. De fait, pour la première fois, la région parisienne compte plus d’amateurs éclairés (52%) que de néophytes (45%). La tendance s’inverse en Province où les néophytes restent majoritaires (56%) contre 41% d’amateurs éclairés.

Portrait-robot du consommateur de vin français en 2018

Les français et le phénomène mixologie

Un Français sur deux déclare avoir un intérêt pour l’univers des cocktails, la proportion monte à deux Français sur trois chez les 18 – 35 ans. 78% des Français reconnaissent consommer des cocktails au moins une fois dans l’année. Leurs lieux de consommation favoris : les bars (43%), à la maison (38%), au restaurant (29%).

Portrait-robot du consommateur de vin français en 2018

Le baromètre SOWINE/SSI est la première étude consacrée au rapport des Français avec le vin, aux sources d’information, à l’influence d’internet et des nouvelles technologies sur le comportement des consommateurs en France. Publié pour la première fois en 2010, le baromètre SOWINE/SSI en est à sa 8ème édition.
Cette enquête indépendante a été réalisée en octobre 2017 sur un échantillon de 1009 personnes représentatives de la population française, âgées entre 18 et 65 ans. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas, sur la base des critères du sexe et de l’âge, par questionnaire auto-administré en ligne.

Portrait-robot du consommateur de vin français en 2018

Articles similaires

Journées Portes Ouvertes en Cadillac Côtes de Bordeaux Opération séduction pour les Cadillac Côtes de Bordeaux. "Cadillac" résonne avec : une célèbre voiture américaine ? Un magnifique terroir longeant la rive droite de la Garonne ? Un vin blanc liquoreux...
Vignerons Indépendants : leaders de la transition écologique... Les chiffres de l’Observatoire national des Vignerons Indépendants sont éloquents quant à l’engagement des vignerons pour l’environnement : avec 6 ans d’avance, les vignerons indépendants ont déjà att...
Château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande : un vignoble... Né du partage du domaine Pichon-Longueville en 1850, le Château Pichon-Longueville Comtesse de Lalande, situé en appellation Pauillac, possède la particularité de s’étendre jusque sur la commune voisi...
Bordeaux : Week-end des Grands Crus Le Week-end des Grands Crus : un événement unique au monde sous l’égide de l’Union des Grands Crus de Bordeaux ! L’Union des Grands Crus de Bordeaux convie tous les passionnés de grands vins à vivre u...
Bordeaux Vineam lauréat des Trophées Bordeaux Vignoble Engag Le 11 avril dernier, Bordeaux Vineam s’est vu décerner le Trophée d’or de la catégorie Empreinte des Trophées Bordeaux Vignoble Engagé parmi 100 autres nominés répartis en 5 catégories. Une belle reco...