Château d’Arsac : 900 ans d'histoire à Margaux

Domaine viticole reconnu, le château d’Arsac est aussi un lieu ouvert à la création artistique
Domaine viticole reconnu, le château d’Arsac est aussi un lieu ouvert à la création artistique

Figurant parmi les plus anciens domaines du Médoc, le Château d’Arsac peut s’enorgueillir d’une histoire mouvementée de plus de 900 ans. Propriété des sires d’Arsac au XIIème siècle, puis de Thomas de Montaigne, frère du philosophe, au XVIème siècle, il fut planté de merlot et de

cabernet sauvignon dès la fin du XVIIIème siècle. Son terroir sablo - graveleux produit alors un vin rouge « fin et suave » qui ravit les palais jusqu’en Angleterre. Au  début du XXème siècle, le vignoble d’Arsac est le plus grand du Médoc, mais la crise du phylloxéra incite les propriétaires à l’arrachage total de la vigne. Si bien qu’à l’heure de la délimitation de la prestigieuse appellation d’origine Margaux, en 1954,  le domaine, alors à l’abandon, s’en trouve exclu !

Château d’Arsac : 900 ans d'histoire à Margaux

En 1986, Philippe Raoux, négociant bordelais, rachète le château laissé à l’abandon. Il s’attaque en priorité à la reconstitution du vignoble, avant de réhabiliter les bâtiments dans un esprit contemporain. Aujourd’hui, le domaine d’Arsac, ayant retrouvé sa vocation viticole, est constitué de 108 hectares dont 54 ha en appellation Margaux, 50 ha en appellation Haut-Médoc et 4 en appellation Bordeaux Blanc Sauvignon.

Pour tirer le meilleur parti de ce terroir, Philippe Raoux fait appel à Eric Boissenot, œnologue de renom. Chaque année, le vignoble du Château d’Arsac produit environ 600 000 bouteilles :

  • 300 000 Château d’Arsac, en AOC Margaux, séjournant un an en barriques de chêne français ;
  • 30 000 Winemakers’ Collection, en AOC Haut Médoc et 6000 Winemakers’ Collection en AOC Bordeaux Blanc Sauvignon. Cuvée exclusive, la Winemakers’ Collection est signée, chaque année, d’un vinificateur (winemaker) différent. Celui-ci est décisionnaire de tout le processus d’élaboration, jusqu’à la mise en bouteilles. Le vin rouge séjourne en barriques de chêne français pendant un an et 6 mois pour le vin blanc.
  • Cuvée N° 1 (2005) : Michel Rolland, Cuvée N° 2 (2006) : Denis Dubourdieu, Cuvée N° 3 (2007) : Andréa Franchetti, Cuvée N°4 (2008) : Stéphane Derenoncourt, Cuvée N°5 (2010) : Eric Boissenot, Cuvée N°6 (2011) : Zelma Long, Saison 7 (2012) : Susana Balbo, Saison 8 (2013) : Ntsiki Biyela, Saison 9 (2014) : Dany Rolland, Saison 10 (2015) : Alain Raynaud.
  • 250 000 Château le Monteil d’Arsac (cru bourgeois Haut-Médoc), séjournant 6 mois en barriques neuves de chêne américain ;
  • 24 000 Château d’Arsac “Cuvée Céline” (Bordeaux Blanc Sauvignon) ;

Château d’Arsac : 900 ans d'histoire à Margaux

De la vigne au chai

« Je suis un jardinier de la vigne et, comme disait mon père, bien plus que l’heureux propriétaire, je me sens le père incontournable de mes vins » Philippe Raoux

Château d’Arsac : 900 ans d'histoire à MargauxAppellation Margaux

Le vignoble margalais s'étend à environ vingt-cinq kilomètres au nord de Bordeaux, sur la rive gauche de la Gironde, sur les communes de Margaux, Arsac, Cantenac, Labarde, et Soussans. L’appellation jouit d’une réputation mondiale qui repose sur les qualités du sol - un superbe plateau d’alluvions sablo - graveleuses sur une fine couche d’argile par endroits -, du climat adouci par la proximité de l’estuaire de la Gironde, et d’un excellent drainage naturel. Un terroir exceptionnel qui produit des vins d’une grande finesse avec un bouquet suave et délicat, d’une belle complexité.

Appellation Haut-Médoc

L’appellation Haut-Médoc s’étend sur 16 communes, de Blanquefort, aux portes de Bordeaux, jusqu’à Saint-Seurin de Cadourne. Elle produit des vins de garde qui développent avec les années, grâce au Cabernet-Sauvignon, un puissant bouquet d’une grande finesse.

Travail de la vigne

La vigne exige une attention constante dans une région soumise à des aléas climatiques divers - à l’origine de « l’effet millésime » - dont la pluie et la grêle sont les plus redoutés. Tout au long de l’année, le vigneron doit donc revêtir son tablier de jardinier et pratiquer de nombreuses « façons » manuelles afin qu’au moment des vendanges, le raisin soit le plus qualitatif possible : taille sévère, ébourgeonnage, effeuillage et vendanges vertes se succèdent sur le calendrier du domaine. Un savoir-faire inimitable, acquis au fil des millésimes et enrichi par chaque nouvelle récolte.

Vendanges

Dès les premiers jours de septembre, des prélèvements sont effectués pour surveiller la maturation du raisin car c’est en fonction du rapport sucre/acidité qu’est fixée la date du début des vendanges. En raison de la diversité de nos parcelles, "nous avons pris le parti d’opter pour des vendanges manuelles ou mécanisées s’échelonnant sur 4 à 8 semaines environ. Une trieuse automatique ainsi que six personnes sont chargées du tri du raisin qui est ensuite égrappé" précise Philippe Raoux.

Vinfication-Chai

Le chai bleu, emblématique de la propriété, abrite 45 cuves thermorégulées en inox d’une contenance de 100 à 250 hls. L’extraction, dont l’importance varie en fonction de la qualité des vendanges, se fait par cycle de 3 remontages par jour durant la fermentation alcoolique.

Château d’Arsac : 900 ans d'histoire à Margaux

Un centre d'art contemporain à ciel ouvert

En 1989, la fondation Peter Stuyvesant expose une partie de sa collection au Château d’Arsac,  puis, tous les ans, Philippe Raoux organise à son tour une exposition d’artistes reconnus.

À partir de 1992, le domaine acquiert, chaque année, une œuvre signée d’un artiste contemporain majeur : Bernard Pagès, Claude Viallat, Bernar Venet, Pierre Buraglio, Folon, Niki de Saint Phalle, Mark di Suvero, César, Christian Lapie... La dernière acquisition est une sculpture de Zhang Dali.

Philippe Raoux présente aujourd’hui à Arsac, à travers 25 œuvres emblématiques, la plus importante collection privée de sculptures contemporaines dans le Sud Ouest. Cette collection, connue sous le nom de Jardin des Sculptures, se visite grâce notamment au circuit « Art et Vin » organisé par l’Office de Tourisme de Bordeaux. L’orientation culturelle du Château d’Arsac a déjà été récompensée par 3 « Best of Wine Tourism », au concours organisé, chaque année,  par le Réseau des Capitales de Grands Vignobles (en 2004, 2005 et 2010).

Château d’Arsac : 900 ans d'histoire à Margaux

En savoir plus http://www.chateau-arsac.com/
Crédit Photo Château d'Arsac

Articles similaires

L'Atelier des Fac-similés du Périgord : copier, c'est leur m... L'AFSP, l’Atelier des Fac-similés du Périgord situé à quelques pas de Lascaux à Montignac en Périgord, filiale de la Semitour, a pour mission la fabrication de fac-similés, la reproduction d...
LASCAUX, classé Unesco, une immersion au coeur de l'humanité Visiter Lascaux IV, c’est un voyage dans le passé de 17000 ans à la découverte d’un chef d’oeuvre de l’art pariétal, en Dordogne, sur les bords de la Vézère à Montignac. Située au ...
Terrain de “Je” : portraits et autoportraits à six mains à B... L’été 2019 sera l’occasion d’un rendez‐vous artistique inédit sur la Côte basque. Les trois amis, Ben, Robert Combas et Jean‐Luc Parant, figures majeures de la scène artistique française, se prêtent a...
Anglet : exposition Ben, Robert Combas et Jean-Luc Parant - ... Réunis pour la première fois dans la même exposition, Ben, Robert Combas et Jean‐Luc Parant, figures majeures de la scène artistique française et amis dans la vie, se prêtent au jeu de la création à q...
Vaste Monde #1 : Villa Beatrix Enea à Anglet Proposée dans le cadre de la programmation de La Villa Beatrix Enea, Centre d’art contemporain de la Ville d’Anglet, Vaste Monde # 1 présente le travail de onze artistes invités, à travers une sélecti...