Sarlat, terreau de la pensée de la Boétie

Sarlat, terreau de la pensée de la BoétieEtienne de la Boétie, est un auteur français contemporain de Michel de Montaigne. Né à Sarlat le 1er novembre 1530 et mort à Germignan - dans l'actuelle commune du Taillan-Médoc, près de Bordeaux, le 18 août 1563 -, cet écrivain humaniste fait l'objet d'une commémoration nationale pour le 450e anniversaire de sa disparition.

En effet, l’écrivain est considéré comme l’un des fondateurs de la démocratie moderne. Le patrimoine de la commune de Sarlat regorge de témoignages de l’époque de l’écrivain. La famille de Boyt édifie, en plus du manoir qui domine la Cuze, un hôtel particulier au cœur de la cité. Face à cette demeure, le palais épiscopal fait figure de cercle humaniste avec l’évêque Nicolas Gaddi…

Pour le 450e anniversaire de la mort de La Boétie, la mairie de Sarlat à souhaité organiser, du 15 au 18 août, une série de concerts, pièces de théâtre, visites commentées, autour de l'œuvre de l'humaniste.

Programme complet
(entrée libre, places limitées réservations à l'office de tourisme de Sarlat 05 53 31 45 45)

Jeudi 15 août

19h30 - Discours du Maire - Jardin des Enfeus

20h - Concert Jardin des Enfeus
Les «Agréments» est un ensemble de musique ancienne fondé en 1996. Autour d’une équipe de base (flûtes et vents anciens, voix, clavecin, viole) axée sur la musique baroque avec voix, de nombreux autres musiciens se sont adjoints pour des programmes spécifiques. Dans sa version trio avec voix de ce jeudi 15 août à Sarlat, le répertoire va des ricercari aux danses de la renaissance en passant par les chansons parisiennes. Par Catherine Jousselin (voix et viole), Simon Hanks (flûtes, basson et clavier), Jean-Luc Redureau (voix, flûte, cornet, chlémie et cornemuse)Sarlat, terreau de la pensée de la Boétie
 
21h30 - Lecture Jardin des Enfeus
Un collectif composé de 5 comédiennes et d’un musicien amateurs du Sarladais travaille depuis l’été 2012 sur une adaptation théâtralisée du «?Discours de la servitude volontaire?» d’Étienne de La Boétie. La lecture sera accompagnée par le musicien du projet.

Par Nadia Braizet, Danielle Delinkak, Frédérique Maille, Aura Serjous et Solange Solière (lectrices), Pierre Gratacap (musicien) et Antoine Heijboer (mise en scène) - Compagnie ADETA

Vendredi 16 août

16h30 - Balade contée «Sarlat, terreau de la pensée d’Étienne de La Boétie?» Départ devant la Maison de La Boétie

17h30 Lecture-concert Chapelle des Pénitents Blancs
Places limitées - réservation au 05 53 31 45 45
Lecture «La plaidoirie» de Pascal Bancou
Un professeur de lycée est convoqué par le CPE suite à des plaintes de parents d’élèves. On reproche à cet enseignant de faire étudier La Boétie plutôt que Montaigne, c’est-à-dire de choisir un auteur mineur et, selon ces parents, subversif. Pour se défendre, le professeur va trouver des arguments dans l’œuvre de La Boétie. Par les Compagnons d’Ulysse.

Concert : l’Orchestre de la Crise est un ensemble comprenant 3 à 7 musiciens professionnels qui écrivent leurs propres arrangements.
 
19h - Concert Ibrahima Konté, joueur de kôra, chanteur et conteur
Jardin de la Lanterne des Morts
 
21h30 Théâtre Jardin des Enfeus
«Parce que c’était moi» - Libre adaptation théâtrale par Jean-Baptiste Siaussat de la vie et de l’œuvre d’Étienne de La Boétie.
C’est d’abord l’histoire de 3 amis, La Boétie, Montaigne et Belot, tous les 3 magistrats au parlement de Bordeaux. Gaillards et sportifs, ils aiment pratiquer le jeu de paume auquel ils s’adonnent régulièrement, à côté de leurs joutes verbales, débats philosophiques et déclamations poétiques.
Par les Compagnons d’Ulysse. Avec Fanny Tramcourt, Alexandre Bonneau, Antoine de Giuli, Pascal Michel et Jean-Baptiste Siaussat

Samedi 17 août

16h30 - Balade contée «Sarlat, terreau de la pensée d’Étienne de La Boétie»
Départ devant la Maison de La Boétie
 
17h30 Lecture-concert Chapelle des Pénitents Blancs
Places limitées - réservation au 05 53 31 45 45
«L’Europe et ses démons», Intellectuels dans la tourmente...Sarlat, terreau de la pensée de la Boétie
Deux textes courts de 2 écrivains, humanistes et amis. L’un est français, Romain Rolland, l’autre est autrichien, Stefan Zweig, ils veulent une Europe ouverte. L’un en 1919, lance un vibrant appel «aux travailleurs de l’esprit» pour qu’ils «honorent la seule vérité libre, sans frontières, sans limites, sans préjugés de races ou de castes» ; L’autre dénonce, en 1942, le nationalisme qui empoisonne la liberté et la culture.
Par Antoine Heijboer (lecture), Anne Heijboer (piano) et Pierre Gratacap (violoncelle). Compagnie ADETA
 
19h - Concert
1ère et 3e suites pour violoncelle seul de Johann Sebastian Bach interprétées par Cédric Leprevost - Jardin de la Lanterne des Morts
 
21h30 Mise en lecture Jardin des Enfeus
«La Boétie, Liberté?» de Pascal Bancou.
Victor entre dans la librairie de Jean pour échapper à la bande qui le poursuit. Victor a 18 ans. Il est évident que ce n’est pas un grand lecteur de livres... Alors Jean va tenter de le persuader de s’intéresser aux textes, et de lire, même si le dialogue n’est pas facile avec Victor. Il propose à Victor un auteur : Étienne. Étienne de La Boétie a écrit un Discours sur la servitude volontaire...
Avec Jean-François Garreaud (Jean) et Achille N’Dari (Victor)

Dimanche 18 août

16h30 - Balade contée «Sarlat, terreau de la pensée d’Étienne de La Boétie»
Départ devant la Maison de La Boétie
 
17h30 - Lecture-concert
«Lettre à son père sur la mort d’Etienne de la Boétie»
(extraits) de Montaigne, accompagnée par l’Ensemble Artémuse - Chapelle des Pénitents Blancs - Par les Compagnons d’Ulysse. Places limitées - réservation au 05 53 31 45 45
 
20h30 - Concert baroque
par Cédric Leprevost (violoncelle), Anne Cresson (alto) et Gérard Cresson (guitare) - Château de La Boétie - Places limitées - réservation au 05 53 31 45 45
 
21h30 - Théâtre Château de La Boétie
Places limitées - réservation au 05 53 31 45 45
«Discours de la servitude volontaire» - Adaptation et mise en scène de Stéphane Verrue
Vers 1550, un jeune homme de 17 ans, Étienne de la Boétie, écrit un texte lumineux qui sera salué de siècle en siècle, de Montaigne à... Michel Onfray. Qu’est-ce qui fait qu’un peuple tout entier se laisse asservir ? Et que doit-il faire, ce peuple, pour recouvrer sa liberté ? Un texte éclairant, limpide et furieusement d’actualité ! Par François Clavier

Articles similaires

L'Atelier des Fac-similés du Périgord : copier, c'est leur m... L'AFSP, l’Atelier des Fac-similés du Périgord situé à quelques pas de Lascaux à Montignac en Périgord, filiale de la Semitour, a pour mission la fabrication de fac-similés, la reproduction d...
Découverte touritique du Val de l’Eyre L'Office de Tourisme Intercommunal du Val de l’Eyre a lancé son programme estival de visites et animations patrimoniales. Des activités thématiques, ludiques et pédagogiques pour toute la famille mett...
Mont-de-Marsan : Fêtes et Féria de la Madeleine Les fêtes de Mont de Marsan, plus célèbres par leur appellation originale et historique, "Les Fêtes de la Madeleine", ébranlent en juillet durant cinq jours le Marsan et les Landes. Comme chaque année...
LASCAUX, classé Unesco, une immersion au coeur de l'humanité Visiter Lascaux IV, c’est un voyage dans le passé de 17000 ans à la découverte d’un chef d’oeuvre de l’art pariétal, en Dordogne, sur les bords de la Vézère à Montignac. Située au ...
Bassins à Flot : un quartier en pleine mutation Cela fait désormais quelques années que Bordeaux est sur toutes les lèvres. Sa transformation progressive n’y est pas étrangère et balaie chacun de ses quartiers. Les Bassins à Flot est sans conteste ...