Russel, le fou du Vignemale

  • Catégorie : Histoire - Traditions
Russel, le fou du VignemaleAmoureux fou de sa montagne, ce personnage fantasque et fascinant est l'un des pères du pyrénéisme, et l'un de ses chantres les plus convaincants. Russel loua sa montagne, pour 99 ans. Fit creuser des grottes sous le sommet, y vécut des nuits excentriques, ....
... des jours passionnés. Et il trouva, sous le ciel son paradis. Fou du Vignemale Russel ?
 
2009 : centenaire de la mort d'Henry Russell, fondateur du pyrénéisme et découvreur des Pyrénées, inspirateur de Jules Verne Les Editions Sud Ouest viennent de publier : Russel, le fou du VignemaleHenry Russell (1834-1909). Une vie pour les Pyrénées par Monique Dollin du Fresnel.
 
Le Livre
Considéré comme le fondateur du Pyrénéisme, Henry Russell arpente la chaîne pendant plus de 50 ans, y faisant la plupart des "premières" sur les pics de plus de 3000 mètres et finit par se fixer sur le Vignemale qui devient sa résidence d'été. l y fait creuser sept grottes et le loue pour 99 ans. Commencent alors des villégiatures mémorables dans un faste et une magnificence insolites à ces hauteurs.
 
Son époque le considère comme un original et un excentrique, la nôtre comme un précurseur et un visionnaire. Routard, écologiste et humaniste avant l’heure, il partage ce qu’il voit, ce qu’il pense, ce qu’il ressent. Très documentée, cette biographie éditée pour le centenaire de sa mort est sans nul doute l’ouvrage le plus complet et le plus inédit sur Henry Russell.
 
Le comte Henry Russell-Killough (1834-1909) appartient à la légende des conquérants des cimes pyrénéennes de la seconde moitié du XIXe siècle. Avant de consacrer sa vie aux Pyrénées, cet aristocrate moitié irlandais et moitié gascon complète ses connaissances par des voyages lointains : Amérique du Sud, puis du Nord, Russie, Sibérie, Chine, Japon, Australie, Nouvelle-Zélande, Inde… Le récit de ses voyages inspire Jules Verne. À son retour, il se fixe définitivement à Pau et vit difficilement un chagrin d’amour dont il a du mal à se remettre. Les Pyrénées vont le guérir.
 
L'auteur : Monique DOLLIN DU FRESNEL
Monique Dollin du Fresnel est conservatrice et directrice des bibliothèques de Sciences-Po Bordeaux. Elle y est aussi chargée d’enseignements, ainsi qu’aux universités Bordeaux III et Bordeaux IV. Arrière-petite-nièce d’Henry Russell, elle manifeste depuis longtemps son intérêt pour la vie et l’oeuvre de son oncle. Elle a pu disposer de documents originaux et inédits ainsi que de nombreuses photographies ayant appartenu à Henry Russell.
 
Source : Editions Sud-Ouest 
 
Biographie
Henry Patrice Marie, comte Russell-Killough, plus connu sous le nom d’Henry Russell est un des pionniers de la conquête des Pyrénées. Il est né en 1834 à Toulouse, mort en 1909 à Biarritz.
Il était fils d'un père irlandais installé à Pau, et d'une mère française, née de Grossoles-Flamarens, originaire du village de Flamarens, en Gascogne.
À l'âge de 23 ans, il habite Pau et entreprend son premier voyage lointain, en Amérique du Nord.
En 1858, à partir de Barèges, il ascensionne le pic de Néouvielle, l'Ardiden et trois fois le mont Perdu.Russel, le fou du Vignemale
En 1859, il entreprend son second voyage lointain qui dure trois ans. Il se rend à Saint-Pétersbourg, Moscou, Irkoutsk, Pékin. Il traverse deux fois le désert de Gobi, descend le fleuve Amour. Il séjourne à Shanghai, Hong Kong, puis se rend en Australie et en Nouvelle-Zélande. Il passe enfin une année en Inde et revient par Le Caire et Constantinople. À partir de 1861, il se consacre à l'exploration des Pyrénées.
Seul, ou avec ses guides il effectue d'innombrables ascensions, réalisant une trentaine de premières. Il vit d'une fortune personnelle et des rentes de ses placements bancaires.
Il est surtout connu pour ses ascensions au Vignemale où il monte pour la première fois le 14 septembre 1861 avec le guide Laurent Passet.
Le 19 août 1864, à Gavarnie, il fonde avec Farnham Maxwell-Lyte, Charles Packe et Émilien Frossard la première société de montagnards : la société Ramond.
En 1868, il monte au Vignemale pour la seconde fois avec Hippolyte Passet. Pour sa troisième ascension, il effectue la première hivernale le 11 février 1869 avec Hippolyte et Henri Passet. C'est la première grande ascension hivernale effectuée en Europe.
Il veut passer des nuits en montagne. Le 26 août 1880, il passe une nuit à la belle étoile au sommet de la Pique-Longue. Il envisage alors l'aménagement des grottes, car il pense que toute autre construction serait inesthétique et malvenue. Il fait creuser sept grottes de 1881 à 1893. Russel, le fou du VignemaleLe 1er août 1882 la première grotte est achevée; c'est la villa Russell, située à 3 205 m d'altitude, au col de Cerbillonna (3 m de long, 2,5 m de large et 2 m de haut). Russell habite sa grotte pendant trois jours. Le 12 août 1884, il la fait bénir ainsi que le Vignemale.
En 1885, il fait creuser la seconde grotte (celle des Guides) puis en 1886 la troisième, celle des Dames. Il y reçoit ses amis et de nombreux visiteurs, avec libéralité mais un confort relatif. Une visite de ses amis Brulle et Bazillac, qui dressent une tente sur le glacier, avec des tapis d'orient et une profusion inaccoutumée d'accessoires (« il y avait même des vaporisateurs »), lui vaut une réputation de luxe extravagant qu'il ne mérite pas tout à fait.
Le 5 décembre 1888, il demande au préfet des Hautes-Pyrénées de lui accorder la concession du Vignemale (200 ha entre 2 300 et 3 300 m). La location annuelle est fixée à 1 franc sur 99 ans et débute en janvier 1889.
Le glacier recouvrant ses grottes, trois autres seront creusées 800 m plus bas, à la base du glacier (2 400 m) : les grottes Bellevue. La dernière, la grotte du Paradis, est creusée à quelques mètres sous le sommet de la Pique-Longue.
Il monte pour la trente-troisième et dernière fois au sommet du Vignemale le 8 août 1904.
Un des grands sommets pyrénéens, dont il a réalisé la première ascension en 1865, situé à l'extrémité est du massif de la Maladeta (point culminant : l'Aneto), porte son nom : le pic Russell (3 205 m).
Il est inhumé au cimetière de Pau.
Source WIKIPEDIA
Russel, le fou du Vignemale 
 

 

Articles similaires

Journées Portes Ouvertes en Cadillac Côtes de Bordeaux Opération séduction pour les Cadillac Côtes de Bordeaux. "Cadillac" résonne avec : une célèbre voiture américaine ? Un magnifique terroir longeant la rive droite de la Garonne ? Un vin blanc liquoreux...
Sud-Gironde : visiter la Cathédrale de Bazas La Cathédrale Saint Jean Baptiste est une cathédrale catholique romaine française, édifiée dans la ville de Bazas. Un détour s’impose en Sud Gironde. Cette cathédrale fait partie du patrimoine mondial...
Itinéraires dans les Bordeaux - Guide de l'oenotourisme des ... Au fil des vignes les routes du vin invitent à la découverte. Edité, chaque année, à plus de 100.000 exemplaires, le guide "Les Bordeaux - Itinéraires Vignobles" est disponible gratuitement ...
Qui sont les touristes qui viennent dans les Landes ? Le Comité Départemental du tourisme des Landes (CDT) lance une grande enquête auprès des vacanciers séjournant dans notre département. Démarrée au 1er avril, elle durera jusqu’au 31 octobre 2019. Cett...
La Vienne s’affiche dans le métro parisien Ce département de la Nouvelle-Aquitaine située au nord de la Charente, se lance de nouveau dans une campagne publicitaire parisienne pour faire découvrir son patrimoine et ses activités de loisirs. Du...